Prêts en Bulles # 6

Il y a quelques semaines disparaissait Jirō Taniguchi, l’un des plus grands auteurs japonais de mangas. Ce genre apparu en France en 1978 a réellement conquis l’hexagone avec la saga futuriste Akira imaginée par Katsuhiro Otomo, douze ans plus tard. Puis sont arrivées les créations graphiques de J. Taniguchi. Celui qui a permis une vision inédite du manga a toujours été surpris par la ferveur qu’il dégageait auprès du public français. Une belle histoire qui a débuté en 1995 avec L’Homme qui marche, et qui ne s’est jamais essoufflée. C’est une œuvre remplie de délicatesse, de poésie et de rêverie que laisse en héritage un mangaka passionné par la bande dessinée européenne. Parmi ces quelques titres, la BU Lettres vous propose un voyage des plus apaisants.

Elle s’appelait Tomoji / J. Taniguchi : couverture. Ed. Rue de Sevres (source : Decitre.fr).

 

  • Notre avisTaniguchi s’inspire ici de la vie de Tomoji Uchida, célèbre pour avoir créé un temple bouddhiste (Tokyo). L’auteur, en narrant la jeunesse de Tomoji, en profite pour dépeindre un Japon moins connu, car pauvre et met l’accent sur les conditions de vie précaires. C’est là tout l’intérêt de l’histoire : découvrir cette période appelée l’ère Taishō (1913-1926), où la population se cantonnait à une vie rudimentaire. L’auteur distille quelques indices qui expliqueraient la raison pour laquelle Tomoji se serait dirigée vers le bouddhisme (notamment par de dures épreuves à traverser). Le trait épuré de Taniguchi accompagne harmonieusement ce portrait. Tout en délicatesse, il donne à ses personnages cette humilité qu’il affectionne tant. Avec cette particularité qu’il utilise pour la première fois, un personnage féminin au centre de l’histoire. Comme souvent, une fois l’oeuvre terminée, on a cette agréable sensation d’avoir été transportés.

Lire la suite

Invitation à se perdre dans un « Quartier Lointain »

« Si je remontais le cours du temps, profiterais-je de tout ce que je sais pour changer l’avenir ? »  C’est en se posant l’une de ces questions qu’est née l’une des plus belles œuvres de Jirô Taniguchi.

Quartier Lointain / J. Taniguchi : couverture. Ed. Casterman (source : Amazon.fr).

Quartier Lointain / J. Taniguchi : couverture. Ed. Casterman (source : Amazon.fr)

Car c’est bien de cela dont il est question dans Quartier Lointain : l’histoire d’un homme qui, à l’aube de la cinquantaine, se trouve en plein questionnement sur le cours de sa vie. Par un improbable sort du destin (ou rêve éveillé…), il va revivre l’époque de ses 14 ans. Un retour dans le passé où le héros, Hiroshi Nakahara, retrouve le corps de son adolescence tout en conservant sa maturité d’homme. Lire la suite