Mon chien a son code

En février 2015 était adoptée une loi spécifiant que « Les animaux sont des êtres vivants doués de sensibilité. Sous réserve des lois qui les protègent, les animaux sont soumis au régime des biens » (Voir sur ce même blog : Mon chien n’est pas un meuble).

Malgré le changement du statut juridique de l’animal, sa condition n’a que peu évolué durant ces trois dernières années : les petits rats ne dansent pas Lire la suite

Des peines de cœur d’une chatte anglaise au Voyage d’un lion d’Afrique à Paris : les merveilleux animaux de Grandville

Du 3 au 31 janvier 2017, dans le hall de la BU Lettres, le livre ancien du mois est consacré aux Scènes de la vie privée et publique des animaux du caricaturiste Grandville (1803-1847).

Scènes de la vie publique et privée des animaux,

Scènes de la vie publique et privée des animaux,
Vignettes par Grandville. Etudes de mœurs contemporaines publiées sous la direction de M. P.-J. Stahl
Paris : J. Hetzel et Paulin, 1842. (Poitiers, Bibliothèque universitaire, Fonds ancien, M 9358)

L’auteur
Né à Nancy en 1803, Grandville commence sa carrière comme apprenti miniaturiste dans l’atelier de son père, puis dans celui d’un miniaturiste parisien. En 1829, il connaît le succès grâce aux Métamorphoses du jour et se tourne vers la caricature animale dont il fera sa spécialité jusqu’à la fin de sa vie. En 1830, Grandville commence à travailler pour la presse satirique en publiant dans différents journaux comme La Silhouette, La Caricature ou le Charivari. En 1835, il abandonne la caricature politique en raison de la censure imposée aux journaux d’opposition. Lire la suite