Prêts en Bulles # 7

Cette fin d’année universitaire coïncide avec l’ultime billet de la saison pour Prêts en Bulles. L’occasion de dresser un bilan de l’activité de notre fonds bandes dessinées qui ne cesse de s’enrichir depuis près de deux ans. En avoisinant les mille titres disponibles à l’emprunt, quelques données démontrent que cet objet culturel trouve sa place dans la communauté estudiantine. Sans éluder les nombreuses lectures sur place, voici quelques œuvres graphiques qui ont obtenu la faveur du public et d’autres qui mériteraient tout autant de voyager hors de nos locaux.

Carnets de Thèse/T. Rivière (Editions du Seuil). Source : Decitre.fr

Carnets de Thèse/T. Rivière (Editions du Seuil). Source : Decitre.fr

  • Notre avisQuoi de plus logique que la bande dessinée la plus empruntée depuis son acquisition en 2015 soit Carnets de Thèse. Ce témoignage de T. Rivière qui utilise son propre vécu de parcours de thésarde. Encore faut-il que tous ceux qui préparent ce diplôme de haute distinction s’y retrouvent. Force est de constater que T. Rivière a réussi à mettre en images le ressenti de chacune et chacun d’entre eux. L’incompréhension de l’entourage familial, la longueur sans fin de ce diplôme tant convoité, la dureté de ces remises en question perpétuelles, font de tous ces imprévus un témoignage authentique. À l’origine issues de son blog, les deux-cents pages de l’auteure offrent un sujet unique et représentatif de l’univers des thésards.

Lire la suite

Compter, interroger, juger, évaluer

Twitter statistics, par Andy Ciordia. Flickr.com. CC BY-NC-ND 2.0.

Twitter statistics, par Andy Ciordia. Flickr.com. CC BY-NC-ND 2.0.

L’évaluation fait aujourd’hui l’objet d’un double mouvement. Elle est perçue comme un outil objectif et indispensable à une bonne gestion, notamment politique : on réclame fréquemment que le travail des hommes politiques, des experts, des médecins, des ingénieurs, des fonctionnaires, des banquiers, des enseignants, des informaticiens…soit contrôlé plus fréquemment ou plus précisément, afin d’être certains de la validité des décisions prises et des actions menées. Cependant, cette certitude semble toujours échapper, et ce « culte de l’évaluation » est également l’objet de vives critiques l’accusant de s’entretenir elle-même pour des résultats concrets dérisoires, mais toujours plus de stress au travail et de dépenses inutiles. Comment cette dualité s’exprime-t-elle dans nos collections?

La BU Droit-Lettres (et les autres BU) sont riches en méthodes et manuels pour effectuer la meilleure évaluation possible. On trouvera par exemple Lire la suite