Et le cumul des mandats, au fait?

Nouveau petit travail sur les données par député du site NosDéputés.fr (épisode 1 ici, épisode 2 là), en se focalisant cette fois sur la question du cumul des mandats. L’idée est la suivante : quelles sont les caractéristiques des députés qui influent sur leur tendance à cumuler plusieurs mandats?

Pour répondre à cette question, j’ai d’abord fusionné la base des députés actuels et celle des députés de la législature précédente, afin d’avoir plus d’observations et de mettre en évidence d’éventuelles différences (j’ai bien sûr repéré les doublons, c’est-à-dire les députés présents sur les deux périodes, pour ne pas les compter deux fois). J’ai ensuite construit une variable « cumulard », égale à 1 si le député en question détient plus d’un mandat et à 0 sinon.

D’où ce premier petit tableau :

(%) 2007-2012 2012- Total
non cumulard 14.5 16.6 15.5
cumulard 85.5 83.5 84.5
Total 100.0 100.0 100.0

En moyenne, 84,5% de cumulards… Très légère baisse pour la « promo » en cours…

J’ai ensuite testé un petit modèle (modèle probit binaire), avec, comme variable explicatives : i) le sexe, ii) l’âge (et l’âge au carré en cas de relation non linéaire), iii) une variable « député 2012 » pour différencier la législature actuelle de la précédente, iv) une variable « sortant » pour identifier les députés réélus, v) une variable « Ile de France », pour différencier les députés de la capitale des autres députés, vi) le groupe d’appartenance, avec comme groupe de référence le groupe SRC.

L’enjeu est de voir si certaines variables influent sur la probabilité de cumuler. Résultats :

effet marginal
homme 5.80% **
age 2.74% ***
age² -0.02% ***
député 2012 1.53%
sortant 4.90% *
idf 0.17%
src modalité de référence
ecolo -26.84% ***
gdr -2.10%
nc 7.77%
rrdp 9.03%
udi -3.51%
ump 2.80%
autres -35.29% ***
nb. Obs 903
LR Chi2(13) 65.33 ***

Commentaires (seules les variables étoilées sont significatives, d’autant plus qu’il y a d’étoiles) :

* le fait d’être un homme plutôt qu’une femme augmente la probabilité de cumuler de 5,8 points de pourcentage. Effet de genre, donc,

* l’âge joue également, mais de manière non linéaire : le signe négatif devant la variable « age au carré » signifie qu’on a une courbe en cloche, autrement dit que la probabilité de cumuler augmente avec l’âge jusqu’à un certain seuil, puis diminue ensuite. Compte-tenu de la valeur des coefficients, on peut calculer le point de retournement : en l’occurrence, 57,4 ans (j’ai arrondi les coefficients dans le tableau, on trouve ce point de retournement avec les valeurs exactes),

* pas de différence significative entre nouvelle promo et ancienne promo. En revanche, le fait d’être sortant augmente de près de 5 points de pourcentage la probabilité de cumuler,

* pas d’effet géographique Ile de France. J’ai en revanche testé une autre version du modèle avec une variable par région, deux « régions » ressortent, avec un effet négatif sur la probabilité de cumuler : les députés « Français hors de France », qui réduisent de plus de 60% la probabilité de cumuler (hypothèse d’interprétation politiquement incorrecte : on a casé là des gens inéligibles ailleurs) et les députés de Poitou-Charentes, qui réduisent cette même probabilité de plus de 20% (hypothèse d’interprétation évidente : les picto-charentais sont des gens biens),

* s’agissant des groupes d’appartenance, effet significatif d’appartenir à un « autre groupe », qui est un groupe hétérogène, composé des non inscrits et de députés dont l’appartenance à un groupe n’est pas renseignée dans la base. Difficile à interpréter, donc. En revanche, un autre effet très significatif est le fait d’appartenir au groupe écolo, avec une baisse de près de 27 points de pourcentage de la probabilité de cumuler. Aucune différence significative entre les autres groupes.

Conclusion définitive : ça manque de jeunes femmes écolos picto-charentaises, dans l’hémicycle…

PS : sur le sujet du cumul des mandats, lecture incontournable découverte via un commentaire d’un précédent billet (merci Gabriel!), cet Opus de Laurent Bach.