El violón de Domingo Román (Valladolid, 1724)

Le « violón » de Domingo Román (Valladolid, Espagne, 1724) est un violoncelle qui enrichit la liste des rares instruments espagnols à archet conservés au XVIII siècle. Cet article est, fondamentalement, une présentation et description de cet instrument. L´analyse de son contexte stylistique met en avant ses caractéristiques particulières de construction de l´école espagnole de lutherie des siècles XVI à XVIII par rapport aux écoles belge et allemande.
En Espagne aux XVIème et XVIIIème siècles on appelait « violón » les instruments de la famille du violon (en français), c´est-à-dire, les instruments à archet à quatre cordes accordées en quintes sans frettes, en fonction de leur taille et de leur proportion.
La seule information que l’on ait au sujet de cet instrument est l’étiquette sur laquelle est inscrit : Domingo Román, Valladolid 1724 8. La chiffre huit, écrit à la main, pourrait être le numéro de série.
L´article fait une description très complète de l´instrument. Il n’a pas subi de modifications importantes et est donc dans son état original. Plusieurs photographies illustrent la description.
La plupart des instruments à cordes espagnols appartiennent à la seconde moitié du XVIIIe siècle et ont déjà été influencés par les luthiers italiens comme Amati et Stradivarius, ou bien ils ont été transformés en instruments modernes. C´est pour cela que l´étude de cet instrument est particulièrement intéressant. À cet autre groupe correspondent les instruments fabriqués par des luthiers comme José Contreras ou les français installés en Espagne, Nicolas Duclos et Francisco Gand, parmi d´autres. Similaires à l´instrument de Domingo Román, appartenant à l´école de lutherie « archaïque » espagnole pourraient être ceux construits par Salvador Bofill ou José Massaguer.
L´instrument de Domingo Román pourrait être comparé à un « violón basse » conservé dans le Museo del Traje de Madrid et construit par Gabriel de Murzia.
Il est intéressant de savoir que l´école des luthiers à cette époque en Espagne a été très influencée par les constructeurs de guitares, c´est-à-dire qu’ils utilisaient les mêmes techniques pour construire les instruments à archet et les instruments à cordes pincées, techniques aussi amenées en Amérique du Sud.

Reula Baquero, Pedro.  Anuario Musical, Nº64, enero-diciembre 2009, 169-190.

L’article ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Captcha loading...