Qui a dit?

Nouveau petit divertissement. Qui a dit :

je rève d’écrire l’histoire des économistes libéraux qui ont contribué à la montée au pouvoir d’Hitler

ou encore :

c’est l’ouverture aux échanges et  la première globalisation qui ont mené à la première guerre mondiale puis ensuite au nazisme

Niveau de difficulté : facile

Related posts:

12 commentaires sur “Qui a dit?

  1. Bonjour,en ce qui concerne la première sitation, il s’agit de von mises professeur de hayek! cf galbraith économie héterodoxe. En revanche je sèche pour la deuxième!

  2. à nouveau bonjour,pourriez vous nous expliquer en gros l’idée qui se profile derriere cette sitation. pour ma part, je pense que l’ouverture des frontière à la concurrence à entrainer la rupture de l’equilibre qui regissait les puissances mondiales (karl polany) ce qui déclencha la première guerre mondiale. L’allemagne jugeait seule responsable de ce conflit fut condamnée à payer les reparations exorbitantes. En conséquence, elle n’eut pour seule recours que la planche a billet s’accompagnant de l’hyperinflation. Face à cette catastrophe des troubles sociaux naissaissèrent ce qui amena hitler au pouvoirs.

  3. @ joffrey : Von Mises n’a pas trop dit ca, plutôt c eci : « Le nationalisme économique est la cause à la racine de tous les
    conflits internationaux qui ont débouché sur deux guerres mondiales.
    C’est le nationalisme économique qui, d’une part, conduisit les nations
    « dynamiques » à l’agression et, d’autre part, dissuada les nations
    pacifiques de mettre en place une barrière contre une nouvelle
    agression allemande. Tous les plans pour un meilleur ordre mondial
    après la guerre sont inutiles s’ils ne réussissent pas à éliminer le
    protectionisme et à instaurer le libre-échange. »

  4. Bonjour,Serait-ce Bertrand Delanoë ? (En coup de pied de l’âne (n’y voyez pas malice à votre égard), à son récent « je suis libéral et socialiste »).Bien amicalemnt.

  5. I. Il s’agit d’un auteur, et non de deux, vu la manière dont est posé la question.II. C’est un économiste, mais sûrement de comptoir.III. C’est un économiste de comptoir sûrement peu apprécié du rédacteur de ce blog.Il doit s’agir également de quelqu’un qui fait l’actualité, et qui se sent tellement intelligent qu’il est capable de sortir ce genre de phrases un peu débiles. Il ignore probablement les théories d’Arendt sur le nazisme ou fait semblant de les ignorer.Et étant donné que les vrais historiens ou spécialistes de l’histoire économique sont peu médiatisés, il s’agit d’un « touche à tout » qui a balancé sûrement cela dans un coin de bouquin.Je dirai… Attali. Mon premier choix.Je connais pas assez Todd pour savoir s’il pourrait sortir de tels trucs.Respectueusement,AJC

  6. C’est peut-être pas Attali mais je me dis qu’il y a un autre indice majeur : le fait que cela soit considéré comme une énigme « facile ». Donc on peut exclure tous les auteurs qui pourraient être un peu trop « recherchés », peu d’actualité, ne pouvant être connu du grand public, etc.J’avais par exemple pensé à Bébert, du bistrot du coin, mais c’est donc pas ça.Cela ne peut être Finkielkraut vu ses orientations politiques. Et BHL n’irait pas non plus jusque là pour les mêmes raisons.Je garde Attali, juste par automatisme et facilité. (Todd me paraît pas assez extrêmiste tout de même pour en arriver là, mais y’a néanmoins des chances de son côté…)Respectueusement,AJC

Répondre à Olivier Bouba-Olga Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *