Lire les publications de nos chercheur.se.s: avril 2020

Voici un petit tour d’horizon de la production scientifique des chercheurs et chercheuses de l’Université de Poitiers en Lettres, Langues, Droit, Sciences Économiques et Sciences Humaines (relevé non exhaustif). En vert l’accès en ligne est libre ou le livre est à la BU, en orange vous pouvez lire l’article en ligne grâce aux abonnements payés par le Service Commun de Documentation, en rouge l’article en ligne est indisponible et la version papier n’est pas dans une BU de Poitiers, mais vous pouvez faire une demande de PEB ou une suggestion d’achat.

Si vous avez connaissance d’une publication qui devrait se trouver dans cette liste, n’hésitez pas à nous contacter : scd@support.univ-poitiers.fr. Et n’oubliez pas que le dépôt dans Hal est le meilleur moyen pour que vos publications soient visibles : n’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus.

CINÉMA

Grosos, Philippe. Le cinéaste et le philosophe. Æsthetica. Presses universitaires de Rennes, 2020. http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4962. Pas d’accès.
Couverture du livre "Le cinéaste et le philosophe".

Couverture du livre « Le cinéaste et le philosophe ».

Letoulat, Alice. « Symbolisme imagé et mouvement suspendu : plasticité des tableaux vivants chez Sergueï Paradjanov ». Écrans, 2020. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02529349. Pas d’accès.

Lire la suite

Lettres et langues : ressources accessibles à distance

Livre Numerique | CC Elliot Lepers pour OWNI.fr | flickr CC

Livre Numerique | CC Elliot Lepers pour OWNI.fr | flickr CC

La BUL (B.U. Lettres) est fermée… ça vous commencez à avoir l’habitude !

Mais normalement, vous avez quand même accès aux documents gentiment hébergés par la bibliothèque de sciences (B4). Hélas depuis l’épidémie, c’est toutes les bibliothèques qui sont fermées… Toutes ? Non ! Une bibliothèque résiste encore et toujours à l’envahiss… au virus ! Il s’agit de la bibliothèque numérique. Des milliers de livres, revues, articles, dictionnaires, bases de données accessibles jours et nuits, fériés ou confinés, tranquillement depuis chez vous.

Pour y accéder, authentifiez-vous et utilisez les liens présents sur le site de la bibliothèque (afin que l’abonnement souscrit par la bibliothèque soit pris en compte). Lire la suite

Accéder à distance à la documentation géographique

Le géographe Élisée Reclus en pleine lecture...<br /> Source : Wikimedia Commons

Le géographe Élisée Reclus en pleine lecture…
Source : Wikimedia Commons

Avis aux géographes !

En raison des conditions d’étude difficiles imposées par le confinement, voici quelques outils et liens vous permettant de poursuivre vos études/recherches de chez-vous.

La première étape consiste à interroger notre moteur de recherche « Odébu » afin d’accéder aux ebooks et articles en ligne dans l’ensemble des ressources électroniques payantes (auxquelles les BU vous donnent accès) et gratuites (ressources académiques validées accessibles en libre accès sur Internet). Voici une sélection de ces ressources (vous pouvez bien entendu effectuer une recherche directement sur les sites) :

Sur Odébu, pour filtrer uniquement les ebooks et articles en ligne de ces ressources, sélectionnez « Texte intégral en ligne ». Si vous souhaitez seulement répertorier des e-books, sélectionnez « Livre / eBook ». Lire la suite

Le trou de l’enfer

Du 1er au 30 septembre 2020, à la bibliothèque Michel Foucault, le livre du mois du Fonds ancien est consacré au roman Le trou de l’enfer d’Alexandre Dumas (1802-1870).

Le Trou de l'Enfer / Alexandre Dumas.- Paris : A. Cadot, 1851 (Bibliothèques universitaires, Fonds ancien, FAM 1852)

Le trou de l’enfer / Alexandre Dumas.- Paris : A. Cadot, 1851 (Poitiers, Bibliothèques universitaires, Fonds ancien, FAM 1852)

L’auteur

Alexandre Dumas (1802-1870) est un écrivain français né à Villers-Cotterêts (Aisne) et mort à Puys, près de Dieppe (Seine-Maritime).

Il est l’enfant d’un père général, Thomas Alexandre Davy de La Pailleterie, dit Dumas, premier général d’origine afro-antillaise de l’armée française, et d’une mère aubergiste. Il perd son père à l’âge de 4 ans. A 20 ans, il part s’installer à Paris où, dès 1822, il fréquente assidument les théâtres parisiens.

Il rédige quelques pièces et publie des textes dans des journaux. Il se fait ainsi connaître grâce au roman-feuilleton. Mais c’est en mars 1844, avec la parution des Trois Mousquetaires, qu’il connaît son premier succès. Succès confirmé deux ans plus tard avec un autre roman de cape et d’épée, Le comte de Monte-Cristo. Ces deux romans ont été écrits en collaboration avec Auguste Maquet (1813-1888).

En 1844, Alexandre Dumas, fortuné mais extrêmement dépensier, acquiert un ancien vignoble au Port-Marly et charge l’architecte Hippolyte Durand (1801-1882) de lui construire le château de Monte-Cristo.

En 1846, il fonde son propre théâtre, Le Théâtre Historique. Poursuivi par la justice pour impayés, couvert de dettes, Alexandre Dumas est contraint de mettre en vente son château et son théâtre et s’exile en Belgique dès 1851. À partir de 1857, Auguste Maquet engage une procédure contre Dumas sur la propriété des livres écrits en collaboration.

Alexandre Dumas  continue cependant  à écrire de manière frénétique pendant des années. En 1870, il est victime d’un accident vasculaire cérébral qui le laisse à moitié paralysé. Il décède à l’âge de 68 ans, laissant derrière lui deux fils, Alexandre Dumas (1824-1895) et Henry Bauër (1851-1915).

Alexandre Dumas a écrit de nombreux ouvrages, La tour de Nesle (1832), Les trois mousquetaires (1844), Le comte de Monte-Cristo (1846), La dame de Monsoreau (1846), La tulipe noire (1850).

L’œuvre

Deux étudiants, Julius d’Hermelindfeld et Samuel Gelb, suite à un violent orage près d’un gouffre appelé le trou de l’enfer, trouvent refuge chez un pasteur et sa fille, Christiane.

Christiane sympathise vite avec Julius mais éprouve des sentiments plus mitigés pour Samuel qui la poursuit de ses assiduités. Après quelques mois de fréquentation, Christiane et Julius se marient, ce qui provoque la jalousie de Samuel.

Le fils né de l’union de Christiane et Julius tombe malade et, en l’absence de son mari, Christiane demande de l’aide à Samuel pour le soigner. Ce dernier accepte mais exige en retour de passer une nuit avec elle. Peu après, Christiane tombe enceinte et accouche d’une petite fille. Entre-temps, son fils meurt et Samuel récupère sa fille sans la prévenir.

Désespérée, Christiane se jette dans le trou de l’enfer.

L’ouvrage du Fonds ancien est une édition de 1851 en 4 volumes sans illustration.

En conclusion

Le trou de l’enfer est un roman avec de nombreux rebondissements mêlant surnaturel et mystère (philtre d’amour, poisons, passages secrets, etc.). Le personnage de Samuel est machiavélique et effrayant, manipulateur et mauvais, c’est l’incarnation même du Mal.

Alexandre Dumas montre dans ce roman une écriture plus sombre, un ton pessimiste que l’on ne retrouve pas dans ses autres écrits.

L’éditeur Phébus publie souvent des romans rarement réédités, n’hésitant pas à adopter le texte paru en feuilletons dans les journaux lorsqu’il est plus complet que celui des éditions originales. C’est le cas pour Le trou de l’enfer suivi de Dieu dispose (1008 p., 2008), édités d’après les feuilletons parus dans le journal fondé par Victor Hugo (1802-1885), L’Événement, en 1850 et 1851.

Portait d’Alexandre Dumas, daté de 1894, par Maurice Leloir et Jules Huyot (Les Trois Mousquetaires, Paris : Calmann Lévy, p. iii ; Wikimedia Commons)

Portait d’Alexandre Dumas, daté de 1894, par Maurice Leloir et Jules Huyot (Les Trois Mousquetaires, Paris : Calmann Lévy, p. iii ; Wikimedia Commons)

 

Pour aller plus loin :

Alexandre Dumas le Grand : biographie / Daniel Zimmermann.-Paris : Julliard, 1993

Alexandre Dumas : dictionnaire / Claude Schopp.- Paris : CNRS, 2010

Alexandre Dumas : une lecture de l’histoire / sous la direction de Michel Arrous.- Paris : Maisonneuve & Larose, 2003

Dumas, le comte noir / Tom Reiss.- Paris : Flammarion, 2013

Histoire de la cuisine / Alexandre Dumas.- Paris : P. Waleffe, 1967

Le Feuilletoniste : répertoire de lectures du soir

 

 

 

 

 

Psychologie : des ressources accessibles à distance

Par ces temps de confinement, voici, pour la psychologie, quelques pistes de ressources en ligne, en particulier celles dont l’accès est exceptionnellement et gracieusement élargi par les éditeurs en raison de la crise sanitaire.

♦ En préambule, petit rappel, pour vos recherches dans Odébu (l’outil de recherche dans les ressources documentaires des BU de Poitiers) : pensez à sélectionner le filtre « Texte intégral en ligne » pour n’obtenir que des ressources accessibles en ligne. Vous pouvez également affiner vos résultats en cochant « Livre / eBook‌ ». Vous retrouverez ainsi, entre autres, les ebooks acquis chez nos principaux fournisseurs pour la psychologie, Dawsonera et Cairn, dont la liste des plus récemment acquis se trouve dans le tableau des derniers achats en psychologie.

♦ Jusqu’au 30 avril, Cairn donne accès à l’intégralité des ouvrages de son catalogue y compris les collections Que sais-je ? et Découvertes. Soit une offre de plus de 2860 titres en psychologie. Pour cela, vous devez obligatoirement vous rendre directement sur la plate-forme Cairn. Vous y trouverez ainsi manuels et essais publiés par les éditeurs Dunod, Erès, Armand Colin, De Boeck supérieur, PUF, etc., parmi lesquels :  Le bilan avec le Wisc-V et ses outils complémentaires / D. Bachelier, G. Cognet, Médiations numériques : jeux vidéo et jeux de transfert / sous la direction de M. Haza, Neuropsychologie de l’enfant et de l’adolescent : troubles développementaux et de l’apprentissage / F. Lussier, E. Chevrier, L. Gascon. Lire la suite

Wikipedia et le COVID-19

Cette période extraordinaire, au sens premier du terme, de pandémie et de confinement est l’occasion de faire un zoom sur la manière dont Wikipédia fonctionne pour rendre compte de ces événements[1].

  • Comment avoir accès à l’information sur le coronavirus ?

Quand on cherche « coronavirus » dans un moteur de recherche, comme Google ou Qwant, les articles (ou « pages ») de Wikipédia apparaissent dans les premiers résultats. C’est simplement dû au mode de fonctionnement de ces moteurs de recherche qui privilégient les sites très visités, avec de nombreuses pages dont le titre correspond souvent au mot entré dans le moteur de recherche et qui disposent de nombreux liens entrants (de sites vers Wikipédia) et sortants (de Wikipédia vers d’autres sites). Contrairement à un légende désormais ancienne, il n’y a pas de collusion occulte et réciproque entre Google et Wikipédia pour que le premier favorise la deuxième : d’ailleurs l’article « coronavirus » n’apparaît plus dans les premiers résultats de Google (mais davantage dans ceux de Qwant). Dans Google, si Wikipédia payait sa place comme d’autres marques le font pour apparaître en tête de recherche (comme avec le mot clé « hôtel » par exemple), le mot clé « Annonce » apparaîtrait à côté des résultats Google.

Quatre articles rendent compte de l’actualité du coronavirus : Pandémie de maladie à coronavirus de 2019-2020 sur la diffusion de la maladie et SARS-CoV-2 sur le virus lui-même qui appartiennent à la famille des coronavirus, avec un article spécifique sur les maladies engendrées par cette infection.

Comme tous les articles de Wikipédia, ils sont en accès libre et gratuit, sans authentification, à la différence de certains articles de presse (pour lesquels il faut souvent s’abonner au journal) ou d’une grande partie des articles scientifiques (où il est proposé aussi de payer à l’article : plusieurs dizaines de dollars est un prix moyen en temps ordinaire). Lire la suite

Le Spectacle de la nature, un « best-seller » du XVIIIe siècle

Du 2 au 31 mars 2020, dans le cadre du Livre ancien du mois, la bibliothèque Michel Foucault présente l’ouvrage Le Spectacle de la nature de l’abbé Pluche.

Portrait de l'abbé pluche gravé par Louis-Jacques Cathelin d'après Nicholas Blakey

Portrait de l’abbé pluche gravé par Louis-Jacques Cathelin d’après Nicholas Blakey

L’auteur

D’origine modeste, Noël-Antoine Pluche (1688-1761) se voua très tôt à l’éducation. À 22 ans, il devint professeur d’humanités au collège de Reims, sa ville natale, puis, inquiété pour ses sympathies jansénistes, il se réfugia en Normandie où il devint le précepteur des enfants d’une riche famille anglaise installée à Rouen. De retour à Paris, il dispensa des cours d’histoire et de géographie mais renonça vite à l’enseignement pour se consacrer pleinement à la rédaction de son projet : l’écriture d’une vaste synthèse sur l’histoire naturelle à destination des plus jeunes, Le Spectacle de la nature. Lire la suite

Sélection thématique #7 – Kirk Douglas

©https://www.ina.fr/

©https://www.ina.fr/

Le 5 février dernier, un monstre sacré du cinéma, Kirk Douglas, nous quittait.

Très connu du public du 7ème art, il a joué dans une centaine de films dont les plus connus resteront sans doute « les sentiers de la gloire » et « Spartacus ».

Afin de lui rendre hommage, vos bibliothécaires ont sélectionné quelques documents, exposés à l’entrée de la Ruche.

Livres :

Lire la suite

Deux Bibles illustrées publiées à Paris par Robert Estienne en 1540 et 1546

Du 3 au 28 février 2020, dans le cadre du Livre ancien du mois, la bibliothèque Michel Foucault accueille quatre documents du Fonds ancien : deux exemplaires de la Bible de Robert Estienne de 1540 et deux exemplaires de l’édition de 1546.

Robert Estienne (1503?-1559) : un imprimeur-libraire humaniste et engagé

Le plus célèbre imprimeur-libraire français et un des plus connus d’Europe appartient à une « dynastie » qui dénombra au moins six imprimeurs du roi. Elle commença avec son père Henri (1460?-1520). Mineur lors du décès de celui-ci, Robert (dit I) exerça sous la tutelle du nouvel époux de sa mère, Simon de Colines (1480?-1546), avant de reprendre l’officine paternelle en 1526. Lire la suite

Buffon et Réaumur : deux approches opposées de la nature

Le mardi 4 février à 12h et le mercredi 5 février à 18h au Fonds ancien, une Heure du Livre ancien aura pour thème Buffon et Réaumur, deux approches opposées de l’histoire naturelle en France au XVIIIe siècle.

Portrait du naturaliste Georges Louis Leclerc, comte de Buffon, par François-Hubert Drouais, 1761 / Portrait de René-Antoine Ferchault de Réaumur, par Jules Pizzetta, 1893

Portrait du naturaliste Georges Louis Leclerc, comte de Buffon, par François-Hubert Drouais, 1761 / Portrait de René-Antoine Ferchault de Réaumur, par  Jules Pizzetta, 1893

Les ouvrages Histoire naturelle générale et particulière (1749-1789) de Buffon et Mémoires pour servir à l’histoire des insectes (1734-1742) de Réaumur peuvent être considérés comme deux approches contradictoires de l’histoire naturelle et, d’un point de vue rétrospectif, comme l’illustration des valeurs que les sociétés occidentales attribuent à la nature.

Commençons par Réaumur. Sa contribution à l’histoire naturelle s’effectue par l’étude des insectes. Ses Mémoires forment pour la première fois une véritable investigation entomologique alors que les insectes sont encore dénigrés au XVIIIe siècle, perçus comme des bêtes insignifiantes, des « excréments de la terre ». Il faut dire que son « insectologie » se conforme à une approche religieuse prisée à cette époque : la physique théologique, dont les ouvrages glorifient le Créateur comme l’auteur d’une nature parfaite et admirable dont la moindre manifestation (tels les insectes) mérite adoration et louanges. De fait, si Réaumur aborde les insectes par la recherche expérimentale de leur utilité pour le bien commun, il ne cesse jamais de s’émerveiller devant ces petites créatures divines tout en ne cédant pas – en bon cartésien qui se méfie des lieux communs sur la nature, popularisés par les Anciens – à la tentation de raconter des « histoires » (fables, légendes etc.). Son approche de la nature paraît ainsi, de façon étonnante, en phase avec les naturalistes modernes qui ne s’intéressent pas qu’aux « grands » faits de nature mais à tous, avec curiosité et sans distinction. Cette approche de la nature, objective, attentive et ouverte, est demeurée minoritaire dans notre culture. Lire la suite