Le blog shakespearien d’Edouard Lekston est arrivé!

Copyright: Edouard Lekston

Il y a de nombreuses années déjà que l’illustrateur français Edouard Lekston lit et relit Shakespeare, s’imprégnant de la riche polyphonie discursive de ses pièces historiques et de ses tragédies, méditant ses métaphores poétiques tout autant que truculentes, pour en proposer une interprétation picturale subtile, originale et sans cesse renouvelée.

http://lekston-shakespeare.blogspot.fr

Enfin, Edouard Lekston crée un blog exclusivement consacré à ses travaux shakespeariens, nous invitant ainsi à un aperçu clair et stimulant de ses créations majeures: depuis son Richard II (Le Basculement) jusqu’à son très récent Harry & Jack (interprétation graphique de la première partie d’Henry IV), sans oublier son incontournable RIII: Family Gathering qui revisite la pièce historique la plus sanglante de Shakespeare: Richard III. Ses travaux antérieurs sur MacbethLe Roi Lear et Hamlet sont également accessibles.

Si Edouard Lekston ne s’est pas, jusqu’à présent, penché sur les comédies ou tragi-comédies shakespeariennes (et l’on peut se prendre à rêver que Le Songe d’une nuit d’été ou La Tempête inspirent prochainement ses crayons), précisons que l’humour n’est pas l’un des moindres de ses traits. Aussi découvrons-nous, sur son nouveau blog, son très bel autoportrait en bateleur chatoyant.

En 2016, des manifestations internationales se multiplieront un peu partout dans le monde pour commémorer le quadricentenaire de la mort de Shakespeare. De sa mort? disons plutôt de son excellente santé! Le dramaturge est toujours parmi nous à travers son analyse si juste de l’âme humaine dont il a su sonder jusqu’aux profondeurs les plus redoutables. En témoignent les nombreuses adaptations contemporaines qui continuent de voir le jour, qu’elles soient, essentiellement, théâtrales ou cinématographiques. Dans le domaine graphique, l’oeuvre d’Edouard Lekston n’a pas sa pareille. Il est urgent de faire connaître, auprès du public, cette oeuvre qui comprend si subtilement et renouvelle avec tant d’inventivité et de justesse le théâtre de Shakespeare. Urgent de la faire connaître et reconnaître auprès d’un éditeur. Car, étonnamment, cette oeuvre attend toujours son éditeur.

Related posts:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *