Mar 27 2017

Revue de Presse #48

Cette Revue de Presse fête son cinquième anniversaire !

Votre service de documentation a parcouru la presse et le web afin de vous proposer des pistes de lectures, réflexions, et aiguiser votre curiosité. Ci dessous pour le mois de février passé :

– Sept planètes rocheuses découvertes autour d’une étoile naine. à lire sur Le Monde

– « Billebaude » part sur les traces de l’ours. à lire sur Le Monde

– Nokia ressuscite le mythique 3310 et présente 3 nouveaux smartphones. à lire sur Futura Science

– La FNSEA veut faire disparaître les petits cours d’eau de nos cartes. à lire sur Reporterre

– Research Gate announces $52m investment. à lire sur Research Information

Bonne lecture, bonne navigation !

Sur le même thème

Mar 22 2017

Exposition « Retour vers le passé ! Des origines à nos jours » – 3 : les consoles

Cette exposition est visible à la BU Sciences du 13 février au 24 mars 2017. Vous pourrez ainsi découvrir les supports amovibles, les microprocesseurs et carte mère d’un ordinateur, voyager dans le temps grâce aux machines à calculer et aux consoles de jeux des années 1980-1990, et vous familiariser avec des ordinateurs des années 1980.

Certaines consoles et ordinateurs sont en libre service entre 12h et 14h et également sur demande !

Sur le même thème

Mar 15 2017

Les perturbateurs endocriniens : un tour d’horizon

By Nathalie Ruaux (Own work) [CC BY-SA 4.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0)], via Wikimedia Commons

Le 28 février dernier, la Commission européenne renonçait pour la troisième fois à présenter devant le Parlement européen son projet de régulation des perturbateurs endocriniens, faute d’une majorité disposée à soutenir son texte. Quelques jours plus tôt, l’ONG Générations futures révélait que des traces de perturbateurs endocriniens étaient présentes dans les cheveux de sept personnalités écologistes testées, afin de démontrer l’omniprésence de ces substances dans notre environnement. Ces deux actualités s’inscrivent dans une longue liste d’informations pointant la dangerosité et le caractère invasif des perturbateurs endocriniens, la question étant devenue depuis maintenant plusieurs années un enjeu majeur à la croisée des questions environnementales, sanitaires, économiques, juridiques, éthiques et politiques.

Si ses effets potentiellement nocifs pour la santé humaine et les écosystèmes sont dénoncés depuis au moins les années 1970, le concept de « perturbateurs endocriniens » a émergé en 1991 suite à la conférence de Wingspread – réunie sous l’initiative de la scientifique états-unienne Theo Colborn – pour désigner les substances chimiques diffusées par l’homme dans son environnement et interagissant avec le système hormonal.

Un consensus existe désormais dans la communauté scientifique et chez les acteurs institutionnels en charge des questions environnementales et de santé publique pour appeler à réduire – voire interdire – l’utilisation de ces substances dans les activités humaines et à accroître la vigilance sur leur impact sur l’homme et l’environnement. En 2013, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUED) publiaient un rapport de synthèse sur les effets pour l’homme de l’exposition aux perturbateurs endocriniens chimiques, rapport soulignant les nombreux risques que font courir l’utilisation irraisonnée de ces substances. Plusieurs affaires ayant trait aux perturbateurs endocriniens ont surgi ces dernières années, qu’il s’agisse de l’interdiction du bisphénol A dans les biberons ou du scandale sanitaire du médicament Distilbène. Parallèlement, de nombreux intérêts économiques font pression pour rendre la régulation la moins contraignante possible ou s’en exonérer.

La courte sélection documentaire ci-dessous – loin d’être exhaustive – devrait vous permettre une première approche du sujet.

De nombreux organismes officiels ont produit dossiers et documents de synthèse sur la question, dont voici un petit aperçu :

  • Ministère de la Santé et des Affaires Sociales, Perturbateurs endocriniens, publié le 23/02/2015 et mis à jour le 20/06/2016 [en ligne – consulté le 08/03/2017]
  • Institut national de la santé et de la recherche médicale – INSERM. Les perturbateurs endocriniens, dossier d’information réalisé en collaboration avec Robert Barouki, octobre 2015 [en ligne – consulté le 08/03/2017]
  • ANSES – Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail, Perturbateurs endocriniens, mis à jour le 22/05/2014 [en ligne – consulté le 08/03/2017]
  • OMS / PNUED. State of the science of endocrine disrupting chemicals – 2012, 2013, 296 p. [en ligne – consulté le 08/03/2017]

On pourra se reporter également avec profit aux conférences filmées lors du colloque « Les perturbateurs endocriniens » organisé conjointement par les Académies de Sciences et de Médecine le 29/11/2016. [en ligne – consulté le 08/03/2017]

La presse généraliste ou d’actualité scientifique propose régulièrement articles et dossiers sur le sujet. On relèvera par exemple :

De très nombreux articles de recherche sont consacrés au sujet et sont accessibles dans les revues en ligne et les bases de données auxquelles les BU vous donnent l’accès. Des interrogations de notre outil de recherche avec par exemple les termes « perturbateurs endocriniens », « endocrine disruptors »  ou « hormone disruptors » vous ramèneront ainsi de nombreux résultats. Plusieurs thèses ou mémoires soutenues à l’Université de Poitiers ont également étudié le sujet sous des aspects spécifiques comme par exemple :

Des revues et des manuels dédiés à l’endocrinologie peuvent également aborder la question régulièrement.

Vous trouverez également dans vos BU des ouvrages généralistes sur la question, visant à alerter sur les risques sur la santé et l’environnement que font peser ces substances et à enquêter sur le rôle des lobbies dans le traitement politique et réglementaire de ce dossier :

Sur l’apparition de la problématique des perturbateurs endocriniens et sa constitution en objet scientifique, on pourra lire l’article de Nathalie JAS et Jean-Paul GAUDILLIERE, « Les perturbateurs endocriniens en France. Une autre trajectoire » in Sciences sociales et santé, 2016/3, vol. 34, pp. 19-46 [en ligne – accès réservé à la communauté universitaire – consulté le 08/03/2017]. La revue Politis proposait par ailleurs un portrait de Theo Colborn, considérée comme la fondatrice du concept de « perturbateur endocrinien » au moment de son décès en 2014.

Vous pouvez également consulter le site du Programme national de recherche sur les perturbateurs endocriniens (PNRPE) pour avoir une vue sur les actions de recherche financées, la liste des publications scientifiques tirées de ces recherches et une actualité sur les événements nationaux et internationaux sur les perturbateurs endocriniens.

 

Sur le même thème

Mar 13 2017

Alan Turing : pionnier de l’informatique

L’exposition « Retour vers le passé : des origines de la micro à nos jours » ,actuellement en place à la BU Sciences Campus, appelle à évoquer les grandes figures à l’origine de l’informatique.

Parmi elles, Alan Turing considéré comme le premier théoricien de l’intelligence artificielle. Génie des mathématiques de la première moitié du XXe siècle, pionnier du décryptage des codes allemands pendant la seconde guerre mondiale, l’essentiel de son travail scientifique majeur fut accompli entre 1936 et 1952.

 

Si vous souhaitez en savoir plus sur ce personnage hors du commun, nous vous proposons une sélection documentaire d’ouvrages et d’articles présents dans nos collections

Alan Turing et Jean-Yves Girard. La machine de Turing. Paris : Éditions du seuil, 1995, 174 p. (Sources du savoir)

David Leavitt. Alan Turing : l’homme qui inventa l’informatique. Paris : Dunod, 2007, 273 p. (Quai des sciences)

Andrew Hodges. Alan Turing ou l’énigme de l’intelligence. Paris : Payot, 1988, 437 p. (Bibliothèque historique Payot)

Andrew Hodges . « The man behind the machine «  [en ligne],  Nature, vol. 482, n° 7386, février 2012, p. 441 [consulté le 27/02/2017 – accès réservé aux membres de la communauté universitaire]

Stephanie Dick. « A celebration of Turing »  [en ligne], Endeavour, vol. 37, n°4, décembre 2013, pp.194-195 [consulté le 27/02/2017 – accès réservé aux membres de la communauté universitaire]

Le modèle Turing  / Catherine Bernstein, réal. ; Michel Bidoit et Jean Mairesse, cons. scient. ; Gérard Berry, Laurent Bienvenu, Véronique Cortier… [et al.], particip..- Meudon : CNRS Images, 2012 Cote DVD 9 BER

Arnaud Delalande, Eric Liberge et Bruno Fuligni. Le cas Alan Turing : histoire extraordinaire et tragique d’un génie, Paris : Edition des Arènes, 2015, 96 p.

Le destin tragique d’Alan Turing  a également inspiré le cinéma et la littérature policière :

The imitation game 

Réalisé par Morten Tyldum en 2015,  d’après la biographie de Alan Turing, écrite par Andrew Hodges. Ce film raconte le rôle important du mathématicien dans le décryptage du code ENIGMA et s’attache aussi aux persécutions qu’il a endurées pour son homosexualité, dans la période d’après-guerre.

Indécence manifeste

Roman policier écrit par David Lagercrantz en 2016.

« L’ouvrage survole paradoxes scientifiques et remises en cause morales et académiques sur fond d’espionnage et d’évolution des mœurs sociales et sexuelles post-Seconde Guerre Mondiale, sans lourdeurs mais avec finesse. « 

Et pour conclure :

La machine de Turing revisité par Lego, hommage rendu à l’inventeur en 2012

 

 

 

 

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Sur le même thème

Mar 08 2017

Nos chercheurs publient : février 2017

 M. Nechiche et al., « Synthesis and characterization of a new (Ti1-ε,Cuε)3(Al,Cu)C2 MAX phase solid solution », Journal of the European Ceramic Society, vol. 37, no 2, p. 459‑466, févr. 2017

Chaque mois, l’activité des chercheurs de l’Université de Poitiers se traduit par la publication de dizaines d’articles dans des revues académiques à comité de lecture et/ou des archives ouvertes. La liste ci-dessous recense une partie des publications de nos chercheurs dans le domaine des sciences « dures » et publiées durant le mois de février 2017.

Les modalités d’accès à chaque article sont systématiquement indiquées après chaque référence. Cette liste ne saurait pour autant prétendre à l’exhaustivité ; elle procure cependant un aperçu de l’activité des chercheurs de l’Université et des résultats de leurs travaux.

Biologie, écologie

Chimie

Géochimie, minéralogie, hydrologie

  • L. Dzene, E. Ferrage, J.-C. Viennet, E. Tertre, et F. Hubert, « Crystal structure control of aluminized clay minerals on the mobility of caesium in contaminated soil environments », Scientific Reports, vol. 7, p. 43187, févr. 2017. http://dx.doi.org/10.1038/srep43187. Accès libre.
  • M. Le Coz, J. Bodin, et P. Renard, « On the use of multiple-point statistics to improve groundwater flow modeling in karst aquifers: A case study from the Hydrogeological Experimental Site of Poitiers, France », Journal of Hydrology, vol. 545, p. 109‑119, févr. 2017. http://dx.doi.org/10.1016/j.jhydrol.2016.12.010. Accès sur abonnement pour la communauté universitaire de Poitiers via Science Direct.

Informatique, traitement de l’image

Mathématiques

Paléontologie, évolution

Physique des matériaux

  • M. Agati et al., « Self-assembly of silicon nanowires studied by advanced transmission electron microscopy », Beilstein Journal of Nanotechnology, vol. 8, no 1, p. 440‑445, févr. 2017. http://dx.doi.org/10.3762/bjnano.8.47. Accès libre.
  • L. Courty et J. P. Garo, « External heating of electrical cables and auto-ignition investigation », Journal of Hazardous Materials, vol. 321, p. 528‑536, janv. 2017. http://dx.doi.org/10.1016/j.jhazmat.2016.09.042. Accès sur abonnement pour la communauté universitaire de Poitiers via Science Direct.
  • E. Drouelle et al., « Deformation mechanisms during high temperature tensile creep of Ti3AlC2 MAX phase », Journal of Alloys and Compounds, vol. 693, p. 622‑630, févr. 2017. http://dx.doi.org/10.1016/j.jallcom.2016.09.194. Accès sur abonnement pour la communauté universitaire de Poitiers via Science Direct.
  • M. Nechiche et al., « Synthesis and characterization of a new (Ti1-ε,Cuε)3(Al,Cu)C2 MAX phase solid solution », Journal of the European Ceramic Society, vol. 37, no 2, p. 459‑466, févr. 2017. http://dx.doi.org/10.1016/j.jeurceramsoc.2016.09.028. Accès sur abonnement pour la communauté universitaire de Poitiers via Science Direct.

Physique et mécanique des fluides

  • V. Daru et I. Reyt. « Acoustic and streaming velocity components in a resonant waveguide at high acoustic levels », The Journal of the Acoustical Society of America, vol. 141, no 1, p. 563‑574, janv. 2017. http://dx.doi.org/10.1121/1.4974058.
  • D. Faurie, N. Girodon-Boulandet, A. Kaladjian et alii. « Setup for high-temperature surface Brillouin light scattering: Application to opaque thin films and coatings », Review of Scientific Instruments, vol. 88, no 2, p. 023903, févr. 2017. http://dx.doi.org/10.1063/1.4975637. Accès sur abonnement pour la communauté universitaire de Poitiers via AIP
  • R. Maizia, A. Dib, A. Thomas, et S. Martemianov, « Proton exchange membrane fuel cell diagnosis by spectral characterization of the electrochemical noise », Journal of Power Sources, vol. 342, p. 553‑561, févr. 2017. http://dx.doi.org/10.1016/j.jpowsour.2016.12.053. Accès sur abonnement pour la communauté universitaire de Poitiers via Science Direct.

Sur le même thème

Articles plus anciens «

Featuring WPMU Bloglist Widget by YD WordPress Developer