Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la #e-cigarette

73dcf2a9c662ae2e0e4506240_hAssiste-t-on à une révolution dans l’industrie du tabac avec l’expansion de la e-cigarette? Peut-on faire confiance à cette industrie qui ne s’est jamais souciée de notre santé? En 9 questions, je vous propose de faire le tour sur l’état de nos connaissances concernant la e-cigarette ou encore appelée, cigarette électronique. Cet article se base entièrement sur l’excellent rapport de l’Office français de prévention du tabagisme qui, en quelque 200 pages, passe en revue la littérature scientifique encore maigrichonne sur le sujet.

1. E-cigarette, comment ça marche?

Le mécanisme de base est assez simple: en aspirant vous activez une petite résistance chauffante (appelée allumeur) qui permet d’évaporer une quantité du produit (appelé e-liquide) contenu dans la e-cigarette. Cette « vapeur » 1 est ensuite inhalée, on parle alors de « vapotage ». Contrairement à la cigarette, il n’y a pas de combustion.

2. Que trouve-t-on dans la e-cigarette?

Le e-liquide contenu dans la cigarette électronique est composé essentiellement de glycérol et/ou de propylène glycol (plus de 85%). Ces deux composés sont assez bien connus et utilisés par exemple pour créer la fumée dans les salles de cinéma ou boîte de nuit. On les retrouve aussi dans certains médicaments comme excipient. A très fortes doses, ils peuvent être irritants. Le taux de nicotine varie entre 0 et 2%. Quelques traces de produits cancérigènes existent mais à des niveaux tellement faibles qu’ils ne présentent pas de risques pour la santé 2. Parmi ces produits, le plus inquiétant est le nitrosamine qui provient de l’extraction de la nicotine dans le tabac. La pureté de cette nicotine est donc importante.

3. Est-ce bon pour la santé?

Non! Mais c’est sans commune mesure comparée à une cigarette classique. Le mécanisme ne faisant pas intervenir de combustion, ce que vous vapotez correspond à peu près à ce que le e-liquide contient, à condition que la température de l’allumeur n’augmente pas trop 3. Or les produits cancérigènes dans la cigarette classique sont aujourd’hui bien connus et quasi inexistants dans la e-cigarette. On peut donc considérer que l’e-cigarette pour le moment n’a pas de potentiel cancérogène contrairement à la fumée du tabac 4. Le monoxyde de carbone et les particules fines métalliques de la cigarette classique, posant des risques pour le cœur ou le poumon, sont aussi absents dans la e-cigarette. Le principal danger de l’e-cigarette reste la dépendance à la nicotine.

De plus, il reste plusieurs points qui doivent être encore éclaircis. Par exemple, on ne sait quasiment rien du mécanisme d’absorption de la nicotine avec la cigarette électronique. Il faut aussi garantir la pureté des composants comme le glycol ou la nicotine 5 et mieux étudier les possibles dangers via inhalation.

Malgré ses mises en gardes, si vous êtes fumeur et soucieux de votre santé, il est sage de vous mettre à la e-cigarette.

ME_154_Cigarettes-640x199

4. Quid du tabagisme passif?

Une nouvelle fois, il existe peu d’études sur le sujet mais d’après nos connaissances actuelles, on voit mal comment la « vapeur » recrachée peut poser des risques conséquents de santé publique. Sa durée de vie est très faible, mais la nicotine peut néanmoins se propager sous forme de gaz et affecter les non fumeurs. Enfin, contrairement à ce que j’ai pu parfois entendre, la « vapeur » dégagée n’est pas de l’eau. Bref, c’est une nouvelle fois sans commune mesure avec la fumée du tabac mais on ne peut pas dire aujourd’hui que l’exposition passive à l’aérosol de l’e-cigarette ou vapotage passif n’existe pas.

5. Est-ce que cela aide à arrêter de fumer ou est-ce l’inverse?

La e-cigarette contenant généralement de la nicotine, les effets addictifs sont bien présents. Mais le pouvoir addictif dépendra surtout de la manière dont cette nicotine est absorbée (qu’on ne connaît pas bien aujourd’hui). On peut tout de même penser que, bien utilisée, la e-cigarette puisse aider à diminuer les doses de nicotine et favoriser l’arrêt.

Réciproquement, il n’existe pas de données permettant de soutenir l’idée que la e-cigarette favorise l’entrée en dépendance nicotinique. Mais il est à craindre qu’avec un tel boom et une propagande qui joue sur le côté sain, cool, branché 2.0, de nombreux jeunes soient attirés par ce nouveau produit. A combattre donc, si vous voulez éviter un nouvel eldorado pour les marchands de tabac.

6. Peut-on utiliser la e-cigarette dans les lieux publics?

Il n’existe pour l’instant pas de loi généralisée mais de nombreux services publics (RATP, SNCF, etc.) ont d’ores et déjà interdit l’utilisation de la e-cigarette. Soulignons que cette décision ne découle pas d’un éventuel risque sanitaire mais principalement afin d’éviter de possibles conflits et problèmes que cela pourrait engendrer (possibles allergies, incitation à fumer, etc.). Plus généralement, il est a espérer que les pouvoirs publics imposeront rapidement l’interdiction de la e-cigarette dans les lieux publics pour éviter la banalisation de la nicotine.

7. Les femmes enceintes peuvent-elles utiliser la e-cigarette?

Le sujet étant extrêmement sensible, je préfère citer le rapport directement ici: « Avant toute autorisation chez la femme enceinte, l’innocuité de la « vapeur » pour le bébé à naître devrait être démontrée pour que l’e-cigarette trouve une place dans l’arrêt du tabac ou la réduction du risque durant la grossesse, mais beaucoup d’inconnues restent à explorer avant une éventuelle recommandation de ce produit chez les femmes fumeuses en échec de sevrage tabagique durant la grossesse. » La plus grande précaution est donc de mise.

8. Est-ce rentable financièrement?

Très rentable pour le moment, il n’est pas impossible que des taxes s’abattent dessus un jour ou l’autre.

electronic_cigarettes_1716395

9. Doit-on promouvoir la e-cigarette?

NON! Soyons clairs, le véritable danger derrière la e-cigarette, au-delà de l’addiction à la nicotine, réside dans la banalisation du fait de fumer. Un petit pas en avant a été obtenu ces dix dernières années et des mécanismes se sont mis en place. Il faut se souvenir des wagons fumeurs dans les trains, de la manière dont le non-fumeur était perçu dans une soirée ou encore du tollé soulevé au moment où la cigarette fut interdite dans les bars et restaurants. Avec le discours tenu aujourd’hui sur la e-cigarette, et les risques bien moindres de santé par rapport à la cigarette, il ne faudrait pas reculer sur le front de la bataille contre la cigarette en général. Il faut donc rester extrêmement vigilant. Bien expliquer, notamment à vos amis de la mouvance sceptique qui vapotent sans nicotine (oui je pense à toi, Nicolas :)) que fumer reste un acte symbolique qui contribue à la banalisation de la cigarette dans notre société 6.

Par contre, inciter vos amis fumeurs à utiliser la e-cigarette semble être une excellente idée, non seulement pour leur santé mais aussi pour celle de tous les non-fumeurs.

sham (FacebookTwitterGoogle+)

Related posts:

Notes:

  1. Précisément, il s’agit d’un mélange de vapeur et de petites gouttelettes.
  2. A moins que vous ne soyez homéopathe ou anti-vaccins
  3. Une température trop forte pourrait en effet dégrader certains composés en d’autres plus nocifs.
  4. La nicotine est très toxique mais pas cancérogène.
  5. La nitrosamine que je signalais plus haut est à des doses 500 fois inférieures à celles contenues dans une cigarette. Notons que la pureté des produits a augmenté au fil des années avec la réglementation.
  6. L’expérience du snus en Suède, confirme que des substituts nicotiniques peuvent induire une addiction et ouvrir une porte vers les consommations mixtes ou vers le tabac fumé.

27 réflexions au sujet de « Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la #e-cigarette »

  1. Sceptique

    Tout à fait d’accord avec votre exposé des faits et vos conclusions. Entre deux risques de ce genre (dépendance), la société doit prendre le moindre. Il y a toujours des réticents, qui voient le vice avant la maladie. Mais la raison finit toujours par l’emporter…dans ce domaine.

  2. Ping : Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur...

  3. Nicolas

    A chosir c’est certain qu’il vaut mieux pencher pour le moins dangereux pour la santé à priori ! J’ai lu sur le site de cigamania plusieurs études scientifiques qui aboutissent à la conclusion que la cigarette électronique n’est pas nocive bien au contraire.

  4. sham Auteur de l’article

    @nicolas j’ai enlevé le lien direct sur le site que vous citez pour éviter une pub trop directe. ou alors il faut lister directement là où les études scientifiques apparaissent. par ailleurs, le rapport en intro analyse toute la littérature scientifique actuelle pour obtenir les conclusions que je cite. le rapport insiste plus longuement que ce que je n’ai dit sur le problème de la température de l’allumeur qui est à surveiller. il souligne aussi que la qualité des e-cigarettes et des e-liquides s’est fortement améliorée durant ses dernières années grâce à une législation plus stricte.

    enfin, je ne l’ai pas souligné non plus mais des risques auxquels on ne pense pas existent avec l’utilisation de la e-cigarette. des bricolages en tout genre peuvent rendre le produit plus dangereux qu’il ne l’est actuellement, des explosions peuvent se produire comme pour tout appareil électrique (très très rare) et il ne faut pas laisser le e-liquides à la portée des enfants, la nicotine étant très toxique.

  5. Sceptique

    Les risques collatéraux de la vraie cigarette ne sont pas mal non plus. Que d’incendies de literies lui sont imputables, avec mort du fumeur endormi, asphyxié par la fumée….du matelas ou de la couette. C’est une cause de mortalité non négligeable dans les hôpitaux psychiatriques, les maisons de retraite, les prisons.

  6. factsory

    « A moins que vous ne soyez homéopathe ou anti-vaccins… »
    Ou à moins de connaître les effets non linéaires de certains perturbateurs endocriniens…

  7. Elie

    Merci pour l’article, cependant je ne suis pas d’accord avec vous sur le fait qu’il ne faut pas promouvoir l’e-cigarette, cela permet d’éviter à de nombreux fumeurs de ne plus fumer et même s’il n’y a pas encore d’étude fiable au sujet de la cigarette c’est 500 fois moins dangereux qu’une vrai cigarette.

    .

  8. sham Auteur de l’article

    J’ai décidé de ne plus laisser trainer de liens sur des sites commerciaux. vous me pardonnerez donc d’avoir supprimé le lien sur votre pseudo.

    quand à votre commentaire, je pense que je ne peux pas être plus clair que ce que je dis dans mon texte: promouvoir la e-cigarette pour des fumeurs, oui, à fond, pour le reste il faut être très méfiant et ne pas banaliser l’utilisation de la nicotine dans notre société sous couvert que c’est moins nocif que la cigarette.

  9. formation R

    Votre point de vue correspond à l’idée que je m’en etais fait. je suis non fumeur anti-tabac, mais je pense essayer de convertir qq personnes utour de moi avec ce nouveau produit.

  10. Jorj McKie

    Salut Nima,
    J’aurais plutôt dis le très dirigé rapport de l’OFPT. 😉

    Qui a vu le refus du Pr Jean-François Etter de le signer et une très dure critique de sa part. « … parce que j’estime que la qualité scientifique est très mauvaise. »
    http://www.newsring.fr/societe/3555-pour-ou-contre-la-cigarette-electronique/55925-cigarette-electronique-la-menace-vient-des-experts-de-sante-publique-et-du-ministere-de-la-sante?oauthCon=logged

    Nous en sommes au balbutiement de l’e-clop et encore dans les controverses. Oui pour des études, mais pas pour des restrictions basées sur des dogmes.
    http://www.lepoint.fr/invites-du-point/didier_raoult/la-cigarette-electronique-et-les-puritains-31-05-2013-1675167_445.php

    Plus sérieux, une petite revue d’études par Molinar, assez pertinente, sur le site de formindep
    http://www.formindep.org/Avec-la-cigarette-electronique-est.html

  11. sham Auteur de l’article

    hello jorj! les états d’âmes d’etter sont signalés dans le rapport. je partage pas vraiment son point de vue et ses critiques ne me semblent être plus une affaire de politique (de sensibilité) que de science. le rapport me semble extrêmement bien rédigé (pour un grand public, ce qui est rare) et les références scientifiques sont nombreuses faisant le tour de la littérature scientifique accessible aujourd’hui. l’enjeu avec la e-cigarette est bien de ne pas banaliser la nicotine et le fait de fumer, je pense qu’un message fort dans ce sens est nécessaire surtout quand on voit le marketing féroce des e-cigarettiers. pour le reste on est d’accord: amis fumeurs, il est temps de passer à la e-cigarette.

  12. sham Auteur de l’article

    huh, j’ai l’impression de rabâcher toujours la même chose dans les commentaires de ce blog, comme les vieux papys 🙂
    j’essaierai de développer l’exemple du snus en suède pour mieux me faire comprendre.

  13. Les Ptites épaules

    Salut camarade,

    je passe les flatteries, ou juste une petite pour la route, bel article, mais ça, ce n’est plus une surprise.

    Je me demandais juste si avec la e-clope, on n’est pas dans le même genre d’évolution que lorsque les cigarettes light sont apparues … qui sur le moment ont redonné espoir aux fumeurs … Il y avait trois possibilités : 1 Ne pas/plus fumer. 2 Rester sur sa cigarette « forte » 3. Passer aux légères. Pour le non fumeur, évidemment la question ne se pose pas, mais pour le fumeur, entre deux mauvaises solutions … autant choisir la moins mauvaise à l’instant « t ». Vive les light … mais 10 ans plus tard (ou un peu plus tard, je ne sais plus trop et je n’ai pas le courage d’étoffer mes propos par des liens vers des articles scientifiques), bref, on découvre une évolution du cancer du poumon … plus en profondeur … bah oui, la fumée est plus fine ! Et d’autres formes aussi, car on ne fume pas de la même façon, certains ayant tendance à vouloir aspirer davantage pour retrouver la quantité de fumer etc …
    Je ne sais pas alors si je peux inciter mon ami fumeur à passer à la e-clope, même si en photo aujourd’hui elle semble moins nocive que la bonne vieille gauloise sans filtre.

  14. sham Auteur de l’article

    ce n’est pas qu’en photo, on connait la composition du produit ingéré et on ne voit pas comment cela pourrait poser un risque sanitaire plus élevé que la cigarette. ,il y a des zones d’ombres comme par exemple la manière dont la nicotine est assimilée par le corps, il y a des dérives possibles comme par exemple des e liquides qui ne contiendraient pas la bonne dose de nicotine (ce qui était fréquent avant réglementation mais l’est moins aujoud’hui), il y a aussi le problème de la température de l’allumeur, s’il augmente trop, les substances absorbées peuvent changer sous l’effet de la température et devenir toxique, si j’ai bien tout suivi, mais tout cela reste bien léger par rapport aux dangers d’une vraie cigarette. le risque de la e cigarette est plus selon moi dans la banalisation de la nicotine et la généralisation du fait de fumer. on pourrait voir un recul des habitudes prises ces 10 dernières années.

  15. www.top-cigarette-electronique.fr

    on ne sait quasiment rien sur les effets de la e cigarette de toute facon , juste que c’est moins nocif et bien moins cher que les clopes traditionnelles !

  16. sham Auteur de l’article

    et moi je me demande si vous avez lu l’article ou si vous venez faire un commentaire à la gomme pour signaler votre site…

  17. www.top-cigarette-electronique.com

    Je trouve votre article vraiment intéressant, et constructif! Cependant, je pense qu’il serait bien de parler d’une chose importante.
    La provenance des E-Liquides… il y a beaucoup de E-Liquide sur le marché qui ne sont pas aux normes, et qui sont vraiment néfastes pour la santé!
    De plus, certaines Marques se disant « Made In France » ne le sont en réalité pas.. Cherchez le maximum d’information avant d’acheter votre E-Liquide.
    Il y a en tout cas une bonne nouvelle qui devrait arriver en 2014, le fait d’avoir une traçabilité beaucoup plus poussée sur les E-Liquides. Par exemple s’il y a seulement le packaging qui vient de France, le fournisseur devra l’indiquer, et ne plus marquer que le produit est « Made In France »….

  18. Robert

    Bah les cigarettiers ne sont pas contre la cigarette électrinique (ils ont bien vu l’énorme avantage qu’ils pourront en tirer), ils vont vite acheter tous les fabriquants et modifieront la recette pour faire franchir le pas vers la vraie cigarette.

  19. Marie

    Certes la cigarette électronique est moins nocive que la cigarette au tabac qui est actuellement en vente, mais il ne faut pas la vendre pour ce qu’elle n’est pas (un moyen/passage de tout arrêter). Il est primordial d’être sincère sur les risques liés à son utilisation (tout comme avec l’alcool ou la chicha) et laisser le choix de consommation… au consommateur. Ceci dit, très bon article 🙂

  20. sham Auteur de l’article

    Pour info à l’ensemble des commentateurs sur cet article, je supprime systématiquement tout lien vers des sites webs commerciaux pour la cigarette électronique. J’espère que vous comprendrez ma démarche et merci de votre intérêt.

  21. Ping : Polémique | Pearltrees

  22. camille

    Citer science et vie n’est malheureusement pas un gage de vérité. La preuve en est avec 60 millions de consommateurs qui s’est fait « littéralement » descendre par les scientifiques de renom. Je constate que lorsque les études sont menées par des Polosa ou des Farsalinos personne ne remet en cause leurs conclusions alors que celle dont on suspecte qu’elles ont été « commandées » se font attaquer sur tous les fronts : protocole, laboratoire, financement etc..

    Par ailleurs, tous les professionnels savent depuis 2009 que le « pouvoir » addictif » ** de la nicotine ne dépend pas de la façon dont elle est délivrée mais des substances auxquelles elle est associée. Les dérivent de la presse sont parfaitement illustrer sur les blogs sérieux avec des articles de ce type : http://vecig.fr/news/les-e-cigarettes-peuvent-causer-plus-de-torts-que-le-tabac/

    ** Même les rats n’en veulent pas !

    Cela dit , lorsqu’une étude sérieuse alerte sur la Diacétyle Farsalinos est le premier à reconnaître le sérieux de la démarche et proposer des solutions pour un « risque potentiel évitable » (voir en détail ici http://fr.scribd.com/doc/238345295/Dr-Farsalinos-study-on-diacetyl-in-e-liquid). Ce qui m’amène à conclure que :
    1- la cigarette électronique est destinée exclusivement aux fumeurs et aux fumeuses
    2- Personne ne cherche à fumer sans danger mais vapoter avec 4000 risques en moins c’est bon à prendre et si on peut également retirer 50 substances cancérigène , c’est encore mieux
    3- 2 millions de vapoteurs en France en 2014 et plus de 7 en Europe.

    Recherches scientifiques orientées, Désinformation, manipulation, pression, pots de vins etc .. a qui profitera le crime ? certainement pas aux fumeurs ni aux vapoteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *