La semaine de l’Industrie s’invite à Poitiers

La semaine de l’industrie est une manifestation nationale destinée à promouvoir l’industrie, notamment auprès des jeunes et du grand public.

En lien avec cet événement, l’Université de Poitiers organise, du 20 au 26 mars la Semaine Université Entreprises et Territoires (SETUP).

L’occasion pour les étudiants de découvrir les métiers de l’industrie et les parcours de formation proposés par l’Université. Cette rencontre université-entreprises permet également de tisser des partenariats sur le territoire.

Au niveau national, la semaine de l’industrie a mis cette année l’accent sur l’écologie et nous parle d’économie circulaire. La place des femmes, qui ne représentent actuellement que 28% de l’emploi industriel, est également mise en avant dans cette édition.

Landschaftspark Duisburg Nord, Hochofen. Abgeda. Source : Flickr.com

Landschaftspark Duisburg Nord, Hochofen. Abgeda. Source : Flickr.com

Pour aller plus loin sur l’économie circulaire, Lire la suite

Les Français, les Indiens et l’Amérique

Des acquisitions récentes de vos BU préférées ont remis en lumière un fait historique souvent oublié : les Français ont joué un rôle de premier plan dans l’histoire de l’Amérique du Nord, du 16e au 19e siècles.

Et si votre plus tendre enfance a été bercée par Le Dernier des Mohicans (dont la BU lettres possède parmi les premières éditions françaises de 1830), ou si le film de Michael Mann (1992) vous a définitivement marqué, c’est le moment de faire resurgir cette madeleine de Proust !

couverture de Canoe Bay (P. Prugne)À la BU lettres, vous allez pouvoir découvrir les extraordinaires bandes dessinées de Patrick Prugne : Canoë Bay (2009) qui l’a fait découvrir au grand public et Iroquois (2016).

Les deux BD portent sur des époques différentes : le 18e s. pour la première, le début du 17e s. pour la seconde.  Mais elles présentent de nombreux points communs. Lire la suite

Ça, c’est du bon boulot !

Filmer le travail

Affiche du festival 2017, dessin de Thomas Dupuis – Source : filmerletravail.org

Regarder et penser le travail autrement

La 8e édition du festival international Filmer le travail s’est achevée le 19 février dernier. Espace de réflexion et de débats citoyens sur l’évolution, les mutations et l’avenir du travail au travers de la production cinématographique actuelle, l’édition 2017 a mis l’accent sur cette question sociale déterminante, le travail est-il protecteur ?                                                    Car, construites à force de combats, les avancées sociales tels que les congés payés, la Sécurité sociale, la retraite, laissent à penser qu’il existe un droit du travail protecteur. Mais, si le travail peut être source d’émancipation, d’épanouissement personnel, de lien social, il peut aussi aliéner, déposséder, détruire.

 

Pleins feux !

Créé en 2009 par lUniversité de Poitiers, l’Espace Mendès-France et l’Association Régionale pour l’Amélioration des Conditions de Travail (ARACT Poitou-Charentes), le festival s’est tout de suite inscrit dans une approche à la fois scientifique et artistique. Il se distingue désormais comme un rendez-vous incontournable où acteurs du monde du travail, chercheurs, professionnels de l’image et grand public se côtoient avec la même curiosité et l’envie de dynamiser et prendre part au débat public citoyen sur l’évolution du travail contemporain. Lire la suite

« Sur les chemins noirs » de Sylvain Tesson

"Sur les chemins noirs" - Couverture - Source : www.decitre.fr

« Sur les chemins noirs » – Couverture – Source : www.decitre.fr

Sylvain Tesson est écrivain, géographe, voyageur, grand marcheur. Son truc : vivre et dormir dehors, traverser les grands espaces, griffonner ses impressions.

En 2014, ce « stégophile » (= qui aime escalader les toitures) chute d’un toit et se retrouve en miettes, dix mètres plus bas. Trois mois plus tard, l’issue du traumatisme ne sera pas seulement une sortie d’hôpital mais aussi une fugue géographique. Tesson veut « ficher le camp ». Ou, précisément, « ficher la campagne » : « des motifs pour battre la campagne, j’aurais pu en aligner des dizaines. Me seriner par exemple que j’avais passé vingt ans à courir le monde entre Oulan-Bator et Valparaiso et qu’il était absurde de connaître Samarcande alors qu’il y avait l’Indre-et-Loire. » (p. 17-18)

L’idée de Tesson est très simple : existe-t-il encore une France où il est possible de fuir la modernité et la vitesse ? Une France épargnée par « l’aménagement du territoire » ? La réponse, il la trouvera par les aménageurs eux-mêmes, dans un rapport sénatorial de 2014 intitulé : « Hyper ruralité. » Lire la suite

Le Muret, par Fraipont & Bailly

Rosie, 13 ans, vit dans un village ordinaire de Belgique entre ses parents, le collège et son amitié fusionnelle avec sa copine Nath. Mais un jour sa vie bascule : sa mère part à Dubaï avec l’homme qu’elle aime et son père, très pris par son travail, la laisse se débrouiller seule. Rapidement Rosie se retrouve totalement livrée à elle-même : elle mange n’importe quoi, dort n’importe quand, passe des heures dans son bain, sèche les cours et se réfugie pour fumer et boire de l’alcool dans son endroit familier, un muret au bord de la route.

Le Muret

Peu à peu Rosie perd pied, jette les lettres de sa mère Lire la suite

La différence invisible : le syndrome d’Asperger en BD

Marguerite a 27 ans, vit en couple et travaille dans une agence immobilière. Elle ressemble à toutes les jeunes femmes de son âge mis à part certains traits de caractère  qui lui valent quelques déboires en société : elle ne supporte pas le bruit, ne sait pas faire un compliment, ne dort pas dans le même lit que son compagnon, a du mal à parler à plusieurs personnes en même temps, prend tout au pied de la lettre, bref a du mal à communiquer avec ses semblables et passe pour un peu bizarre…

Marguerite décide un jour de prendre sa vie en main et de comprendre pourquoi elle n’est pas tout à fait comme les autres Lire la suite

Lire les publications de nos chercheurs: décembre 2016-janvier 2017

Voici un petit tour d’horizon de la production scientifique des chercheurs et chercheuses de l’Université de Poitiers en Lettres, Langues, Droit, Sciences Économiques et Sciences Humaines (relevé non exhaustif). En vert l’accès en ligne est libre ou le livre est à la BU, en orange vous pouvez lire l’article en ligne grâce aux abonnements payés par le Service Commun de Documentation, en rouge l’article en ligne est indisponible et la version papier n’est pas dans une BU de Poitiers, mais vous pouvez faire une demande de PEB ou une suggestion d’achat.

Si vous avez connaissance d’une publication qui devrait se trouver dans cette liste, n’hésitez pas à nous contacter : scd@univ-poitiers.fr. Et n’oubliez pas que le dépôt dans Hal est le meilleur moyen pour que vos publications soient visibles : n’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus.

DROIT

Jolivet, Simon. « Espaces naturels : les nouvelles frontières de la protection ». Revue juridique de l’environnement me 41, no 4 (26 décembre 2016): 629‑45. http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=RJE_164_0629. Disponible sur Cairn (lien de connexion). Lire la suite

Prêts en Bulles # 5

Dans quelques jours débute le célèbre Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême. La BU Lettres en profite pour mettre en lumière l’un des plus grands scénaristes anglais que la bande dessinée se targue d’avoir dans son monde. Le lien entre, le tout frais retraité, Alan Moore et le FIBD est indéfectible. Il commence par l’attribution par le festival du prix du meilleur album étranger en 1989 (pour Watchmen). S’ensuivront deux autres prestigieuses récompenses en 1990 et 2001 (pour V pour Vendetta & From Hell). Régulièrement, Moore fait partie des auteurs plébiscités pour le Grand Prix du Festival. Et ce, même s’il refuserait courtoisement son éventuelle attribution. Voici une partie de son Œuvre, disponible à l’emprunt.

  • From Hell de Moore & Campbell (éd. Delcourt)

From Hell/ A. Moore & E. Campbell (éditions Delcourt). Source : Decitre.fr

  • Notre avis : Quand on tient cette œuvre entre ses mains et qu’on y découvre les premières cases, il est légitime de sentir une certaine réticence à se lancer dans cette lecture. Pourtant, passée cette première impression, on s’aperçoit combien nous pouvons être happés par l’histoire de cette autopsie, bien qu’hypothétique, de Jack the Ripper. Aidé par le dessin très noir de E. Campbell, la documentation fouillée du scénariste est impressionnante (enrichie d’un appendice de plus de quarante pages). À tel point que cette fiction sombre à souhait peut être considérée comme l’œuvre graphique la plus aboutie d’Alan Moore. Culte.

Lire la suite

Protection des données personnelles : vers un renforcement des droits

Avec la perspective de l’entrée en vigueur en mai 2018 du nouveau règlement européen sur la protection des données, le droit de la protection des données personnelles connaît actuellement une certaine effervescence.

Tout dernièrement, la loi du 7 octobre 2016 pour une République numérique est ainsi venue consolider le régime de protection des données personnelles issu de la loi informatique et libertés.

  • Le principe de maîtrise par chaque individu de ses données personnelles y est affirmé.
  • Les modalités de mise en œuvre de l’obligation d’information quant la durée de conservation des données à caractère personnel sont précisées.
  • Le rôle de la CNIL est conforté, avec notamment un renforcement de son pouvoir de sanction.

Lire la suite

La condition animale (toujours plus) en question

 

Plan d'un abattoir modèle Larousse 1922

Image « Plan d’un abattoir modèle (extrait du Larousse Universel en deux volumes, 1922) », par Frédéric Bisson – CC BY 2.0 – Source : Flickr

La dénonciation de l’exploitation animale (celle de l’agriculture intensive et de la filière agro-alimentaire avant tout) et de son corollaire potentiel, la souffrance, constitue aujourd’hui non plus un simple élan mais un mouvement social de fond. En témoignent diverses manifestations œuvrant pour la défense de la cause animale : végétarisme, véganisme, antispécisme, « affaires » des abattoirs lancées par l’association L214, intellectuels appelant à la création d’un secrétariat d’État à la condition animale, création d’un parti animaliste, création du collectif « Animal politique »… Qui plus est, cette secousse se développe sur le plan d’une érosion sans précédent de la biodiversité mondiale. Lire la suite