Le Digamma

Le dernier ouvrage d’Yves Bonnefoy vient de paraître: Le Digamma, Paris, Editions Galilée, coll. « Lignes Fictives », 2012.

Le poète se penche notamment sur d’originales mises en scène de Hamlet et d’Othello qui interrogent la présence de Dieu et disent la prédilection du poète pour les figures féminines de Shakespeare, les personnages d’Ophélie et de Desdémone.

En voici l’incipit:

« Les répétitions avaient à peu près bien commencé. Mais vite des événements incompréhensibles se produisirent. D’abord le metteur en scène éprouva un grand désir inquiet d’élargir la scène. L’espace habituel ne lui suffisait plus. Des le second jour des rencontres il voulut faire tomber une paroi qui restait d’un décor ancien sur le plateau, et dans son impatience prit un marteau, se jeta sur ces planches peintes, mais c’était solide, elles résistaient, il dut renoncer, dans une crise de larmes.

On s’étonna, mais le même désir d’accroissement de l’espace scénique gagnait les comédiens. Ils aimaient rester assez loin les uns des autres. On eût dit qu’ils voulaient laisser vide le centre du plateau ».

Related posts:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *