Dis-moi quelles études tu fais, je te dirai combien tu gagnes…

Le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche a publié les résultats de l’enquête à 30 mois des diplômés de 2010. D’où mon précédent post commentant un article de Challenge sur la comparaison Grandes Ecoles / Universités.

Les tableaux du ministère étant assez indigestes, et comme je vous imagine avachis sur votre canapé, repus de chocolat et autre joyeuseté pascale, je vous livre quelques graphiques synthétisant les principaux résultats.

Sur le taux d’insertion, d’abord, avec une distinction selon le niveau d’études (DUT, Licence professionnelle, Master) et le domaine d’étude (DEG = Droit, économie, gestion ; LLA = Lettres et Langues et Arts ; SHS = Sciences Humaines et Sociales ; STS = Sciences, Technologies, Santé), qui montre que les taux sont assez hétérogènes selon les niveaux et les domaines, mais globalement plutôt bons : 82% pour le score le plus faible.

ti

Comme je le dis souvent aux lycéens que j’accueille : les études dans l’enseignement supérieur protègent bien contre le risque de chômage, pas de différences très fortes sur ce point entre études courtes et études longues.

Deuxième graphique, sur la part des cadres et professions intermédiaires dans l’ensemble des emplois occupés.

cpiPour tous les domaines, cette part augmente avec le niveau d’étude. Les écarts sont assez faibles en STS, plutôt forts en DEG. Il faudrait des statistiques plus précises pour discriminer entre professions intermédiaires et cadres, voire cadres supérieurs, mais les données ne sont pas disponibles.

Troisième graphique, sur le salaire net médian des emplois à temps plein par domaine et niveau d’étude.

snmLà encore, la « hiérarchie » des niveaux de sortie est marquée. Le salaire net médian d’un DUT du domaine Droit, économie, gestion est de1390€, celui d’une licence professionnelle du même domaine est de 1 560€, pour un Master, c’est 2 000€. Différences non négligeables…

On peut construire des graphiques plus précis par discipline. Je me limite à ce dernier indicateur, le salaire net médian pour les emplois à temps plein.

snm_detailDifférences fortes selon la filière plus précise, entre moins de 1 500€ pour Archéologie/Ethnologie/Préhistoire ou Arts, d’un côté, et plus de 2 100€ pour mathématiques et Génie Civil. L’économie se situe plutôt bien, avec 2 000€, devancée seulement, dans le grand domaine DEG / SHS / LLA par les sciences de gestion de 60 euros mensuels.

Je répète cependant ce que j’ai dit dans mon billet précédent : les différences observées ne sont pas seulement liées à la différence dans la qualité des formations, elles peuvent s’expliquer en partie, voire totalement, par les choix d’orientation des lycéens  et leur niveau de base.

Related posts:

5 commentaires sur “Dis-moi quelles études tu fais, je te dirai combien tu gagnes…

    • Oui, il ne faut pas faire de comparaison trop précise par université, mais sur les « scores » nationaux, ça doit être assez fiable a priori, vu les écarts observés.

  1. Mon Dieu que c’est triste, faire autant d’étude pour gagner si peu…
    J’ai encore l’âge d’être à la fac, et sans être un « fils de » ni tremper dans de drôles de trafics, je gagne déjà deux fois le salaire médian des mathématiciens…
    Alors à ceux qui lisent ceci et qui peuvent peut-être encore être sauvés, je vous le dit: cultivez-vous vous mêmes, et fuyez les « études » plus que toute autre chose !

    • ça vous étonnera peut être, mais certain(e)s font des études non seulement pour gagner de l’argent, mais aussi par vocation professionnelle, curiosité intellectuelle, etc.

      cela dit sans dénigrer la formation intellectuelle autodidacte : simplement, je ne crois pas que la valeur intellectuelle d’une (absence de) formation se résume au salaire médian à la sortie.

      quand je vois que les plus mal lotis sont ceux sortant d’archéo, anthropo, études de la préhistoire etc.. je suis triste car ce sont des domaines absolument passionnants qui ont beaucoup à dire sur notre condition d’êtres humains. qui, enfant, ne s’est pas intéressé aux origines: dinosaures, art rupestre, etc ? ce ne sont pas mes domaines d’étude mais je suis contente qu’ils existent et triste de les voir dévalués.

  2. Les différences ne s’expliquent pas que par des effets « demande de formations » (pcs des parents, mode de financement des études, genre, …) mais également par des effets « offre d’emplois » (paris/province/étranger, secteur, taille entreprise, …).
    La synthèse, c’est bien, mais elle doit toujours être mis en perspective de la complexité dont elle rend compte.
    Cldt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *