La « Belle Epoque », vraiment ?

Couverture La véritable histoire de la "Belle Epoque"La « Belle Époque » est l’expression qui désigne traditionnellement la période d’avant 1914, sans que sa date de début ne soit très claire. Elle renvoie en France à une image d’âge d’or perdu, avant que le cataclysme de la Première Guerre mondiale ne traumatise le pays. Mais d’où vient cette expression ?

« Belle Époque » se retrouve dans les titres de nombreux manuels d’histoire : La Belle époque: citoyenneté, république, démocratie : France 1900-1914 de Julien Bouchet, La France de la Belle époque: 1896-1914 de Dominique Lejeune, Petite histoire de la France: de la Belle Époque à nos jours d’Antoine Prost ou encore La Belle époque: la France de 1900 à 1914 de Michel Winock.

Depuis au moins cinquante ans, Lire la suite

Plans et vues du Poitou au XVIIe siècle

Plans et profilz des principales villes de la province de Poictou / Christophe Tassin .- Paris, XVIIe s. (Poitiers, Bibliothèques universitaires, Fonds ancien, FAP 4345)

Plans et profilz des principales villes de la province de Poictou / Christophe Tassin .- Paris, XVIIe s. (Poitiers, Bibliothèques universitaires, Fonds ancien, FAP 4345)

Durant tout le mois d’octobre, est exposée à la BU Michel Foucault une petite brochure de Christophe Tassin, Plans et profilz des principales villes de la province de Poictou.

Elle constitue la huitième partie de l’une des nombreuses éditions des Plans et profils de toutes les principales villes et lieux considerables de France ensemble les cartes generales de chacune province & les particulieres de chaque gouvernement d’icelles par le sieur Tassin geographe ordinaire de sa majeste.

Ce document fera l’objet d’une Petite pause méridienne (30 min) le lundi 23 octobre à midi (entrée libre sur inscription : FondsAncien@univ-poitiers.fr ou 05 49 45 32 91). Lire la suite

Esclavage et engagement dans l’Empire anglais

A Modest proposal for preventing the children of poor people from being a burthen to their parents or the country, and for making them beneficial to the publicks / Jonathan Swift.- Dublin et Londres : Weaver Bickerton, 1730 (Poitiers, Bibliothèques universitaires, Fonds ancien, FD 2154)

Au Fonds ancien, les vendredi 13 octobre à 12h et lundi 16 octobre à 18h, une Heure du Livre ancien est animée par Élodie Peyrol-Kleiber, maître de conférences à l’UFR de Lettres et langues de l’Université de Poitiers, sur le thème Esclavage et engagement dans l’Empire anglais.

L’entrée est gratuite, mais il est nécessaire de s’inscrire (05 49 45 32 91 ou FondsAncien@univ-poitiers.fr).

Au XVIIe siècle, l’Empire britannique est peu à peu peuplé grâce à deux types de colons non libres, les esclaves et les engagés. Ce système de travail forcé présentait deux avantages : il permettait non seulement d’occuper physiquement les terres, mais également de vider l’Angleterre de toutes les personnes indésirables, prisonniers, mendiants et pauvres. Or on manque de bras en Écosse et en Irlande, comme en Angleterre, et certains auteurs se demandent si l’envoi de main d’œuvre dans le Nouveau Monde Lire la suite

Prêts en Bulles # 8

Dans notre précédent article de Prêts en Bulles, nous avions mis en exergue le succès qu’a connu la série appelée Psycho Investigateur, parmi nos lecteurs. Parues en mai dernier, les nouvelles aventures de Simon Radius débarquent enfin dans votre Bibliothèque Universitaire de Lettres. S’il y a des bandes dessinées que l’on peut emprunter les yeux fermés, la nouvelle création d’Erwan Courbier et Benoit Dahan en fait assurément partie. Focus sur L’Héritage de l’Homme-Siècle, titre de ce quatrième tome.

Psycho Investigateur : l’héritage de l’homme-siècle/E. Courbier & B. Dahan (Editions Petit à Petit). Source : Decitre.fr

L’histoire débute par un joli chantage. Celui d‘Henri Du Perthuis. Ce dernier vient à la rencontre de Simon Radius, encore convalescent suite aux traumatismes subis lors de ses dernières investigations. Du Perthuis dresse le tableau : Eugène, son centenaire de père, lui aurait confié l’existence d’un trésor mais un accident récent lui a fait perdre la mémoire. Suivi par John-Lou Bonseigneur, vieille connaissance de Simon, le docteur n’a pas eu le temps de découvrir les secrets enfouis du vieil homme. Son impossibilité d’exercer étant la conséquence d’une violente altercation avec son meilleur ennemi, Radius.

Lire la suite

Une curiosité, un ouvrage dédié à la carotte

Du 2 au 31 octobre 2017, dans le hall de la BU Lettres, le Livre ancien du mois est consacré à un ouvrage d’Ami-Félix Bridault, le Traité sur la carotte, et recueil d’observations sur l’usage et les effets salutaires de cette plante, dans les maladies externes et internes. Il est habituellement conservé au Fonds ancien.

Frontispice du Traité sur la carotte d’Ami-Félix Bridault (La Rochelle : Jean-Frédéric Hospitel de Lhomandie, [1802])
Poitiers, Bibliothèques universitaires, Fonds ancien, MED 2446

 

Itinéraire d’un médecin charentais

Né en 1739 à La Rochelle, Ami-Félix Bridault partit étudier la médecine à Montpellier en novembre 1756. En 1759, pour son baccalauréat, il soutenait la première thèse française consacrée à la médecine chinoise dans son ensemble. La même année, il passa, comme il était de coutume à l’époque, sa licence et son doctorat. Il les obtint. Lire la suite

Accédez à tout un monde d’ebooks !

Avec une collection de près de 500 000 ebooks, vos BU vous donnent accès à tout un monde de connaissance. Depuis chez vous, votre lieu de stage, vos vacances, ou tout simplement depuis l’Université, vous pouvez consulter ou télécharger des livres au format numérique sur de nombreux supports : tablette, ordinateur, liseuse…

Emporte un ebook - Affiche

Emporte un ebook – Lionel Bernardin / idsworks

*Photo non contractuelle : nous ne pouvons pas garantir l’accès de nos ebooks depuis l’espace !

Quelques idées :

Vous vous intéressez à l’histoire du Canard Enchaîné, à Antonin Artaud ou encore à Mme de Staël ? La collection « Littérature française et francophone » de Numérique Premium est faite pour vous ! Lire la suite

Odébu, votre outil de découverte : quelques astuces (épisode 2)

Pour tirer le meilleur parti d’Odébu, voici quelques astuces que vous pouvez utiliser.

Rechercher des thèses

Le Type de document « Thèses, mémoires, travaux académiques » vous permet de retrouver facilement les document rédigés par des étudiants dans un cadre universitaire. Voici par exemple la recherche « cinéma » avec ce filtre.

Rechercher des DVD

Le type de document « DVD » est limpide. Une astuce supplémentaire : pour avoir accès aux toutes dernières nouveautés, vous pouvez modifier le type de classement des résultats, et supprimer la pertinence pour passer au classement par Date la plus récente.

Ainsi, si vous faites une recherche sans mot-clef pour afficher tous les résultats de la base, que vous filtrez sur DVD puis que vous affichez les résultats les plus récents, vous aurez toutes les nouveautés cinéma sous la main !

On peut "casser" la pertinence du classement des résultats: à utiliser avec modération!

On peut « casser » la pertinence du classement des résultats: à utiliser avec modération!

Rechercher des ebooks

La facette « Livres, ebooks » ne vous permet pas de différencier les livres papier des livres numériques. Cependant, si vous souhaitez privilégier les ebooks, vous pouvez combiner cette facette avec le filtre « Texte intégral en ligne ». Vous verrez ainsi que nous avons près de 225000 ebooks à vous proposer, dont certains ont d’ailleurs leur équivalent papier dans une BU…(le vérifier en dépliant la facette « Bibliothèques »).

Les ebooks peuvent avoir des équivalents papier dans les BU

Les ebooks peuvent avoir des équivalents papier dans les BU

Rechercher un document portant sur le Moyen Âge

L’Université de Poitiers est pôle d’excellence sur le Moyen Âge et les collections des BU sont donc particulièrement riches en ce domaine. Pour exploiter ces documents plus facilement, ils sont tous rangés derrière le Type de document « Moyen Âge ». Attention, cela signifie que vous ne les trouverez pas si vous filtrez sur le type de document « Livres, ebooks ».

Le "Type de document" est bien "Moyen Âge" et non "Livres, ebooks"

Le « Type de document » est bien « Moyen Âge » et non « Livres, ebooks »

Faire une recherche par Sujet

L’ensemble des documents répertoriés dans Odébu sont classifiés dans l’une des 58 disciplines utilisées par la Bibliothèque du Congrès aux USA. Si vous faites une recherche assez large (ex: « cinéma »), vous pouvez ensuite filtrer sur la Discipline qui vous intéresse le plus: « informatique » pour trouver des documents comme Le cinéma face à la numérisation, « éducation » pour Enseigner l’histoire avec le cinéma ou « arts visuels » pour Techniques du cinéma.

Une partie des filtres de la facette "Discipline"

Une partie des filtres de la facette « Discipline »

D’autre part, lorsque vous affichez l' »aperçu » d’une notice, vous affichez les mots-clefs qui ont été renseignés spécifiquement sur un document. Ces mots-clefs sont cliquables, vous pouvez en un clic relancer une recherche sur un mot-clef précis. Il s’affiche alors dans la barre de recherche avec la syntaxe SubjectTerms:(mot-clef). Vous pouvez combiner plusieurs mots-clefs et en exclure d’autres en une seule recherche. Exemple avec la recherche SubjectTerms:(feminism) AND SubjectTerms:(Simone) NOT SubjectTerms:(Beauvoir).

Les mots-clefs (ou mots-sujets) sont visibles après avoir cliqué sur "Aperçu" sous une notice

Les mots-clefs (ou mots-sujets) sont visibles après avoir cliqué sur « Aperçu » sous une notice

Attention, les mots-clefs relatifs à des lieux et des périodes (ex: le féminisme au Japon au XVIIIe siècle) sont « rangés » dans des champs spécifiques de la notice et pas dans le champ SubjectTerms. Pour les utiliser spécifiquement, il faut utiliser les facettes « Région » et « Période historique », la recherche avancée ou les syntaxes TemporalSubjectTerms:(Période) et GeographicLocations:(Lieu). Un exemple pour trouver des documents portant sur les arts décoratifs en France au XIXe siècle.

Il n’est bien sûr pas nécessaire de connaître tout cela par cœur ! Les bibliothécaires sont à votre disposition pour toute aide concernant la recherche documentaire.

À bientôt pour un nouvel épisode relatif à votre outil de découverte Odébu.

Odébu, votre outil de découverte (épisode 1)

Pour trouver facilement toute la documentation dont vous avez besoin, vos bibliothécaires mettent à votre disposition Odébu, l’outil de découverte des BU.

Dans Odébu vous trouverez non seulement les références et les localisations de tous les livres, journaux et revues conservés dans toutes les bibliothèques de l’Université, mais aussi un accès direct aux articles en ligne et aux ebooks.

Odébu se trouve en page d’accueil de scd.univ-poitiers.fr, le site internet des bibliothèques universitaires de Poitiers.

Odébu sur le site du SCD

Pour une recherche simple, tapez quelques mots-clefs dans la barre de recherche et cliquez sur la loupe.

Tapez des mots-clefs dans Odébu

Lire la suite

Comme un dernier parfum d’été dans les cours fleuries de l’Île de Ré

Du 4 au 30 septembre 2017, dans le hall de la BU Lettres, le livre ancien du mois est consacré aux Cours fleuries et maisons blanches de l’Île de Ré du peintre Louis Suire (1899-1987).

La Couarde

Cours fleuries et maisons blanches de l’île de Ré / texte et illustrations de Louis Suire.- La Rochelle : La Rose des vents, 1962 (Poitiers, Bibliothèques universitaires, Fonds ancien, 12131)

L’auteur

Né en 1899 à Cognac, Louis Suire a développé son attrait pour le dessin et la peinture grâce au peintre Louis Napoléon Giraudeau qui fut son professeur de dessin au lycée de La Rochelle. Il devint ensuite élève de l’École nationale des Beaux-Arts avant de s’installer à Paris où il fréquenta l’Académie Julian.

Il se lia alors d’amitié avec Paul Signac, peintre paysagiste, Albert Marquet, peintre post-impressionniste, et André Dunoyer de Sergonzac, peintre, graveur et illustrateur. En 1919, il fit sa première exposition de peintures.

En 1923, il épousa son amour d’enfance, Hélène, et leur fils, Claude, naquit en 1924. Si Louis Suire commença à peindre les divers aspects de l’Île de Ré, ce n’est que cinq ans plus tard, en 1929, que le couple Suire acheta une maison dans l’île, dans le village des Portes-en-Ré. Cette île servit d’inspiration à l’œuvre abondante du peintre et sa maison devint très vite son atelier.

Peintre de paysages, Louis Suire réalisa aussi des portraits et des natures mortes.

En 1937, il fonda à La Rochelle la maison d’édition « La Rose des Vents », principalement consacrée au régionalisme, d’où sortirent de nombreux livres qu’il illustra d’aquarelles à la main ou reproduites au pochoir.

Son emprisonnement durant deux ans dans un camp de travail en Allemagne n’entama pas son envie de découvrir de nouveaux domaines.

Tour à tour conférencier, écrivain régionaliste, auteur-illustrateur, musicien, Louis Suire continua de s’inspirer de l’île de Ré dans ses peintures.

Il s’est éteint en 1987, la même année que sa femme Hélène.

Ars-en-Ré

Cours fleuries et maisons blanches de l’île de Ré / texte et illustrations de Louis Suire.- La Rochelle : La Rose des vents, 1962 (Poitiers, Bibliothèques universitaires, Fonds ancien, 12131)

L’œuvre

« Aujourd’hui, j’ai essayé seulement de célébrer le charme des cours fleuries si particulières au pays de Ré et des rues blanches qui séduisent tous ceux qui sont épris de beautés simples », a écrit Louis Suire en avant-propos de son livre.

Publié en 1962, cet ouvrage n’est pas une description du paysage et des monuments de l’Île de Ré telle que l’avait faite Louis Suire en 1952 dans L’Île de Ré d’autrefois et d’aujourd’hui.

Les descriptions des villages de l’Île de Ré comme Loix, Saint-Martin-de-Ré ou le Bois se mêlent aux évocations des lieux les plus emblématiques de l’île tels que le Fier d’Ars ou le Bois de Trousse-Chemise. Des recettes de cuisine locale, comme la mouclade ou les croquettes de moules, précèdent des contes locaux que l’on raconte l’hiver au coin du feu (La pêche du diable, La chercheuse d’épaves, etc.).

« Ce texte, bien imparfait et incomplet, est surtout un prétexte à images colorées où j’ai essayé de traduire la lumière et l’ambiance de cette petite île, pointe extrême de l’Europe au milieu de l’océan, un des bouts du monde… selon l’expression même d’Eugène Fromentin », nous livre encore Louis Suire.

Ars-en-Ré

Cours fleuries et maisons blanches de l’île de Ré / texte et illustrations de Louis Suire.- La Rochelle : La Rose des vents, 1962 (Poitiers, Bibliothèques universitaires, Fonds ancien, 12131)

Postérité et influence

La famille Suire a fait des Portes-en-Ré son port d’attache et la maison-atelier est devenue celle de son fils Claude Suire puis de son petit-fils Olivier Suire-Verley. « Mon père était professeur de dessin. J’ai toujours vécu dans le milieu de la peinture, chez nous il y avait des tableaux partout. Le virus familial m’a rattrapé », raconte Claude Suire.

Quant à Olivier Suire-Verley, il expose tous les deux ans aux États-Unis à l’invitation de la Addison Art Gallery, galerie située à Cap Cod sur la côte Est. « Quand on fait de la peinture, on ne s’attend pas à cela. Un Rétais de la Rivière à Broadway, il y a quand même un grand pas à franchir ».

Et même à Broadway, la magie de la mer, celle de l’Île de Ré opère. Comme son père et son grand-père, Olivier Suire-Verley touche le cœur des hommes en peignant leur soif d’évasion et de voyages.

Vous pouvez aussi consulter un autre très bel ouvrage de Louis Suire au service du Fonds ancien, Le charme de la Rochelle et images d’Aunis

Prêts en Bulles # 7

Cette fin d’année universitaire coïncide avec l’ultime billet de la saison pour Prêts en Bulles. L’occasion de dresser un bilan de l’activité de notre fonds bandes dessinées qui ne cesse de s’enrichir depuis près de deux ans. En avoisinant les mille titres disponibles à l’emprunt, quelques données démontrent que cet objet culturel trouve sa place dans la communauté estudiantine. Sans éluder les nombreuses lectures sur place, voici quelques œuvres graphiques qui ont obtenu la faveur du public et d’autres qui mériteraient tout autant de voyager hors de nos locaux.

Carnets de Thèse/T. Rivière (Editions du Seuil). Source : Decitre.fr

Carnets de Thèse/T. Rivière (Editions du Seuil). Source : Decitre.fr

  • Notre avisQuoi de plus logique que la bande dessinée la plus empruntée depuis son acquisition en 2015 soit Carnets de Thèse. Ce témoignage de T. Rivière qui utilise son propre vécu de parcours de thésarde. Encore faut-il que tous ceux qui préparent ce diplôme de haute distinction s’y retrouvent. Force est de constater que T. Rivière a réussi à mettre en images le ressenti de chacune et chacun d’entre eux. L’incompréhension de l’entourage familial, la longueur sans fin de ce diplôme tant convoité, la dureté de ces remises en question perpétuelles, font de tous ces imprévus un témoignage authentique. À l’origine issues de son blog, les deux-cents pages de l’auteure offrent un sujet unique et représentatif de l’univers des thésards.

Lire la suite