Portrait de Mehdi HANSALI, diplômé en 2006

Vous avez suivi la formation en Master 2 Études de Marques et Produits Jeunesse. Que vous a-t-elle apporté ?

En 2005, après mon Master Marketing à l’Ecole nationale de Commerce et de Gestion de Settat au Maroc, j’ai postulé à quelques masters en France. J’avais le choix entre trois masters dont celui du CEPE  » Management des produits de l’enfant ». Je m’interrogeais sur l’aspect spécialisé du master et me demandais si les opportunités de carrières futures ne risquaient pas d’être limitées… Lors de l’entretien de sélection, Inès de La Ville m’a bien expliqué que le master analyse plusieurs catégories de produits, au-delà du jeu et jouet, et que l’enfant est étudié de 0 à 21 ans sans être isolé de son environnement familial.

Mon choix était vite fait après avoir raccroché : je voulais intégrer le CEPE et je me projetais au-delà de la formation ! Le master m’a apporté d’excellentes bases tout au long de ma carrière car j’ai toujours été confronté à une cible Enfant / Famille qui faisait appel à nos cours de psychologie et sociologie qui s’imbriquaient à nos connaissances marketing.

Quel a été votre parcours ?

En 2006, J’ai obtenu mon Master 2 après avoir passé un stage à la Jetix Consumer Product (JCP) ; division licensing de la chaine Jetix du groupe Disney. Durant cette expérience, j’ai découvert le monde de la licence à travers les Totally Spies, Les powers Rangers, le petit hérisson Sonic ou encore l’attachante Pucca. Cette expérience m’a ouvert les portes de Paris Arabesques pour gérer des licences iconiques comme Fido Dido et les copains de la forêt ou encore le portefeuille automobile « British Motor Heritage » à l’image de la Mini Cooper, la Austin et La Healey. Route 66 étaient aussi une licence en vogue avec un grand potentiel rétro.

Cette diversité de licences et de catégories à gérer m’a bien forgé sur l’aspect marketing et commercial que nécessite le monde du Licensing.

En Juillet 2008, je décide de rentrer au Maroc afin de démarrer une expérience Marketing en tant que Chef de Produit marques Kids chez Lu de Danone (BIMO). J’ai eu la chance de gérer des marques kids comme PRINCE et PEPITO avec des résultats probants et des campagnes de communication avec des films en 3D très ludiques. J’ai également géré des marques « Teens » locales fortes historiques telles que TAGGER et TANGO avec des activations télé et digitales.

La maîtrise de l’insight consommateur et l’activation adéquate de l’ensemble des leviers du Mix Marketing passaient souvent par un retour aux enseignements reçus au CEPE. Concrètement, l’ajustement, d’un brief, l’explication d’un comportement, l’orientation de l’agence de communication et de la maison de production, ne sont que de simples exemples de l’intérêt de la formation dans la vie professionnelle en marketing.

Début 2011, les bons résultats obtenus m’ont permis d’accéder à une promotion interne en passant sur la catégorie produits laitiers frais chez Centrale Danone Maroc en tant que Senior Brand Manager. Le défi était de taille, car je devais gérer la marque Yawmy de Danone considérée comme la plus grande marque FMCG au Maroc « 150 Millions d’euros ». La gestion d’une méga marque passe aussi par la gestion des marques recettes de la gamme telle que Velouté, Danup, Jockey, Assil, Assiri et Le Nature.

Cette expérience m’a permis de maitriser l’aspect stratégique d’une master Brand avec un grand budget marketing destiné à plusieurs activation ATL et BTL dont l’objectif et de gagner plus de croissance et plus de parts de marché. Les problématiques famille, nutrition, développement de la catégorie étaient des sujets complexes à gérer mais très formateurs pour la suite de ma carrière. Après avoir fait mes preuves dans le marketing, la direction générale m’a proposé de devenir Vertical Growth Manager en charge du développement commercial au sein de la direction commerciale.

Après avoir réussi le projet de visibilité Danone sur le terrain, la mise en place du programme de monitoring de l’exécution commerciale et la proposition d’un nouveau programme de fidélité du club VIP, j’ai accepté la proposition du groupe BEL en 2016 en tant que Chef de Groupe Marketing en charge du développement du lait et Produits Laitiers Frais. La mission consistait à Lancer sous la marque KIRI une gamme de lait et produits laitiers pour la première fois au Monde. Ceci s’inscrivait sous la stratégie « beyond cheese » et l’acquisition de la première unité de production de lait et de yaourts dans le groupe BEL au monde. Cette diversification est une chance car il est très rare de le faire dans une carrière avec une des marques mondiales telles que KIRI dans le cadre d’un exercice de brand stretch très passionnant. Mon apport a porté pendant une année sur le volet études (U&A, Inno Screen, et Pipeline Innovation), la stratégie Marketing et communication de KIRI lait et PLF sans oublier le développement de la gamme pack et surpack KIRI.

Après avoir achevé ma mission marketing, le groupe m’a confié les clés de l’équipe commerciale détail en tant que National Retail Manager avec des défis business et une équipe de 200 personnes à manager. Contribuer de près au développement du business et des collaborateurs étaient la mission que j’ai relevé avec beaucoup de satisfaction avec mes équipes.

Quelles sont vos perspectives d’évolution ?

La double casquette Marketing et commerciale me permet de me positionner sur les deux métiers mais surtout profiter de la synergie des deux pour apporter une valeur ajoutée dans l’accomplissement de mes missions. Continuer mon évolution dans des postes de direction est mon souhait afin de prendre à terme un poste de direction générale dans les années à venir.

Avez-vous quelques conseils pour les étudiants intéressés par cette formation ?

Le CEPE est une référence certaine dans la cible enfant et famille. Il ouvre des perspectives sur plusieurs catégories de produits et de services allant du jeu et jouet au secteur bancaire et télécom, sans oublier l’agroalimentaire. On mesure la valeur d’une formation par le niveau de confiance et de préparation qu’un candidat ressent lors de son début de carrière dans l’entreprise. Le CEPE vous procure suffisamment de confiance en vous préparant au monde d’entreprise à vous de faire la différence sur le terrain. Pour cela :

  • Profitez de chaque jour au sein du CEPE et des intervenants reçus dans le cadre du Master
  • Rentrez en interaction avec le monde professionnel avant le stage et pleinement durant le stage
  • Soyez force de proposition avec une valeur ajoutée concrète durant votre stage de fin d’étude
  • Montrez votre curiosité à vos recruteurs et faite preuve de générosité professionnelle pour en recevoir en retour.

 

 

Portrait d’Elsa RAUCHE-LUCAS, diplômée en 2019

  1. Pourriez-vous nous parler de votre parcours avant le CEPE ?

Mon parcours est assez atypique puisque j’ai à l’origine un profil plutôt littéraire. J’ai obtenu en 2014 un double-diplôme du Baccalauréat L franco-italien (ESABAC). Ma formation littéraire m’a permis de développer une réelle curiosité sur de nombreux sujets. J’ai toujours eu une passion pour les langues étrangères, raison pour laquelle j’ai choisi par la suite de m’orienter vers une licence de Langues Etrangères Appliquées. J’ai beaucoup apprécié l’aspect pluridisciplinaire de cette formation qui m’a donné la possibilité réellement découvrir le monde de l’entreprise en termes de gestion, en appliquant ces nouvelles connaissances à un environnement international. C’est notamment au cours de cette formation que j’ai eu l’opportunité de réaliser mon premier stage en entreprise à Milan.

Après l’obtention de ma licence en 2017, j’ai intégré le CEPE dès le M1, pour par la suite me spécialiser en M2 au sein du Master Marques et Produits Jeunesse. Durant les deux années que j’ai passées au CEPE, j’ai eu la chance d’effectuer deux stages dans de belles entreprises du secteur du jouet. J’ai effectué mon stage de Master 1 chez Vtech, où j’ai occupé le poste d’Assistante Chef de Produit Développement en prenant en charge le développement de 7 jouets de la gamme permanent 2019 (permanent signifie hors saison de Noël dans le monde du jouet). Mon expérience chez VTech a été très riche en termes d’apprentissage, c’est une belle société qui couvre de nombreux segments du marché du jouet (premier-âge, électronique junior, poupées…) et qui innove constamment ! Une fois entrée dans l’univers du jouet, il était pour moi difficile d’envisager en sortir… J’ai eu la chance d’effectuer mon stage de Master 2 chez Playmobil, où j’ai exercé la fonction d’Assistante Trade Marketing. Un stage qui s’est poursuivi par une embauche en CDD pour quelques mois. Cette expérience m’a non seulement donné l’opportunité d’élargir mes connaissances sur le secteur du jouet, mais aussi de découvrir une nouvelle fonction du marketing, le trade. Au cours de mes 6 mois de stage, j’ai notamment eu l’occasion d’organiser le Séminaire Nouveautés 2020 dédié aux équipes de la force de vente.

  1. Pourquoi avez-vous choisi le CEPE-IAE de Poitiers ?

Bien qu’ayant apprécié le panel de possibilités offert par mes études en LEA, j’éprouvais à la suite de ma licence le besoin de me spécialiser dans un domaine d’études spécifique. Le marketing et le commerce m’apparaissaient comme les deux disciplines les plus attractives, mais aussi les plus intéressantes en termes de débouchés. J’ai choisi le CEPE en premier lieu pour la capacité de l’établissement à valoriser tous les types de profils et à ne pas uniquement privilégier les étudiants ayant bénéficié d’une formation initiale en gestion. En effet, le CEPE présente la particularité de favoriser la double-compétence, et de mettre en contact des profils issus d’environnements et de formations très différentes (gestion, langues, psychologie, communication…). Cette spécificité permet aux étudiants d’apprendre les uns des autres et d’être complémentaires lors des nombreux projets de groupe organisés au cours de la formation.

Je n’aurais peut-être pas eu la chance d’intégrer une formation spécialisée en marketing avec un profil peu spécialisé comme l’était le mien en fin de licence, mais au CEPE, la diversité et la singularité sont des atouts pour réussir.

Par ailleurs, la formation Marques et Produits Jeunesse est unique en France, ce qui implique qu’elle dispose aujourd’hui dans l’univers de la jeunesse d’une réelle reconnaissance et d’un réseau d’anciens diplômés solide et attractif. Ce même réseau nous a permis à moi-même ainsi qu’à de nombreux camarades de ma promotion d’obtenir de belles opportunités de stages dans des entreprises de renom telles que Hasbro, Smoby ou encore Hachette. Nous avons aussi eu l’occasion d’assister à de nombreuses interventions d’anciens diplômés issus d’entreprises attractives (The Walt Disney Company, Ubisoft, Asmodée…) tout au long de notre formation, ce qui nous a permis de constituer notre propre réseau.

  1. Quels étaient vos plans après votre master ?

Mon parcours universitaire associé à mes différentes expériences professionnelles ont définitivement ancré chez moi une passion pour l’univers de la jeunesse et tout particulièrement pour le monde du jouet. Mon expérience au trade marketing chez Playmobil m’a permis de confirmer que la fonction marketing était intimement liée à la fonction commerciale. Ayant toujours eu un tempérament de “négociatrice”, j’éprouvais une certaine curiosité vis-à-vis de cette fonction.

Je débute à présent une nouvelle mission au sein du groupe LEGO, où j’ai eu la chance de me voir confier le poste de Compté Clé Junior. Cette expérience me permettra, je l’espère, de développer mes compétences tout en mettant en œuvre les connaissances acquises au cours de ma formation. Par la suite, j’envisage potentiellement de m’orienter vers le terrain pour mieux comprendre les enjeux du marché et comment celui-ci s’anime concrètement.

 

Des missions de stages riches et variées pour les étudiants du Master 2 Marques et Produits Jeunesse

Chaque année les étudiants du Master 2 Marques et Produits Jeunesse du CEPE – IAE de l’Université de Poitiers partent en stage de 6 mois de pré-insertion professionnelle.

Le CEPE enseigne à ses étudiants les enjeux d’un marketing plurimédia responsable envers la jeunesse. Du comportement de l’enfant utilisateur au marketing digital, en passant par la gestion de projets soumis par les entreprises partenaires, les étudiants sont amenés à réfléchir à la responsabilité sociale et environnementale (RSE) des marques envers la jeunesse et à faire preuve de prudence pour choisir les meilleures modalités de valorisation de la marque ou de la propriété qu’ils sont appelés à gérer.

C’est pourquoi la formation bénéficie d’une solide réputation auprès des employeurs. Cette année (2019-20), les étudiants de master 2 se sont vu ouvrir les portes d’entreprises dans toute la France ou à l’étranger telles que : IGS-CP (Angoulême) – LES PETITS CHAMAILLEURS (Angoulême) – HASBRO (Chambéry) – PIC WIC TOYS (Lille) – MEDIATOON LICENSING (Paris) – PGS ENTERTAINMENT (Paris) – BAYARD PRESSE EXPORT (Paris) – BUKI France (Le Mans) – CARLIN Bureau de tendances (Paris) – SPARTOO (Grenoble) – SMOBY (Lavans-les-St Claude) LANSAY (Paris) – E! MKT DIGITAL (Brésil) pour leurs stages de pré-insertion professionnelle de 6 mois.
Les missions de stage sont également riches et très variées telles que : Assistant-e Trade Marketing, Assistant-e Chargé-e d’études, Assistant-e licences, produits dérivés et digital, Assistant-e Chef de Produit, Assistant-e Responsable développement produits éducatifs, Assistant-e développement et animation de réseaux, Chef de Produit digital junior, Community Developer, Assistant-e coordination pour le lancement d’une marque, Community Management…

Face à la crise sanitaire exceptionnelle due au Covid 19 à laquelle nous sommes confrontés, les entreprises ont très majoritairement fait le choix du télétravail et ont équipé les étudiants pour qu’ils puissent collaborer depuis leur domicile pendant la durée légale du confinement.
Les soutenances de stage de Master 2 auront lieu les fin septembre 2020. Elles sont publiques afin de permettre à la promotion entrante de découvrir les missions effectuées par les futurs diplômés.

Journée Portes Ouvertes au CEPE-IAE de Poitiers

Vous êtes intéressé(e) par les formations du CEPE-IAE de Poitiers à Angoulême ?
– Master 2 Marques et Produits Jeunesse
– Master 2 Design Communication et Packaging
Vous souhaitez intégrer CEPE-IAE de Poitiers à la rentrée 2020 ? Venez à la rencontre des étudiants, responsables des formations et personnels à l’occasion de
– la Journée Portes Ouvertes, le samedi 15 Février 2020 de 9h30 à 16h30.
C’est l’occasion pour vous de visiter nos locaux et nous poser toutes vos questions. Les étudiants de chaque formation seront présents pour répondre à vos questions et vous conseiller pour préparer votre candidature :

Nom/Prénom Créneau Horaire Filière
Camille LE FOLL

Sarah D.

Matin M1 Marketing, Vente
Méghane CREN Matin M2 parcours design et Packaging
Blong YANG

 

Matin M2 parcours Marques et Produits Jeunesse
Adélaïde SAGNES

Adrien ROUCAIROL

Après-midi M1 Marketing, Vente
Sophie RYS Après-midi M2 parcours design et Packaging
Emeline G. Alexis D. Après-midi M2 parcours Marques et Produits jeunesse

 

Le CEPE/IAE de Poitiers dispose de locaux spacieux sur 1 500 m² et d’équipements de pointe :
– 7 salles de cours équipées de vidéoprojecteurs interactifs,
– 40 postes informatiques en libre accès pour les étudiants équipés de logiciels professionnels de bureautique (suite Office, etc.),
– un centre de documentation spécialisé qui propose plus de 4 500 documents sur la consommation et marketing jeunesse, des revues professionnelles et un fonds de plus de 300 ouvrages spécifiquement dédiée aux théories et pratiques ludiques au jeu vidéo et au « serious game »,
– une salle d’expérimentation et de recherche comprenant une régie vidéo, des caméras et une glace sans tain permettant de réaliser des observations scientifiques, régulièrement utilisée par les professionnels pour mener à bien des études qualitatives et des focus group.
– un centre de ressources pour la recherche, équipé de casques de réalité virtuelle, de dispositifs de projection immersive, de captation audiovisuelle et d’un eye-tracker.

Sous la supervision d’un enseignant-chercheur, les étudiants accèdent à ces ressources dans le cadre des projets pédagogiques et du mémoire de recherche individuel en Master 2.

Philippe Guinaudeau et Kidz Global : Immersion dans la cour de récré !

 

Philippe Guinaudeau, directeur de l’institut Kidz Global, est intervenu durant le mois de décembre. Tel un Père Noël descendu de son traîneau, il nous a apporté le plus beau des cadeaux : des pistes pour mieux comprendre et atteindre les enfants en tant que cible !

Kidz Global est un institut d’étude spécialisée dans le comportement des enfants, proposant des analyses mais aussi des recommandations marketing pour leurs clients. Cet institut est présent dans plus de 43 pays et observe en direct les différences culturelles qui existent dans le marché de la jeunesse. Kidz Global est spécialiste des questions relatives à la cible jeunesse et met en lumière ses comportements et attitudes particulières. Beaucoup de marques combinent les études du paneliste NPD avec celles de Kidz Global afin d’avoir une vision complète du marché. Kidz Global est donc un acteur reconnu pour son expertise de la consommation enfantine, notamment à l’international.
Les marketeurs sont nombreux à chercher une recette magique pour atteindre cette génération de futurs acheteurs, perçus comme un véritable filon. Philippe Guinaudeau nous a permis de prendre conscience que l’enfant consommateur n’est pas une cible aussi facile à atteindre qu’on le pense. Obtenir l’attention d’un enfant est de plus en plus compliqué car ils sont multi-tâches et ont désormais l’habitude d’utiliser plusieurs écrans à la fois. L’enfant est sollicité en permanence et est assailli d’informations tout au long de la journée. La personnalisation et l’immersion sont des tendances marketing très populaires dont l’impact sera très important dans les prochaines années pour cette génération.
Et durant un entretien ? Comment parler avec un enfant ? Il est souvent difficile de faire parler les enfants, de les mettre à l’aise pour qu’un dialogue se crée sur leur ressenti des stratégies de marques. Philippe Guinaudeau nous a donné des conseils dans ce sens. En voici quelques-uns en exclusivité :
• Créer de l’empathie en faisant des pauses et en suivant le rythme de l’enfant. Il ne faut pas hésiter à utiliser différentes formulations en utilisant des mots simples que l’enfant peut facilement comprendre ;
• Rendre les enfants actifs en les invitant à dessiner, à manipuler des jeux de constructions, etc.
Philppe Guinaudeau nous a également donné des clés très utiles dans le milieu professionnel pour savoir comment gérer une marque et pourquoi pas, la transformer en franchise à succès ! Nous avons donc été très contents de recevoir et partager un moment privilégié avec ce professionnel du secteur de la consommation jeunesse.

Gérer un portefeuille de 25 jeux vidéo, c’est loin d’être simple…

Nous avons eu le plaisir de réaliser un exercice grandeur nature de gestion de portefeuille de produits avec Monsieur Fabrice Chaland, « associate producer » chez Ubisoft (site de Bordeaux).

Après un rapide tour de table afin d’apprécier les niveaux de connaissance en jeux vidéo de chacun, il nous a présenté le marché du jeu vidéo, le fonctionnement d’Ubisoft ainsi que des notions clés telles que la définition d’un “portefeuille de titres” pour une marque, ou la segmentation des développeurs en trois parties (First, Second et Third). Cela nous a permis de mieux comprendre comment un jeu vidéo est pensé, développé, marketé puis distribué, ainsi que les nombreux liens qui unissent différents types d’acteurs sur le marché : développeurs, éditeurs, distributeurs, constructeurs, prestataires, organismes de financement (publics ou privés).

Il nous a présenté le défi qu’il a imaginé pour les étudiants du Master 2 Marques et Produits Jeunesse : conseiller l’éditeur ATARI (dont il avait reconstitué un catalogue fictif à base de vrais jeux vidéo) afin de proposer une stratégie marketing 360° pour l’année fiscale suivante.

 À l’aide des données fournies sur le catalogue de notre “client”, sur le marché, ainsi qu’un tableau des coûts, chaque groupe a dû définir son business model, monter un budget cohérent, en faire la ventilation détaillée et proposer un rétro-planning marketing. Différentes contraintes – toutes parfaitement réalistes – se sont peu à peu rajoutées pour corser l’exercice… Chaque groupe a eu l’occasion de présenter en anglais sa stratégie, son rétro-planning ainsi que sa gestion des différentes crises survenues. La liberté accordée à chaque groupe dans son analyse du marché et son interprétation des données a permis de présenter quatre visions différentes de la stratégie à suivre.

Malgré sa complexité, ce projet a été très formateur nous obligeant à réfléchir à différentes échelles temporelles et géographiques, à prendre en compte un maximum d’informations pour parvenir à les croiser de façon systématique. Ce projet nous a fait prendre conscience du sens du détail requis pour mener à bien une stratégie marketing, mais aussi la minutie demandée par l’élaboration de son budget.

Cet exercice pratique nous a permis de comprendre le fonctionnement d’un budget en marketing mais aussi en général, de garder en tête que toute proposition doit être chiffrée mais aussi datée.

 Par Clément JAUNAY & Jérémy MASSONDE, étudiants en M2 MPJ

Intervention Nelly GROSS – NPD

Nelly Gross, la conteuse des chiffres…

Le 08 novembre 2018, nous avons eu l’honneur d’accueillir parmi nous Mme Nelly Gross, la responsable du département jouets en France et au BENELUX, chez l’un des leaders mondiaux des études de marché : le paneliste NPD. Son intervention au CEPE a duré six heures, au cours desquelles nous avons appris à mieux appréhender l’analyse du marché des peluches.

En effet, même s’il nous est demandé de réaliser des devoirs parfois difficiles à rendre, le CEPE nous fournit toujours les moyens pour y faire face. Dans ce cas précis, notre support d’aide n’était autre que Nelly Gross, la spécialiste qui fait parler les chiffres.
Parler peu et bien est sa devise : « Si vous êtes conviés à faire une analyse du marché, n’allez surtout pas vous aventurer dans les méandres d’explications longues et inutiles. Relevez les points cruciaux et frappez votre audience avec des termes précis et concis ».

Aussi, cette intervenante venue tout droit de Paris nous a révélé les tendances actuelles du marché des jeux et jouets en France en nous faisant part des étapes à suivre pour effectuer une bonne analyse du marché. Nous savons à présent réaliser le diagnostic facilitant la mise en application d’une stratégie marketing.

Pour en savoir plus, rendez-vous au CEPE en vous y inscrivant. De grandes rencontres avec des professionnels hors du commun telle que celle-ci vous y attendent !

Par Narimane AYAD, étudiante en Master 2 MPJ

Portrait d’Alexandre ALONSO, diplômé en 2013

Tout a commencé par un « rêve de gosse ». Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours voulu avoir un papa vendeur de jouets (loupé, il est archiviste !), alors dès que j’ai pu, j’ai orienté mon parcours d’études vers cet objectif…

Tout a commencé lors de mon cursus au sein de l’école de commerce de Poitiers, en 2009. Nous avions l’opportunité de réaliser un stage facultatif sur la période d’été, et ce dans n’importe quel domaine (afin de pouvoir justifier d’une première expérience, ce qui n’est pas une mauvaise chose !). Muni d’un annuaire, j’ai commencé à recenser tous les magasins de jouet à proximité de chez moi, dans un rayon de 60 km à l’aide d’un compas (non je plaisante…, j’ai utilisé internet !). Et là, miracle, l’un d’eux me répond favorablement. Et c’est ainsi que je passe 2 mois dans un magasin La Grande récré de Cholet (49). Ma première expérience dans le jouet me conforte alors dans mon choix.

Arrive le fameux stage de fin de cursus (oui, celui avec mémoire, soutenance et tout ça !). Mais cette fois-ci, il s’agit de trouver un poste lié à la fonction marketing. Il faut viser plus gros… J’appelle donc mon ancien maître de stage afin de récupérer un éventuel contact au sein du siège de La Grande Récré. J’obtiens l’adresse e-mail du recruteur auquel j’envoie mon CV et ma candidature spontanée (on verra bien…). Une nuit blanche, 2 allers-retours sur paris et 3 entretiens plus tard, j’intègre le service marketing du groupe en tant que chef de projet digital. Ma mission principale : mettre en place le site internet du groupe.

C’est à cet instant que j’entends parler d’une formation magique qui dispenserait des cours sur le marketing adapté aux enfants, et qui plus est, très reconnue professionnellement dans le milieu du jouet (pile ce que j’ai toujours voulu faire !). Je crois alors à une légende, une utopie… un tel alignement de planètes n’est pas possible ! Mais on me confirme que cet Eldorado du jouet est bien réel, et je rencontre même une autochtone sur place qui m’en certifie l’existence. Ni une, ni deux, je m’y inscris sans tarder et attends la fin de mon stage à la Grande Récré pour réaliser ma rentrée en Master 1 au CEPE en Septembre 2011.

Une excellente année passe, et voici qu’une opportunité de stage pointe à nouveau le bout de son nez pour l’été 2012. Après avoir expérimenté la vie professionnelle du côté distributeur, j’avais envie de voir comment cela se passait du côté des fournisseurs. Et c’est finalement Spin Master France qui me convie pour un entretien et m’intègre à son équipe en tant qu’assistant chef de produit.

Lors de mon année de Master 2 au CEPE, je suis pris chez TF1 Games Dujardin. A la fin de cette année, je réponds à une annonce émise par Splash Toys sur le marché du jouet, et fort de mon expérience chez Dujardin et de ma formation au CEPE, j’intègre la société en tant que chef de produit dès la fin de mon cursus universitaire le 1er Octobre 2013.

Aujourd’hui responsable marketing chez Splash Toys, j’adresse un grand merci du fond du cœur à l’équipe pédagogique du CEPE et de l’IAE de Poitiers qui m’a permis, au cours de ces 2 merveilleuses années passées au CEPE, de transformer l’essai et d’exercer aujourd’hui le métier dont j’ai toujours rêvé…

Portrait d’Anastasia GARROS, diplômée en 2016

A peine diplômée du CEPE en septembre 2016, j’ai reçu une opportunité en or de Planeta Junior, l’entreprise dans laquelle j’avais réalisé mon stage de fin d’études, celle d’intégrer le siège social à Barcelone en tant que Marketing Executive dans le cadre d’un Volontariat International en Entreprise (VIE).

Planeta Junior est un agent de licences implanté dans 6 pays à travers l’Europe, dont la France, l’Espagne et le Portugal. En Ibérie, nous gérons les droits de diverses marques telles que les propriétés DreamWorks, Miraculous Ladybug, Zak Storm, Heidi, Maya l’Abeille, etc. A la fois agent, producteur et co-producteur de séries, Planeta Junior appartient à Grupo Planeta, premier groupe éditorial en Espagne et en Amérique Latine, et propriétaire depuis 2004 d’Editis, deuxième groupe éditorial en France.

 Ma principale mission en tant que Marketing Executive est d’apporter de la visibilité aux marques que nous représentons à travers les supports les plus plébiscités par le jeune public: télévision, magazines, sites web, … Je me charge par exemple d’organiser des jeux-concours mais également différents événements sur lesquels je travaille en étroite collaboration avec ma collègue du Retail. Le but est de multiplier les contacts entre nos marques et le jeune public, car sans visibilité, il devient moins aisé d’établir de nouveaux partenariats. Parallèlement et toujours dans la même optique, je travaille à la mise en place de nouvelles collaborations.

Je remercie sincèrement le CEPE de m’avoir formé et de m’avoir donné la chance de profiter de son solide réseau ! Durant les deux années que j’ai passées au CEPE, j’ai développé des connaissances et compétences dans divers secteurs, notamment dans le licensing, qui me sont très utiles au quotidien. Aujourd’hui, j’ai non seulement la chance d’occuper un très bon poste au sein d’un groupe aussi prestigieux que Grupo Planeta, mais aussi de vivre à Barcelone, une ville formidable !

Réunion des Anciens du CEPE à Paris : le 19 avril 2017 au Salon Kazachok des métiers de la licence

Comme l’année dernière, nous vous attendons au Salon Kazachok pour la réunion des « Anciens du CEPE ».

Le Kazachok Licensing Forum, c’est 2 jours pour rencontrer les représentants de droits des marques, suivre les tendances, participer à des Pitchs et aussi participer à des conférences !

Mercredi 19 avril 2017 à 17h30, tous les anciens du CEPE sont invités à networker et partager autour d’un verre l’expérience professionnelle d’anciens élèves du CEPE.

Ce moment d’échange entre diplômés qui ne se sont pas connus au CEPE est fort apprécié et permet aux anciens de parrainer les étudiants actuels qui construisent leurs projets professionnels en leur apportant des astuces,  des infos, des contacts, un soutien…

L’équipe Kazachok offre l’accès GRATUIT au Forum pour tous les étudiants (actuels et anciens)  du CEPE de l’IAE Poitiers, il suffit de renseigner le champs « Code promo » avec le code CEPE_KLF17 dans le formulaire en ligne : http://forumlicence.kazachok.com/index.php?page=BonDeCommande

infos complémentaires : daconceicao@poitiers.iae-france.fr