Communication durable : un concept sensé ?

Lors du COSSI 2013 (Colloque Spécialisé en Sciences de l’Information), j’ai présenté une réflexion sur la notion de communication durable. Dans le cadre d’un travail de recherche commun avec cinq autres chercheurs affiliés au GRICODD* nous cherchons en effet à explorer la notion de « durabilité » en vogue dans le domaine de l’information communication. Il faut dire que les pratiques de green washing ont sérieusement pollué le discours.

La durabilité représente une thématique émergente dans le domaine des sciences de l’information, de la communication et de la documentation (SICD). Encore peu abordé en SICD, ce champ de recherche est porteur d’enjeux majeurs pour les années à venir et les membres du groupe de recherche canado-français ont pour objectif de décrypter la place de cette dimension dans les représentations, les pratiques et la culture de l’information, de la communication et de la documentation.

Vous trouverez ici les supports de la présentation orale que j’ai réalisée à cette occasion. Pour en savoir plus, il faudra patienter jusqu’à la prochaine parution de : Marcon C., Pratiques communicationnelles durables : interrogations sur la transposabilité d’un concept, Revue de l’université de Moncton, revue indexée dans la base Erudit., vol. 44 n°1

Juste pour vous mettre en appétit (elle n’arrive qu’au visuel 22/24), ma proposition de définition des pratiques communicationnelles durables. Je suggère que ce  sont des pratiques qui n’épuisent pas les possibilités et promesses d’une relation future pérenne par un frénétique trop plein (technologique, informationnel, passionnel, visuel, conversationnel, persuasif, etc.) de la relation actuelle, risquant de conduire à ce qu’il conviendrait peut-être de nommer une saturation, un écœurement, un burn out communicationnel

Pour aller plus loin, j’engage en ce moment avec Sylvie Grosjean, chercheure à l’université d’Ottawa, et un groupe d’étudiants de master 1 inscrits à un cours d ‘introduction à la recherche à l’IAE de Poitiers, une recherche exploratoire sur le sens que les professionnels donnent aux notions de communication durable et de pratiques communicationnelles durables.

Christian Marcon

GRICODD : Groupe de Recherche sur l’Information, la Communication et la Documentation Durable, réunissant des chercheurs des universités canadiennes de Moncton et Ottawa ainsi que de l’EBSI de Montréal, et des chercheurs des universités de Bordeaux, Montpellier et Poitiers (en l’occurrence, le laboratoire CEREGE que je représente dans le groupe). 

Related posts:

Un commentaire sur “Communication durable : un concept sensé ?

  1. Ping : Recherche –action : une expérimentation dans le cadre d’une sensibilisation à la recherche | Christian Marcon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *