Livres anciens d’Europe centrale

De statu ecclesiæ Pannonicæ libri VII / Stephanus Salagius.- Pecs : Johann Josef Engel, 1777 (Poitiers, Bibliothèques universitaires, Fonds ancien, FAM 1578)

Le Fonds ancien conserve quelques livres anciens de Hongrie, de Russie, de Pologne, de République tchèque et de Slovaquie, qui seront présentés dans le cadre d’une Heure du Livre ancien, au Fonds ancien, les lundi 21 novembre à 18h et vendredi 25 novembre à 12h (deux dates sont proposées pour une même séance : il est nécessaire de s’inscrire).

Ces livres, qui datent du XVIIe, du XVIIIe ou du début du XIXe siècle, traitent de sujets variés. Deux d’entre eux sont particulièrement remarquables par la qualité et la beauté de leur reliure ou de leurs illustrations.

Un livre hongrois : les status de l’Église de Pannonie

Le De statu ecclesiae Pannonicae libri VII, publié à Pecs à partir de 1777, décrit les débuts du christianisme en Hongrie. Dans l’exemplaire de Poitiers, il manque malheureusement deux des sept livres.

De statu ecclesiæ Pannonicæ libri VII / Stephanus Salagius.- Pecs : Johann Josef Engel, 1777 (Poitiers, Bibliothèques universitaires, Fonds ancien, M 72563)

La reliure de cet ouvrage est faite, selon les volumes, d’un cuir rose ou d’un maroquin rouge, qui cache soit des gardes en papier dominoté, soit de somptueuses gardes en papier doré. Certaines, ocre rouge sur fond doré, sont couvertes de fleurs, de fruits et de feuilles (voir illustration ci-dessus) ; d’autres, gris violet sur fond doré également, sont peuplées d’animaux, cerfs, chiens, chevreuils, renards (voir illustration de droite), qui animent des scènes de chasse ; d’autres encore portent des rinceaux dorés habités de végétaux sur fond gris bleu.

Un livre slovaque : le livre d’emblèmes d’Antonius Vanossi

Idea sapientis theo-politici / Antonius Vanossi.- Trnava : Jezsuita Akadémiai Nyomda, 1746 (Poitiers, Bibliothèques universitaires, Fonds ancien, 72468)

Imprimé en Slovaquie en 1746, à Trnava, le Idea sapientis theo-politici reprit tardivement la longue tradition des livres d’emblèmes, qui naquit avec la publication de l’édition illustrée des Emblèmes d’Alciat en 1531. Ces ouvrages étaient composés d’une succession d’images, dont la fonction était autant esthétique que mnémotechnique ; chacune d’elles était accompagnée d’un titre/d’une sentence et d’un commentaire, en latin ou en langue vernaculaire, en poésie et/ou en prose, qui décrivait l’image et en donnait le sens. Les livres d’emblèmes connurent un succès important aux XVIe et XVIIe siècles, puis furent moins prisés au XVIIIe siècle.

L’auteur de ce livre d’emblèmes est un jésuite né à Raab en Hongrie en 1683 et mort à Rome en 1757. Celui-ci enseigna la poésie à Trnava, où fut publié le livre d’emblèmes, et, à Vienne, fut professeur de rhétorique, philosophie et théologie morale.‏

 Pour en savoir plus…

Related posts:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *