Prêts en Bulles # 3

Toujours dans l’intention de valoriser la collection grandissante de bandes-dessinées présentes à la Bibliothèque de Lettres, ce nouvel épisode met en exergue des œuvres intégrales. Une édition qui regroupe plusieurs tomes en un seul volume qui, de surcroît, renferme une histoire close, est une belle opportunité de faire (re)découvrir de séduisantes séries. Que ce soit avec ces romans graphiques percutants comme Black Hole jusqu’à des plus récents mais non moins réussis à l’instar de Amère Russie, la BUL vous présente quelques coups de cœur disponibles dans nos rayons.

La Licorne/ Gabella et Jean (éditions Delcourt). Source : Decitre.fr

La Licorne/ Gabella et Jean (éditions Delcourt). Source : Decitre.fr

 

  • Notre avis : c’est en pleine période de la Renaissance que se déroule cette aventure. Le corps humain est au centre de toutes les attentions. C’est une véritable plongée dans l’histoire de la médecine pour cette Intégrale de La Licorne. Teintée de fantastique avec la présence des Primordiaux, cette série brille autour d’Ambroise Paré et consorts qui nous entraînent dans une intrigue addictive et complexe dont le dessin est considérablement bonifié par Anthony Jean. Mathieu Gabella scénarise ici une quête humaine des plus réussies.

 

Amère Russie/ Ducoudray et Anlor (éditions Bamboo). Source : Decitre.fr

Amère Russie/ Ducoudray et Anlor (éditions Bamboo). Source : Decitre.fr

 

  • Notre avis : c’est en 1994 que la Russie tente de reprendre le contrôle de la Tchétchénie. Durant deux ans de conflits sanglants, les civils tentent de survivre tant bien que mal. Aurélien Ducoudray imagine une femme russe, Ekaterina, dont le courage et une sacrée force de caractère sont visibles dès le début du récit. Privée de son fils parti se battre contre l’ennemi, elle apprend son emprisonnement. Une solution se présente à elle pour le délivrer : aller elle-même le chercher. Commence alors une épopée périlleuse où, accompagnée de sa précieuse chienne Milyi, Ekaterina ne reculera devant rien. Une histoire profondément humaine servie par le trait éblouissant d’Anlor. En atteste cette édition en fac-similé N&B, qui permet un peu plus de s’imprégner d’un récit graphique aussi original que prenant.

 

Black Hole/ Charles Burns (éditions Delcourt). Source : Decitre.fr

Black Hole/ Charles Burns (éditions Delcourt). Source : Decitre.fr

 

  • Notre avis : quand on ouvre cet album, c’est d’abord une belle claque visuelle qui se dégage de ces cases. L’américain Charles Burns fait partie de ces dessinateurs qui se démarquent par un trait singulier et identifiable. Dans Black Hole, il utilise ce noir, gras, violent, tellement idoine à l’intrigue contée. Dans cette banlieue de Seattle, nous suivons une bande d’adolescents pleine d’inquiétudes & d’angoisses à l’aube de la vie adulte. Ces jeunes américains ne sont, de plus, pas aidés par l’apparition d’une étrange épidémie baptisée la crève (The Bug en VO). L’histoire se déroule au beau milieu des années 70. Chris, Rob et Kieth sont les personnages principaux. A travers eux est dépeinte la maladie contractée via des relations sexuelles. Cette MST se distingue par un changement physique plus ou moins effrayant… Cette œuvre est un véritable hymne au mal-être de cette jeunesse désemparée face aux plaisirs du sexe et ses conséquences parfois néfastes…

 

Le Réseau Bombyce/ Cécil & Corbeyran (éditions Les Humanoïdes Associés). Source : Decitre.fr

Le Réseau Bombyce/ Cécil & Corbeyran (éditions Les Humanoïdes Associés). Source : Decitre.fr

 

  • Notre avis : MAVERDAVE* Alors ! Voilà une intégrale qu’on peut considérer comme indispensable ! Tous les ingrédients sont réunis dans cette aventure pour qu’elle laisse une trace dans notre mémoire. Prenez d’abord deux héros torturés et captivants. Mouche et Eustache ont pour principale activité de dilapider les biens d’hommes richissimes. Les cambrioleurs usent de beaucoup de talent et d’amusement pour parvenir à leurs fins. Mais peu à peu, refont surface leur passé tumultueux et sombre…C’est une histoire tragique et profondément touchante initialement scénarisée par E. Corbeyran et terminée par le duo Cécil/Cuveele. Ajoutez à cela, le splendide dessin de Cécil connu pour sa série Holmes, vous obtiendrez un incroyable moment de lecture. À emprunter les yeux fermés et à déguster les yeux grands ouverts.

*  mot javanais dont la subtilité est d’intercaler entre chaque syllabe, et devant les voyelles, les sons « av » ou « va »…

 

Loup de Pluie/ Pellejero & Dufaux (éditions Dargaud). Source : Decitre.fr

Loup de Pluie/ Pellejero & Dufaux (éditions Dargaud). Source : Decitre.fr

 

  • Notre avis un western qui sent bon les films de John Ford, avec une très belle préface de Bertrand Tavernier, il ne serait pas étonnant de voir un jour à l’écran une adaptation de Loup de Pluie. Pellejero et Dufaux nous embarquent dans la lecture d’une lutte entre deux familles à l’intérieur desquelles naît l’amour entre un homme et une femme. En respectant les codes du genre (duels, indiens, saloon, cowboys, atmosphère pesante), nous nous trouvons face à une histoire brillante et aboutie. Assurément un beau moment d’évasion agrémenté d’un bel objet.
Metropolitan/Bonneau (éditions Dargaud). Source : Decitre.fr

Metropolitan/Bonneau (éditions Dargaud). Source : Decitre.fr

 

  • Notre avis : Metropolitan est le parfait exemple pour justifier l’intérêt d’éditer des intégrales. Le dernier tome de ce triptyque sorti en 2011, les éditions Dargaud ont la bonne idée de rassembler ces 3 tomes deux ans plus tard. Tant ce polar doit être lu d’une traite. Du découpage cinématographique jusqu’à la psychologie des personnages, Laurent Bonneau nous entraîne dans une ambiance étouffante et nous aimante au fur et à mesure de la lecture. Son frère Julien au dessin atypique, quasi « géométrique » peut, à certains moments s’avérer déstabilisant, mais ne compromet en aucun cas la belle production de cet album. Vincent, Alexeï et Marc : trois protagonistes dont les chemins se croisent et se recroisent. Reste à savoir si le hasard fait bien ou mal les choses…

 

  • Rapaces de Marini & Dufaux (éd. Dargaud)
Rapaces/Dufaux & Marini (éditions Dargaud). Source : Decitre.fr

Rapaces/Dufaux & Marini (éditions Dargaud). Source : Decitre.fr

 

  • Notre avis : Quand deux grands noms de la bande-dessinée tels que Enrico Marini et Jean Dufaux se réunissent, on peut prétendre détenir entre les mains une très belle œuvre avant même de l’avoir lue. Rapaces le confirme. Le dessin rythmé, les décors extrêmement variés, la dynamique des cases, et la colorisation impeccable proposés par Marini forment une belle complémentarité à l’histoire vampirisée de Dufaux. Assurément l’un des plus beaux romans graphiques traitant de ces assoiffés de sang.

 

Berceuse Assassine/Tome & Meyer (éditions Dargaud). Source : Amazon.fr

Berceuse Assassine/Tome & Meyer (éditions Dargaud). Source : Amazon.fr

 

  • Notre avis le scénariste Philippe Tome développe dans Berceuse Assassine, une idée génialissime : mettre en évidence une même histoire vécue différemment par trois personnages. Chacun d’entre eux aura droit à sa quarantaine de planches. Pour donner leur propre vision des choses. Pour justifier les actes qu’ils s’apprêtent à exécuter. Le dénouement coule de source mais on ne s’en laisse pas moins emporter. Grâce à une belle complexité psychologique des protagonistes que l’auteur ne nous demande pas de juger mais simplement de constater leur mal-être. Cet excellent polar confirme son efficacité sous la palette de Ralph Meyer. Son utilisation judicieuse d’un dessin en bichromie où la couleur jaune monopolise le regard, confirme l’intérêt indéniable que l’on doit porter à Berceuse Assassine.

Related posts:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *