Bibliothèque nationale de France

Synonymes : BnF – BNF
Issue de l’ancienne librairie privée des rois de France, la bibliothèque royale a pris son essor en 1537 avec la création par François 1er de l’obligation de dépôt légal, qui impose alors aux imprimeurs et libraires le dépôt à la librairie du Roi d’un exemplaire de chaque ouvrage imprimé dans le royaume. Après s’être considérablement développée grâce aux acquisitions faites par Colbert, au XVIIe siècle, la bibliothèque du Roi devient Bibliothèque nationale à la Révolution et enrichit ses fonds des confiscations pratiquées en France et à l’étranger : biens du clergé, bibliothèques des émigrés, collections particulières des princes,… Depuis, les fonds de la bibliothèque n’ont cessé de croître jusqu’à provoquer un engorgement des magasins et des problèmes aigus de conservation. Ces phénomènes, ajoutés à l’inflation de la demande d’un public sans cesse croissant, ont abouti à un projet de nouvelle bibliothèque.

La Bibliothèque nationale de France a été créée par décret du 3 janvier 1994, sur décision du Président François Mitterrand : elle résulte de la fusion entre l’ancienne Bibliothèque nationale, implantée rue de Richelieu, et la Bibliothèque de France, construite à Tolbiac par l’architecte Dominique Perrault, sous le pilotage de l’Etablissement public de la Bibliothèque de France (EPBF). Le site Richelieu abrite la plupart des collections spécialisées : départements des arts du spectacle, des cartes et plans, des estampes et de la photographie, des manuscrits, des monnaies, médailles et antiques, de la musique. Le site François Mitterrand–Tolbiac regroupe les collections imprimées et audiovisuelles. Il se répartit sur deux niveaux : la bibliothèque d’étude du haut-de-jardin (ouverte en décembre 1996) propose à toute personne intéressée, sur règlement d’un titre d’entrée, des collections encyclopédiques en accès libre ; la bibliothèque de recherche du rez-de-jardin (ouverte en octobre 1998) est réservée aux personnes de plus de 18 ans qui justifient d’une recherche universitaire, professionnelle ou personnelle nécessitant le recours aux collections conservées par la bibliothèque car introuvables dans d’autres établissements. La BnF comporte également trois autres sites : la bibliothèque de l’Arsenal, la bibliothèque-musée de l’Opéra et la Maison Jean Vilar d’Avignon. Elle dispose enfin de deux centres de conservation : le Centre technique de Bussy-Saint-Georges (Seine-et-Marne) et le Centre Joël-Le-Theule de Sablé-sur-Sarthe (Sarthe).

La Bibliothèque nationale de France est un établissement public national à caractère administratif placé sous tutelle du Service du livre et de la lecture du Ministère de la Culture et de la Communication. La bibliothèque est pilotée par un président, par un conseil d’administration et par un conseil scientifique. Elle est dirigée par un directeur général assisté d’un agent comptable. La BnF dispose de son propre comité technique paritaire (CTP). Ses ressources proviennent principalement des crédits alloués par le ministère chargé de la culture, mais aussi de ses propres activités : droits d’entrée, publications, droits de reproduction, dons et legs. La bibliothèque a pour missions premières de collecter, cataloguer, conserver et enrichir, dans tous les champs de la connaissance, le patrimoine national dont elle a la garde, d’assurer l’accès du plus grand nombre aux collections, en conformité avec la législation sur la propriété intellectuelle et dans des conditions compatibles avec la conservation de ses fonds.
Site web : http://www.bnf.fr/

Définitions liées:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *