Externalités négatives

J’apprends via Division of Labor que le fait de montrer des photos de femmes blondes à
des hommes avant qu’ils passent des tests  de connaissance fait chuter leur score. Après « enquête », il s’avère que  c’est Thierry Meyer, professeur de psychologie à l’Université de
Paris X-Nanterre, qui est à la base de ce résultat. Il explique dans Le
Soir
: « Les blondes font que les hommes se comportent de manière plus bête car ils imitent inconsciemment le stéréotype de la blonde stupide et s’y adaptent ».

références de l’article : Bry, C., Follenfant, A., & Meyer, T. (2007). Blonde Like Me: When Self-Construals Moderate
Stereotype Priming Effects on Intellectual Performance. Journal of Experimental Social Psychology (résumé ici).

Related posts:

Un commentaire sur “Externalités négatives

  1. Sauf que… l’effet s’observe autant chez les hommes que chez les femmes et que le plus important résultat n’est presque pas tant l’effet d’amorce d’un stéréotype, relativement connu, que l’observation que cet effet ne se manifeste dans le même sens que le stéréotype (ici : les réponses aux questions sont moins bonnes parce que les blondes sont considérées comme plus stupides) uniquement quand on a mis le participant dans un état accru d’interdépendance aux autres ; s’il se construit comme indépendant des autres, il réussit mieux le test après avoir vu le portrait de femmes blondes ! Voir mon billet

Répondre à Enro Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *