Transformation de la relation patient-oncologue par l’arrivée du big data

Cet article a été rédigé par Manon Clech et Lucille Honoré, étudiantes en master 2 Intelligence économique et communication stratégique, dans le contexte du cours de « Méthodologie de la recherche » dispensé au printemps 2017. Son point de départ est l’appel à communications du Colloque COSSI 2017 de Montréal sur le thème des big data

RÉSUMÉ DE L’ARTICLE : Pour cette proposition d’article, nous proposons d’étudier les futures transformations des relations patients/oncologues entraînées par le big data. Les discours autour du big data santé sont particulièrement orientés vers les bénéfices liés à cette technologie : accélérer la recherche médicale, faciliter les diagnostics patients, améliorer l’accès aux soins et réduire les dépenses de la sécurité sociale. Ces nouvelles pratiques viennent modifier le parcours du patient, et particulièrement lors du diagnostic de la maladie. Ce bouleversement a une conséquence directe sur l’annonce des résultats du diagnostic, sur l’annonce de la maladie : un moment intense où un aspect humain s’installe dans la relation patient/médecin. Ceci, particulièrement dans les cas de maladies graves, notamment les cancers.  L’oncologue va créer une relation avec son patient afin de faciliter l’annonce et le suivi de la maladie. Notre objectif est d’interroger cette future relation patient/médecin et la préparation des oncologues face à l’arrivée du big data.

Mots-clés : Big data santé, données de santé, oncologue, patient, relation, diagnostique, intelligence artificielle.

L’article est accessible ici.

Related posts:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *