La magie des fleurs de Grandville à Walt Disney

Du 5 au 30 juin 2017, dans le hall de la BU Lettres, le livre ancien du mois est consacré aux Fleurs animées du caricaturiste Grandville (1803-1847).

Fleurs animées

Les fleurs animées
par J.-J. Grandville ; texte par Taxile Delord
Paris : Gabriel de Gonet, 1847 (Poitiers, Bibliothèque Universitaire, Fonds ancien, M 9376)

L’œuvre
Les Fleurs animées sont publiées en 83 livraisons entre février 1846 et janvier 1847. Le volume présenté ici est complété en fin d’ouvrage par la Botanique des dames et  l’Horticulture des dames du comte Foelix (pseudonyme de Louis-François Raban, 1795-1870, romancier, publiciste et pamphlétaire).
Les textes ont été rédigés par Taxile Delord (1815-1877), un publiciste également auteur de plusieurs contributions à la série Les Français peints par eux-mêmes. L’introduction a été écrite par Alphonse Karr (1808-1890), écrivain féru d’horticulture qui ne manque pas d’humour lorsqu’il tourne en dérision les travers des botanistes et des collectionneurs de plantes. Il écrit ainsi : « Il y a plusieurs façons d’aimer les fleurs. Les savants les aplatissent, les dessèchent et les enterrent dans des cimetières nommés herbiers, puis ils mettent au-dessous de prétentieuses épitaphes en langage barbare. Les amateurs aiment les fleurs rares. Leurs jouissances consistent beaucoup moins à avoir certaines fleurs qu’à savoir que d’autres ne les ont pas… ».

Fleurs animées

Les fleurs animées
par J.-J. Grandville ; texte par Taxile Delord
Paris : Gabriel de Gonet, 1847 (Poitiers, Bibliothèque Universitaire, Fonds ancien, M 9376)

Dans ce volume, Grandville délaisse la caricature sociale pour donner vie aux plantes dans un grand souffle romantique. Chaque femme-fleur est élégamment représentée par Grandville et les histoires drôles ou tristes liées aux fleurs portent des noms des contes, à l’instar de Histoire d’une bergère blonde, d’une bergère brune et d’une reine de France, Le tabac, une malice de la Fée aux fleurs, L’album de la Rose, Sœur nénuphar, La Sultane Tulipia …

Fleurs animées

Les fleurs animées
par J.-J. Grandville ; texte par Taxile Delord
Paris : Gabriel de Gonet, 1847 (Poitiers, Bibliothèque Universitaire, Fonds ancien, M 9376)

Fleurs animées

Les fleurs animées
par J.-J. Grandville ; texte par Taxile Delord
Paris : Gabriel de Gonet, 1847 (Poitiers, Bibliothèque Universitaire, Fonds ancien, M 9376)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Alice in Wonderland

Alice au pays des merveilles (Walt Disney, 1951) – source commons.wikimedia.org

Postérité et influence
Malgré quelques critiques de contemporains peu réceptifs à ces personnifications de fleurs, l’ouvrage de Grandville et Taxile Delord  rencontre un grand succès dès sa parution, surtout auprès d’un lectorat féminin. Et bien des années plus tard, Walt Disney, dans Alice au pays des merveilles (1951), pense peut-être à Grandville en imaginant la rencontre entre des fleurs qui parlent et chantent pour Alice, « Un matin de mai fleuri », une chanson qui parle de toutes les fleurs.

 

 

Retrouvez une biographie succincte de Grandville dans le billet du 11 janvier 2017 « Des peines de cœur d’une chatte anglaise au Voyage d’un lion d’Afrique à Paris : les merveilleux animaux de Grandville »  http://blogs.univ-poitiers.fr/budl/2017/01/11/des-peines-de-coeur-dune-chatte-anglaise-au-voyage-dun-lion-dafrique-a-paris-les-merveilleux-animaux-de-grandville/

Vous pouvez aussi consulter le très bel ouvrage consacré à Grandville, Grandville un autre monde : les dessins et les secrets au service du Fonds ancien.

Related posts:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *