Com4innov, un catalyseur pour les applications 4G

Pour aider les PME à mettre en place des services 4G, l’association Plateforme Télécom a mis sur pied un partenariat entre acteurs publics (université, centre de recherche) et privé (Opérateur pour les licences 4G, équipementiers). Cette initiative, nommée Com4Innov permet aux PME d’accéder au coeur réseau 4G (IMS) afin de favoriser des initiatives de création de projet.

Denis Rousset, président de l’Association Plate-Forme Télécom s’exprime sur ce projet :  » Com4Innov permet l’accès à des technologies et services du futur jusqu’alors réservés aux grands groupes. Avec cet environnement grandeur nature, nous lançons un catalyseur de l’innovation pour les entreprises qui pourront tester ou valider efficacement leurs produits et services en avance de phase  et ainsi gagner en compétitivité « .

Principalement dédié aux applications Machine To Machine (M2M), autrement dit à la supervision, maintenance et automatisation de processus industriel par l’échange d’information via le réseau LTE, cette initiative se qualifie de catalyseur pour tester les applications qui pourront être mises en place lors de l’ouverture du réseau commercial 4G (2013).

En règle général, les applications M2M nécessitent peu de débit, et de nombreuses applications fonctionnent d’ores et déjà avec le réseau 2G (GPRS). Cependant, avec la 4G de nouvelles applications pourraient voir le jour, notamment de la vidéo-surveillance. Quand je parle de vidéo-surveillance, j’entends des applications de surveillance/maintenace. A titre d’exemple, pourquoi pas une caméra embarquée dans un train de marchandise (petite vitesse de locomotion) pour visualiser l’état de la ligne. A grande vitesse, un tel système couplé avec des mesures radar interférométriques permettraient de reconstruire la ligne en 3D et de superposer plusieurs captures afin d’améliorer la résolution de l’image (grâce à la géo-localisation)… Bref, j’ai plein d’idées, contactez moi 🙂

La plate-forme Com4innov s’appuie sur des plates-formes IMS ( IP Multimedia Subsystem ), des passerelles, des  terminaux mobiles, des capteurs sans fil, du cloud et des objets communicants en M2M. Dommage qu’une telle initiative ne soit pas mise en place dans la région Poitou-Charentes… Et pourtant, des laboratoires de recherches sont présents, des associations existent, un équipementier est implanté…

Le projet Com4Innov est quant à lui soutenu par les membres fondateurs de l’association ( 3Roam, Ericsson, iQSim, Newsteo, OneAccess, Orange et ST-Ericsson ), des acteurs de la recherche ( EURECOM et Inra ), le Pôle SCS et les associations MobiSmart et Telecom Valley.

Grâce à ces acteurs et notamment aux opérateurs, les premières liaisons en 4G / LTE se feront dans la bande 2,6 GHz via des antennes sur le site de Sophia Antipolis cet été et aura une extension vers la Technopôle de Marseille  avant la fin de l’année. Nous avions évoqué dans un précédent article l’installation de 150 antennes relais d’Orange à Marseille et peu de temps après SFR nous dévoile que lui aussi prévoit l’installation d’antennes à Marseille.

Dans le même temps, Monaco Télécom pourra exploiter la plate-forme pour tester des services LTE sur le territoire monégasque.

 

Related posts:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *