EHS – Une étude en cours sur Rennes

Quel est l’impact des antennes relais

Afin de mesurer la pollution électro-magnétique émise par les antennes relais de la ville de Rennes, l’entreprise indépendante WaveControl effectue depuis une semaine des collectes de données. L’antenne mobile, installée dans une voiture, mesure les ondes environs tous les 10 m (1 mesure par seconde).

Qui a sollicité cette étude

Cette campagne a été demandée par le délégué à la communication et à la vie quotidienne M Yves Préault, afin de pouvoir avoir des chiffres sur l’émission des ondes issues des antennes relais, avant l’arrivée de la 4G dans la ville (et l’ajout d’un opérateur supplémentaire, c’est à dire probablement des antennes supplémentaires sauf arrangement). Il faut savoir que Rennes compte déjà plus de 100 antennes, que la 4G apportera des émissions sur deux bandes supplémentaires et que d’autres part l’arrivée de Free augmentera le nombre d’antennes.

L’objectif est aussi de  connaître le niveau d’exposition aux ondes de chaque quartier. « Aujourd’hui, personne ne sait quels effets peuvent avoir ces ondes sur la santé. Mais mieux vaut appliquer le principe de précaution », souligne l’élu. Néanmoins, si l’étude permet de quantifier le niveau d’émission (en moyenne 1,3 Volt par mètre, soit une valeur bien en dessous des 41 Volts/m autorisé), les mesures ne donneront aucune information sur l’effet des ondes sur la santé. Les mesures se contentent donc de faire une cartographie de la réception des ondes dans les différentes rues de la ville, mais ne pourra pas aller au delà. Néanmoins, c’est déjà un bon point, et cette campagne pourrait également intéressé de nombreux universitaires pour affiner leurs algorithmes de simulation. Espérons un cadeau de la ville à l’IETR par exemple. La cartographie de la ville sera rendue publique au second semestre 2012. L’opération coûtera 30 000 € à la ville

 

Orange installe la 4G à Marseille

Marseille première ville qui aura la 4G

Orange va installer la 4G sur Marseille et expérimentera en condition réelle avec le déploiement de 150 antennes, la mise en place des équipements en Juin. SFR avait déjà choisi Marseille pour les tests laboratoire le 22 septembre 2011.

Théoriquement, la liaison descendante pourra transmettre la data à 150 Mbits/s, et 4 autres villes de provences seront équipées également en 4G, probablement pour tester les Handovers entre cellule et le RAT (Transfert entre système 2G/ 3G et 4G). Actuellement, Orange propose la 3G+ à Marseille, Paris, Lyon, Lille, Toulon, Lens, Grenoble, Nantes, Nice, permettant un débit théorique de 42Mbps. On peut s’attendre à retrouver la 4G dans ces mêmes villes courant 2013. Quel équipementier sera choisi? Alcatel, Ericssonn, … Pour l’instant je n’ai pas trouver l’information cependant les équipements 3G dans le sud de la France sont mis en place par Ericsson, lequel est aussi l’équipementier choisi pour mettre en place la 4G en Espagne.

Les forfaits 4G sont pour bientôt?

Néanmoins, les premières offres commerciales ne seront vendues au public qu’en 2013 avec la vente de smartphone équipé 4G compatible en Europe. Le directeur d’Orange espère pouvoir commercialiser notamment l’Iphone5 en espérant que ce dernier soit compatible. Les enjeux commerciaux sont présents, on peut la aussi parier sur la compatibilité des Iphone5 sur la 4G en europe (et ne pas reproduire l’erreur de la 3G en proposant les services avant la vente des smartphones).

Les autres opérateurs ne sont pas en reste, la 4G sera aussi déployer cette année. Il est probable d’avoir prochainement des échos de la part de SFR, Bouygues et Free par rappport à l’annonce d’Orange