Statistiques sur l’immigration – suite

Christophe Terrier vient de me signaler cet article de Gilles Pison dans Population et Sociétés, novembre 2010, intitulé « Le nombre et la part des
immigrés dans la population : comparaisons internationales ». On y apprend que pour la France, la part dans la population totale des personnes nées étrangères à l’étranger est de 8%, elle passe à
11% si on ajoute les français nés à l’étranger.

 

Petit extrait sur la France :

 

La France est également un vieux pays d’immigra­tion, avec des migrants venus au xixe siècle des pays
voisins – Belgique, Angleterre, Allemagne, Suisse – puis au xxe siècle, après la première guerre mondiale, de Po­logne, d’Italie, d’Espagne et, après la seconde guerre
mondiale, du Portugal, du Maghreb, puis plus récem­ment, d’Afrique subsaharienne et d’Asie. Dans les années 1950 et 1960, le solde migratoire était, proportionnelle­ment à la population, plus
élevé en France qu’aux États-Unis (en moyenne près de quatre pour mille habitants par an, contre deux), du fait des quotas d’entrée. Depuis 1970, c’est l’inverse, le flux d’entrée s’étant réduit
en France alors qu’il a plutôt augmenté aux États-Unis, notamment dans les années 1990. Au cours des deux dernières décennies, le solde migratoire s’est situé autour de quatre pour mille en
moyenne annuelle aux États-Unis contre un peu plus d’un pour mille en France.

 

Sur les migrations en général :

 

Les immigrés seraient au total 214 millions en 2010 d’après les Nations unies. Ils ne représentent qu’une faible minorité de la
population mondiale (3,1%), la plupart des humains vivant dans leur pays de naissance. La proportion d’immigrés n’a que très légèrement augmenté au cours des dernières décennies (elle était de
2,9% il y a 20 ans, en 1990, et 2,3% il y a 45 ans, en 1965). Elle n’a sans doute que peu changé également en 100 ans.

 

Les flux ont cependant évolué, pour aboutir au schéma général suivant :


mig2.jpg

On apprend enfin que  « contrairement à une idée reçue, la France compte peu d’expatriés, d’après les décomptes détaillés de l’OCDE
dans les recensements du monde entier, c’est l’un des pays d’Europe d’où l’on s’expatrie le moins. »

2 commentaires sur “Statistiques sur l’immigration – suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *