NG HLR est l’équipement ayant provoqué la panne

Les informations arrivent, on apprend maintenant qu’il s’agit d’un NG HLR – Next Generation HLR.

Depuis plusieurs articles, je parle du NGN – Next Generation Network, vous expliquant l’évolution du réseau mobile, on aura appris que toute évolution est sujette aux pannes.

Au niveau des articles précédents, vous pourrez retrouver l’évolution du réseau fixe, mobile et multimédia (IMS) :

Article 1 : NGN – Première évolution du réseau pour préparer l’IMS

Article 2 NGN 2ème partie – Première évolution du réseau pour préparer l’IMS

Article 3 : Evolution du réseau pour préparer l’IMS (Partie 3)

Article 4 : Evolution du réseau pour préparer l’IMS (Partie 4)

Article 5 : Evolution du réseau pour préparer l’IMS (Partie 5)

Je devais encore diffuser quelques articles sur l’évolution du réseau dont notamment le HLR et le HSS

Je rappelle que le HLR c’est :

  •  Une base de données contenant les informations sur les abonnements de tous les clients, et la localisation des clients sur le réseau
  • Un serveur d’authentification et de requêtes pour accéder à la base de données
  • Un système de connexion vers le MSC fonctionnant sur le protocole MAP (SS7)

 Avec la 4G, le HLR est réutilisé avec une amélioration pour être compatible avec l’IMS et le réseau 4G. A la différence de la2G et de la 3G où l’interface vers le HLR est supportée par le protocole du monde SS7/MAP, l’interface S6 vers le HSS s’appuie sur le protocole du monde IP, DIAMETER.

Le HSS est une base de données qui est utilisée simultanément par les réseaux 2G, 3G, LTE/SAE et IMS appartenant au même opérateur. Il supporte donc les protocoles MAP (2G, 3G) et DIAMETER (LTE/SAE, IMS). Je vous renvoie aux commentaires de l’article sur la panne d’Orange.

Le NG HLR est un HLR évolué de manière à faciliter l’interconnexion avec les fournisseurs de contenus/service en proposant une interconnexion avec le réseau IP. Le NG HLR est composé d’un front end, d’un back end et d’une base de données.

  1. Le Front end ou frontaux permet l’interconnexion du HLR, HSS, le réseau intelligent (portabilité des numéros), le serveur AAA.
  2. Le Back end ou serveurs centraux est une architectures distribes
  3. Une base de données LDAP interagissant avec le Front end et le Back end.

Je remercie les nombreux lecteurs d’avoir pris le temps de lire l’article sur la panne d’orange ou j’avais pour ma part avancé la piste du HSS/HLR avec le CSCF via le protocole Diameter, en m’appuyant sur les propos du PDG sur la signalisation. On s’orienterait donc maintenant vers une panne entre les différentes interfaces du NG HLR

 

 

 

Related posts:

2 commentaires sur “NG HLR est l’équipement ayant provoqué la panne

  1. La « base de données LDAP » me semble être plutôt un annuaire même si la HLR peut aussi s’interfacer avec une base de données.

    Pour le triplement des machines, j’ai aussi lu « une active, une redondante en attente et une de secours », ce qui ne conduit pas une multiplication par trois des machines au travail, pour les serveurs Radius que je connais mieux, il y deux écoles: actif/actif avec partage de charge (serveur A primaire pour la moitié des équipements clients, serveur B primaire pour l’autre moitié) et actif/passif (tous les équipements ont le serveur A comme primaire et le B comme secondaire), la troisième machine étant sur une dérivation du réseau à même de recevoir une partie du trafic et servant en principe de pilote aux mises à jour logicielles, patches de système d’exploitation ou mises à niveau matérielles qui font partie de l’exploitation.

    • Bonjour

      je vous accorde tout à fait une approximation de ma part quand j’évoque la base de données LDAP, LDAP est effectivement un annuaire mais pour ma défense, un annuaire est un cas particulier d’une base de données (pour laquelle on favorise la lecture par rapport à l’écriture notamment, et des droits particuliers pour la lecture et l’écriture).
      Votre remarque me fait penser à la réponse de comm (vidéo sous Dailymotion) d’Orange pour expliquer comment ils ont résolu la panne (résolution Voix en 7 heures et Data en 10h). Orange aurait une 40aines d’HLR 2G/3G dont 5 de Backup. Je n’ai pas d’informations précises sur l’interfonctionnement entre les HLR et si 44 est le nombre exact. Initialement les HLR étaient limités par la taille de l’annuaire. Le chiffre de 44 HLR date de 2005, il est fort probable que le nombre actuel est réduit à quelques HLR ce qui expliquerait la panne nationale. Effectivement, il y a redondance mais Orange explique un problème sur la surveillance du réseau : ils ont été alarmé d’une chute importante de trafic (30%) mais aucune alarme n’indiquait la cause de cette perte d’activité. En parallèle, le HLR de redondance n’a pas pris le relais (il ne s’agit pas ici de partage, on est dans la configuration que vous appelez actif/passif), ils ont dû installer le HLR de secours (BackUp).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *