La 4G – La voix devient enfin une application compatible

Paradoxalement, alors que la 4G/LTE s’applique pour définir la téléphonie mobile de 4ième génération (ou les prémisses), il s’agit en fait d’un réseau Data (tout IP) non adapté à la Voix sur IP

Pub : Pour les lecteurs intéressés par la VOIP (sur le réseau fixe), je propose des formations sur l’évolution du PABX vers l’IPBX.

Revenons à la 4G, les premiers réseaux LTE commerciaux dissocient les usages, avec la 4G LTE servant uniquement pour les services data, les services voix étant gérés en 2G et 3G, ce qui n’est pas sans poser de problème puisqu’il n’est généralement pas possible de faire les deux en même temps, l’appareil mobile devant basculer vers l’un ou l’autre réseau en fonction de l’usage, voire passant en 2G/3G s’il doit être amené à gérer les deux services en même temps, même si de la 4G est disponible.

volte

Cependant, Ericsson vient d’équiper les opérateurs sud-coréens SK Telecom et LG U+, ainsi que l’opérateur mobile US régional MetroPCS,d’une solution VoLTE avec un coeur réseau IMS, c’est à dire de VoIp sur le réseau LTE. Actuellement 2 smartphones sont compatibles, il s’agit du Samsung S2 et LG Optimus VU.

Un Drone piloté par la 4G

Le fait que la 4G soit un réseau tout IP ouvre des perspectives en termes d’applications. Cependant via le réseau 3G on peut aussi mettre en place de nombreuses applications, à haut débit (H+). La seule différence enter le 3G et la 4G est principalement la latence (10 ms pour la 4G, 100 ms pour la 3G), ce qui rend le réseau 4G adapté au Gaming et applications où la réponse du réseau doit être rapide.

On peut donc tout imaginer, la maison intelligente pilotée à distance via le réseau smartgrid (mais le cout des abonnements serait exorbitant),  et pourquoi pas piloter  un drone?

Pour le drone, c’est chose faite puisque une société réalisant un drone s’est associé avec Alcatel-Bell pour permettre de contrôler ce dernier. Le drone est équipé d’une caméra et d’un modem permettant à un smartphone de prendre le contrôle à distance sur 1 km. Pour ce test, une antenne a été rajoutée pour permettre d’étendre le  réseau 4G pour le test.

[media id=20 width=320 height=240]

 

Re-farming à 1800 MHz, les pour et les contre

Bouygues avait proposé au régulateur de réfléchir sur l’opportunité d’utiliser les fréquences de 1800 MHz pour la 4G. Cette technique est déjà utilisée pour la 3G puisque celle-ci utilise désormais la bande GSM de 900 MHz.
D’autres pays exploitent cette bande de 1800 MHz (Allemagne, Angleterre, …) permettant notamment dans ces pays de profiter de la 4G sur l’Iphone5.

L’organisme régulateur ARCEP a demandé aux opérateurs de réagir à la proposition de Bouygues. Free, qui n’a qu’une bande de fréquence à 2,6GHz et Bouygues qui a la bande la moins favorable à 800 MHz (pour cause d’interférence avec la TNT) et une bande à 2,6GHz réfléchit déjà à cette conversion de fréquence pour la 4G.
SFR et Orange, qui ont le plus investit pour l’acquisition des licences 4G sont résolument contre cette initiative qui avantagera leur concurrent direct.

Stéphane Roussel, PDG de SFR déclare : « On a dépensé 1 milliard d’euros pour les fréquences, on ne souhaite pas que l’Etat change les règles du jeu à court terme ».

La réponse finale sera apportée par l’ARCEP en Mars 2013.

SFR lance la première offre commerciale pour le 28 novembre.

Alors que nous attendions les premiers forfaits pour Janvier 2013, SFR est le premier opérateur à proposer des forfaits 4G à partir du 28 novembre à Lyon, dans la ville ou Bouygues et Orange ont lancé leurs tests. Nous rappelons que SFR avait choisi la boutique de Marseille comme vitrine de la 4G (en démonstration). Ensuite, viendra le tour de Montpellier.

 

mini-120430.png

 

La bataille est donc relancée, avec des premières formules carrées pour SFR permettant d’atteindre le débit proposé par la 4G à Lyon et à défaut, du H+ (42 Mbit/s) ou du 3G+. En effet, la politique de SFR a été cette année de déployer du H+ afin de garantir un débit important hors des zones de couvertures de la 4G. Ainsi, selon SFR 60% de la population sera couverte en H+ d’ici la fin de l’année et actuellement 98,6% de la population est couverte en 3G+ (avec un objectif d’atteindre 99,3% en fin 2013) .

Ces chiffres seront prochainement confirmer ou non par l’ARCEP qui depuis le 10 septembre mène des campagnes de mesures dans les principales villes de France.

 

L’arrivée de la 4G c’est aussi la multitude des offres. Nous l’avions vu déjà avec un exemple en 3G avec Orange et le service Deezer ou Daily Motion. Le fait le plus marquant est l’offre H+ Premium d’Orange qui, pour la première fois, propose un forfait avec un débit de 42 Mbit/s dans le forfait.

SFR propose 2 Go avec votre abonnement DropBox. Personnellement, ma boite DropBox est déjà saturé… Mais ce n’est pas tout, SFR propose une deuxième carte SIM pour équiper une tablette, donc deux cartes SIM pour un seul abonnement.

 

 

120428.png120429.png

 

Attendons maintenant la réaction d’Orange et de Bouygues. Celle de Free arrivera en dernier probablement aurons nous plus d’information en décembre pour préparer le pic de vente de portable à Noël.

 

Iphone 5 ne sera pas 4G en France : Stephane Richard avait dit juste

Après la Keynote d’Apple, on apprenait que l’Iphone5 serait 4G en Europe. La bande de fréquence utilisée en Europe est la bande 7 (2600 MHZ) et la bande 20 (800 MHz), comme le montre le tableau suivant

Attention aux conclusions hatives : Certains pays en Europe autorisent la ré-allocation de fréquence sur la bande de 1800 MHz (cf article précédent : Fréquency Reuse). Ainsi, l’OFCOM, régulateur britannique autorise la ré-utilisation de la bande de 1800 MHz pour le LTE. Everything everywhere, un consortium entre Orange et T-mobile utilise notamment cette bande. En allemagne, Deutsche Telekom a lui aussi mis en place son réseau 4G sur cette bande. En Europe, ce sont 12 opérateurs qui proposent ou proposeront le fonctionnement du LTE sur la bande des 1800 MHz, c’est à dire la bande 3.

La France n’y apparait pas, normal l’ARCEP est en pleine réflexion (cf article).

On comprend ainsi que seuls certains pays en Europe pourront profiter de l’IPhone 5 (Modèle A1429/modèle GSM) avec un accès 4G et encore pas tous les opérateurs. Je propose à l’équipe Comm d’apple de bien préciser qu’en Australie l’Iphone 5 is 4G no-everywhere, exclusively for Telstra sous risque de procès …

Voici la liste des opérateurs pouvant commercialiser l’IPhone 5 avec le réseau 4G sur la bande 3 (1800 MHz). Pour le reste, l’Iphone 5 fonctionnera en H+.

iphone 5, 4G ou pas 4G en France?

Histoire de l’Iphone5 et Orange

En juin dernier, le PDG d’Orange rencontrait les responsables d’Apple à San Francisco pour présenter l’évolution du réseau 4G en France. L’objectif était de convaincre Apple et de prouver la nécessité d’équiper l’Iphone 5 de la 4G compatible en France.

A son retour, le PDG d’Orange était sceptique sur la compatibilité 4G en Europe de l’Iphone 5. Et pourtant, il y a deux jours, Wall Street Journal révèle le contraire. Le PDG d’Orange aurait-il réussir à convaincre Tim Cook?

« J’ai dit à Tim Cook que c’était important pour nous d’avoir vite un iPhone 4G LTE européen, je crois qu’il a bien noté ça. Est-ce qu’on l’aura pour la fin de l’année, je ne peux pas le certifier aujourd’hui mais à coup sûr on l’aura le coup d’après« .

D’un autre coté, dans la bataille opposant Apple et Samsung, il devenait nécessaire pour Apple de sortir un iphone compatible. Cet argument a surement pesé dans la réflexion de la société.

Iphone5 compatible 4G en France.

Au cours de la keynote du 12/09/2012, c’est Phil Schiller, patron du marketing d’Apple, qui présente l’IPhone 5. Quelles nouveautés pour l’IPhone5? Plus fin, plus léger et un écran plus large de 4 pouces et surtout compatible (a priori) avec le réseau 4G/LTE (il faudra quand même attendre Janvier 2013)

D’un point de vue connectique, le dock  (permettant de relier l’iPhone à l’ordinateur pour le synchroniser et le recharge) est plus petit  (et sera le même que pour l’IPAD mini et l’IPod Touch).

Des améliorations sur les caméras, les micros, et fonctionne sous l’iOS 6. Pas une grande révolution, des améliorations principalement.

Pour le prix, le premier modèle à 16 Go commence à 199 dollars avec un engagement d’abonnement de deux ans; le 32 Go et le 64 Go sont à 299 et 399 dollars. Les pré-commandes seront possible à partir du 14 septembre en vue de livraisons le 21

 

Frequency Reuse, décision en Angleterre et étude en France

En Grande-Bretagne, l’OFCOM (régulateur des Télécoms) vient d’autoriser Everything Everywhere à réutiliser ses propres fréquences pour le très haut débit mobile (4G). L’opérateur pourra ainsi proposer ses offres avant le reste de la concurrence.

Nous avions déjà parlé dans un précédent article de la possibilité d’utiliser une autre fréquence. C’est dorénavant officiel (mais pas sur la bande des 700 MHz), l’Ofcom autorise les opérateurs présents sur le territoire britannique de réutiliser leurs fréquences 2G pour la 4G étendant ainsi le même principe appliqué en 2011 pour la 3G (Commutation de circuit).
Everything Everywhere (France Télécom / Deutsche Telekom) va donc pouvoir étoffer ses services 4G en y ajoutant la bande de fréquences de 1 800 MHz à partir du 11 septembre 2012., avant même que les fréquences 4G soit attribuées. Les concurrents; O2 et Vodafone portent réclamation de cette décision car ils devront attendre début 2013 pour lancer les services de la 4G sur les bandes de 800 MHz et 2.6GHz
En France, sous l’impulsion de Bouygues Telecom, l’Arcep à, pour sa part, lancé le 30 juillet dernier une consultation portant sur la réutilisation de fréquences. A présent, l’ARCEP lance une consultation publique, jusqu’au 28 septembre 2012, afin de recueillir les avis des acteurs sur les conditions et les modalités de la levée de la restriction à la technologie GSM des autorisations d’utilisation de fréquences dans la bande 1 800 MHz.

Formation 4G – LTE

Je vous propose des formations sur la 4G.  Un premier module Nommé CallFlow permet de comprendre l’évolution de la téléphonie mobile de la 2G à la 4G en s’appuyant sur des call flows c’est à dire des illustrations d’appels entre les équipements.

Ayant déclaré mon activité, cette formation CallFlow est éligible au DIF et ce cours peut être financé par l’OPCA de votre entreprise. Contactez moi pour tout renseignement ou pour mettre en place le fincancement du projet.

Programme de Formation – CallFlow

Formation : Evolution des réseaux mobiles – De la 2G à la 4G

Cette formation sur 2 jours est une sensibilisation de l’évolution des réseaux de téléphonie mobiles basée sur les call flows.

Cette formation s’adresse aux ingénieurs réseaux, et assureurs TELCO qui souhaitent connaitre les
équipements impliqués lors d’un appel téléphonique ou d’une session DATA.

 

Participants 

Cadres, Manager, statisticiens qui souhaiteraient avoir un panorama des réseaux mobiles et une vision à long terme des applications qui exploiteront les réseaux mobiles afin de facturer les services utilisés.

Pré-Requis 

Aucun pré-requis, ce cours est destiné à expliquer les équipements liés à la tarification de
l’utilisation du réseau. Nous reviendrons sur les réseaux Pré-payés et Post-payés avant d’aborder la tarification en ligne (OCS) et Hors Ligne (OFCS)


Programme

Le contenu de la formation s’articule autour des 4 axes suivants

  1. Business  mobiles. La tendance
  2. Les réseaux 2G
    1. Equipement du GSM au GPRS (via Camel)
    1. La téléphonie et la facturation
      1.  Les Call Flow lors d’un appel intra-inter opérateurs
      2. Les Call Flow lors d’un appel en roaming
    1. La DATA et la facturation
      1. Création de PDP Context
      2. Les Call Flows lors d’un accès à Internet
  3. Evolution des réseaux 3G
    1. La QoS
    2. Evolution du réseau 3G
      1. Evolution de l’interface radio (3G, 3G+, H+)
      2. Evolution de l’interface réseau (NGN, IMS)
      3. Les équipements associés à la facturation et leurs évolutions
    3.  Evolution de l’interface réseau (NGN, IMS)
  4. Le réseau 4G
    1. Tarification et QoS
    2. PC

 

Huawei teste le LTE SON dans une galerie commerciale de HonG Kong

Avec l’évolution des différentes normes téléphonie mobiles, chaque téléphone doit être multi-standard et multi-fréquences. Ainsi, les derniers smartphones peuvent exploiter le réseau 4G en présence de ce dernier ou à défaut de couverture, les smartphones se replient sur la 3G ou la 2G.

Au niveau du réseau, l’opérateur cherche à optimiser la couverture c’est à dire permettre à l’utilisateur de capter le réseau sur la plus grande zone possible.  Cependant, en cas de forte influence, c’est la capacité du réseau qui va limiter le trafic, c’est à dire le nombre maximum de connexions simultanées et le débit de chaque sessions. Plus les sessions utilisateurs seront haut débits et moins grand sera le nombre de connexions simultanées.

Pour gérer au mieux le trafic, il peut être préférable d’utiliser le réseau 2G pour les appels téléphoniques en bord de cellule, et le réseau 3G ou 4G à 2,6 GHz pour les connexions haut débits proche de l’antenne et la 4G à 800 MHz pour la Data plus éloignées. De plus, afin de limiter les interférences entre cellules, le choix des fréquences utilisées par chaque cellule doit être contrôlées par l’eNb (ICIC).

Cette gestion automatique de l’accès radio et de manière équivalente une gestion automatique au niveau du cœur réseau permet d’améliorer les performances des équipements mobiles, il s’agit du SON Self Optimized Network.

Pour résumer, le LTE SON est une technique d’auto-adaptation des eNB qui permet d’accroitre le débit de 30% au bord des cellules et améliorer l’expérience des utilisateurs via une réduction des interférences ICIC. Ce sujet a déjà été traité dans l’article suivant « De l’ICIC à la radio cognitive ».

Le SINGLESON est une solution proposée par Huawei permettant de gérer plusieurs technologies différentes de transmission sans fils (la solution permet de choisir parmi différentes normes 2G, 3G et 4G, laquelle est la plus disponible vis à vis de la QoS demandée)