Les Faulcon, imprimeurs-libraires à Poitiers au XVIIIᵉ siècle

Marque prise au titre de : Traité de l'orthographe françoise, en forme de dictionaire / Charles Leroy. Nouvelle édition de Pierre Restaut. - Poitiers : Jean-Félix Faulcon, 1775 (Poitiers, Bibliothèque universitaire, Fonds ancien, 33609)

Marque prise au titre de : Traité de l’orthographe françoise, en forme de dictionaire / Charles Leroy. Nouvelle édition de Pierre Restaut. – Poitiers : Jean-Félix Faulcon, 1775 (Poitiers, Bibliothèque universitaire, Fonds ancien, 33609)

Du 27 avril au 27 juin, le Fonds ancien consacre ses « Petites vitrines du Livre ancien » aux Faulcon, cette célèbre famille d’imprimeurs-libraires poitevins. Vous pourrez voir et même feuilleter certaines de leurs productions, notamment un impressionnant antiphonaire, bardé de métal, à la façon médiévale.

Les Faulcon entrèrent dans le monde du livre au XVIIᵉ siècle, en tant que simples libraires. Louis (1606-vers 1660) fut le premier à vendre des livres, tradition perpétuée par un de ses fils, Jacques (1645-1688). Le fils de ce dernier, Jacques II, fut le premier de la famille à en imprimer.

Le premier imprimeur-libraire : Jacques II Faulcon (1681-1745)

Dès 1701, Jacques II Faulcon était associé, en tant que libraire, à sa mère, veuve de Jacques I Faulcon. Devenu imprimeur, il travailla avec son beau-père Jean II Fleuriau (1651-1711). Il lui succéda en tant qu’imprimeur du Roi (1710) puis, à sa mort, à la tête de l’imprimerie familiale, située près de Notre-Dame-la-Grande.

Coûtumier general ou Corps et compilation de tous les commentateurs sur la coûtume du comté et pays de Poitou / Joseph Boucheul. - Poitiers : Jacques II Faulcon, 1727 (Poitiers, Bibliothèque universitaire, Fonds ancien, Folio 3)

Coûtumier general ou Corps et compilation de tous les commentateurs sur la coûtume du comté et pays de Poitou / Joseph Boucheul. – Poitiers : Jacques II Faulcon, 1727 (Poitiers, Bibliothèque universitaire, Fonds ancien, Folio 3)

Les ouvrages religieux figurent en bonne part parmi les publications de Jacques II Faulcon, qui obtint la charge d’imprimeur de l’Évêché. Le Fonds ancien possède ainsi un livre connu sous le nom de Théologie de Poitiers, composé en partie par Jean-Claude de La Poype de Vertrieu, évêque dans cette ville de 1702 à 1732. Il détient aussi des ouvrages du juriste Joseph Boucheul (1639-1706), un document écrit suite à des fouilles dans la nécropole de Civaux et un en relation avec un projet d’installation de manufactures de vers à soie dans le Poitou.

Jacques II Faulcon initia l’usage d’une marque parlante, un faucon. Deux de ses fils furent imprimeurs-libraires, Jean et Jean-Félix.

Jean Faulcon (1705-1776)

Méthode nouvelle pour apprendre parfaitement les règles du plain-chant et de la psalmodie / François de La Feillée‎. - Poitiers : Jean Faulcon, 1777 (Poitiers, Bibliothèque universitaire, Fonds ancien, 72204)

Méthode nouvelle pour apprendre parfaitement les règles du plain-chant et de la psalmodie / François de La Feillée‎. – Poitiers : Jean Faulcon, 1777 (Poitiers, Bibliothèque universitaire, Fonds ancien, 72204)

Fils aîné de Jacques II Faulcon, Jean ne fut cependant pas son successeur. Il créa son propre établissement « au bas de la rue des Cordeliers ». Dès 1729, il se définissait comme imprimeur de l’Université. En 1743, il fut reconnu imprimeur surnuméraire. Après la mort de son père, en 1745, il obtint un brevet d’imprimeur ordinaire et l’année suivante la charge d’imprimeur du Roi. Il collabora parfois avec son frère Jean-Félix, notamment pour la réimpression, abrégée, de la Gazette parisienne. Certains numéros du périodique poitevin sont consultables dans le cadre de ces Petites vitrines.

Jean Faulcon décéda sans enfant et sa veuve, respectant ses volontés, renonça au titre d’imprimeur du Roi et à son atelier en faveur de son beau-frère Jean-Félix.

Le plus réputé : Jean-Félix Faulcon (1713-1782)

Fils puîné de Jacques II Faulcon, Jean-Félix lui fut associé dès 1739 et lui succéda. En 1746, il fut reçu imprimeur surnuméraire et en 1776, suite au décès de son frère Jean, imprimeur du Roi. Jean-Félix était également imprimeur de l’Évêché, de l’Université et de l’Hôtel-de-Ville de Poitiers.

Traité des fiefs sur la coutume de Poitou / Jean-Baptiste-Louis Harcher. - Poitiers : Jean-Félix Faulcon, 1762 (Poitiers, Bibliothèque universitaire, Fonds ancien, FAM 1743)

Traité des fiefs sur la coutume de Poitou / Jean-Baptiste-Louis Harcher. – Poitiers : Jean-Félix Faulcon, 1762 (Poitiers, Bibliothèque universitaire, Fonds ancien, FAM 1743)

Il publia des classiques, du droit et surtout des ouvrages religieux, peu de littérature ou d’histoire. Son entreprise la plus fameuse est l’impression de la nouvelle liturgie du diocèse de Poitiers, à l’instigation de l’évêque Martial-Louis de Beaupoil de Saint-Aulaire (1719-1798). Deux de ces livres liturgiques, le Rituel et l’antiphonaire mentionné au début, sont actuellement en libre accès au Fonds ancien.

À partir de 1776, Jean-Félix travailla avec son gendre François Barbier (175.?-1818), qui hérita de son imprimerie, sa veuve s’en démettant rapidement. Son fils Félix-Marie (1758-1843), le dernier des Faulcon vu qu’il s’éteignit sans descendance, préféra embrasser, non sans succès d’ailleurs, une carrière juridique et politique.

Pour aller plus loin

« L’imprimerie et la librairie à Poitiers pendant les XVIIᵉ et XVIIIᵉ siècles » / Augustin Eugène Letard de La Bouralière, dans Bulletin et Mémoires de la Société des antiquaires de l’Ouest, t. 28 (de la deuxième série), année 1904. – Poitiers : J. Lévrier : G. Bonany, 1905

Le livre à Poitiers, 1479-1979 : Musée Sainte-Croix, 8 décembre 1979-11 février 1980, Poitiers : catalogue de l’exposition organisée par la Bibliothèque municipale à l’occasion du 500ᵉ anniversaire de l’imprimerie à Poitiers. – Poitiers : Musée Sainte-Croix, 1979

Cul-de-lampe pris dans : Traité de l'orthographe françoise, en forme de dictionaire / Charles Leroy. Nouvelle édition de Pierre Restaut. - Poitiers : Jean-Félix Faulcon, 1775 (Poitiers, Bibliothèque universitaire, Fonds ancien, 33609)

Cul-de-lampe pris dans : Traité de l’orthographe françoise, en forme de dictionaire / Charles Leroy. Nouvelle édition de Pierre Restaut. – Poitiers : Jean-Félix Faulcon, 1775 (Poitiers, Bibliothèque universitaire, Fonds ancien, 33609)

 

Related posts:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *