Prêts en Bulles # 1

Forte de ses nombreuses acquisitions en bande dessinée, la Bibliothèque Universitaire de Lettres et Sciences-Humaines vous propose régulièrement la mise en valeur de sa collection selon une thématique prédéfinie. Une BD, son bref résumé, accompagnée parfois d’une chronique détaillée. Les prémices nécessaires pour vous donner l’envie de venir les emprunter. 

Cabu, Honoré, Wolinski, Reiser, Tignous, Charb & Luz, une liste d’auteurs qui, est-il besoin de le rappeler, évoque d’abord Charlie Hebdo mais surtout cet inoubliable et cruel 7 janvier 2015. L’un d’entre eux a survécu, un autre est déjà parti depuis bien longtemps rejoint par cinq membres de cette équipe unie autour du journal satirique. Dérision, moqueries, caricatures, liberté d’expression, voici ce pourquoi ces derniers sont morts. Leurs dessins, eux, seront toujours là. Quelques unes de leurs œuvres graphiques sont à votre disposition :

charbviedemahomet

Couverture La vie de Mahomet : intégrale/Charb & Zineb (éd. les échappés). Source : decitre.fr

Résumé de l’éditeur : En Occident, tout le monde peut citer des épisodes de la vie de Jésus ou de Moïse, mais rares sont les personnes en mesure de relater la vie Mahomet. Alors que l’islam est présenté comme la deuxième religion de France, le parcours terrestre de l’ultime messager d’Allah mérite d’être connu, même par le profane. Charb et Zineb nous font découvrir les faits les plus marquants de son existence et nous expliquent l’origine des grands préceptes de la religion musulmane : la naissance du prophète, les révélations de l’ange Gabriel, ses mariages, les miracles, l’hégire… Ils nous éclairent aussi sur la vie intime et familiale de Mahomet, sur des épisodes peu connus par les musulmans eux-mêmes. Zineb a reconstitué le parcours du prophète, grâce à de longs mois de recherches dans les sources islamiques. Chaque anecdote, chaque citation proviennent des textes de la vulgate canonique, reconnus par les oulémas les plus rigoureux. Avec l’humour qu’on lui connaît, Charb a mis en images la vie de Mahomet telle que l’on racontée les chroniqueurs de l’islam. C’est un traitement bien français de l’histoire d’une religion que propose ce livre : laïque et universaliste.

Couverture Ils sont moches/Reiser (Glénat). Source : decitre.fr

Couverture Ils sont moches/Reiser (Glénat). Source : decitre.fr

Résumé de l’éditeur : On a tous envie de s’en prendre à son prochain : parce qu’il est con, envahissant, stupide… Et puis surtout parce qu’on ne le comprend pas toujours. Reiser lui aussi les trouve souvent nuls, ses contemporains, mais il les comprend plutôt bien. Et au contraire de ses personnages qui se crient dessus ou se font des coups en douce, lui en fait des dessins. Des dessins pas bêtes ni méchants mais plutôt tendres et intelligents, et qui servent à défouler et faire réagir. Outre des planches de BD, cet album recueille des illustrations de ce spécialiste du trait qui fait mouche, toutes publiées dans « Hara Kiri ».

Couverture Catharsis/Luz (Futuropolis). Source : Decitre.fr

Couverture Catharsis/Luz (Futuropolis). Source : Decitre.fr

Résumé de l’éditeur : Le 7 janvier 2015, le dessinateur Luz a perdu dans l’attentat commis à Charlie Hebdo, des amis, mais aussi l’envie de dessiner. Alors que la France s’est révélée «Charlie», Luz redevient auteur. Au début, il y a le drame, la douleur, la rage, la perte. Et puis, petit à petit, il y a le besoin de dessiner qui revient, l’envie non pas de témoigner, mais de se mettre à nu, de se libérer.

Lire la chronique sur Comixtrip

tignouscorveedebois

Couverture Corvée de bois/Daeninckx & Tignous (Folio). Source : Amazon.fr

Résumé de l’éditeur : « Une rage muette consumait nos énergies et, dans le secret de nos consciences, nous avions tous prêté serment de venger Catinat. Dans les salle de change où se négocie la vie humaine, le soldat d’élite vaut de l’or, et cette année-là le meurtre d’un parachutiste par un terroriste embusqué, devait nécessairement coûter un minimum de cinquante morts aux insurgés. »

D’un concert de Monsieur 100 000 volts jusqu’aux décharges de la gégène, un jeune homme avide d’action se vide de son humanité dans les Aurès. Refrain connu mais lancinant de la guerre d’Algérie, avec ou sans Bécaud. Didier Daeninckx et Tignous fouillent les poubelles de l’Histoire pour en remonter une âme souillée par la sale guerre et la torture. Récit noir et dessins sanglants ; le nouveau gang de Seine-Saint-Denis vient de frapper.

Dessins dans l'air/Wolinski (éditions de l'Humanité). Source : Amazon.fr

Couverture Dessins dans l’air/Wolinski (éditions de l’Humanité). Source : Amazon.fr

Préface d’André Wurmser : « On peut croire ou ne pas croire à la phrénologie, mais c’est un fait, objectif et surprenant : nos deux plus grands caricaturistes, Jean Effel et Wolinski ont l’un et l’autre une bonne bouille, je veux dire : la tête d’un homme bon, et ce sont, en effet, de bons hommes : la preuve en est qu’ils sont cruels pour les méchants. Si donc vous placez devant Wolinski une dame, brune, blonde ou rousse, chauve même, il se peut qu’elle lui tombe dans les bras. Mais ce qui ne fait aucun doute, c’est qu’elle lui demandera, dubitative et apitoyée :  » Vous vivez à l’aise chez les communistes ? Vous ne vous sentez pas gêné aux entournures ?….. »

Couverture Le fric c'est capital/Tignous (12bis). Source : Amazon.fr

Couverture Le fric c’est capital/Tignous (12bis). Source : Amazon.fr

Résumé de l’éditeur : Série de dessins originaux et d’illustrations publiés dans Marianne entre autres sur le thème de la crise, de la finance, des banquiers et des politiques… Une vision caustique et tellement vraie des problèmes de notre société actuelle, traitée avec maestria par la plume de Tignous.

Couverture Vive la France/Wolinski (Seuil). Source : Amazon.fr

Couverture Vive la France/Wolinski (Seuil). Source : Amazon.fr

Résumé de l’éditeur : On connaît l’humour féroce de Wolinski, qui fut dessinateur pour Hara-Kiri, L’Humanité, Paris-Match et Charlie Hebdo. Dans Vive la France, il nous offre 220 planches dont une grande partie est inédite sur la politique, les femmes, l’art contemporain, la mort, les livres et sur les Français qu’il aime tant. Mordant.

Couverture L'Intégrale Beauf/Cabu (Michel Lafon). Source : Amazon.fr

Couverture L’Intégrale Beauf/Cabu (Michel Lafon). Source : Amazon.fr

Résumé de l’éditeur : Né en 1973 dans les pages de Charlie-Hebdo, le Beauf est au départ l’archétype du Français râleur, raciste, violent, odieux en toutes circonstances. Souvent confronté au Grand Duduche, l’autre personnage incontournable de l’univers de Cabu, il devient le héros récurrent des strips de Cabu dans Le Canard enchaîné et d’innombrables dessins. Inspiré d’un patron de bistrot de sa ville de Chalon-sur-Saône mais aussi de l’ancien maire de Nice, Jacques Médecin, le Beauf de Cabu est chasseur, pilier de bistrot, orateur de bar spécialiste du  » yaka-faucon « , contremaître dans une usine d’armement, amateur de sport à la télé, obsédé sexuel, réactionnaire par nature…  » J’ai réuni en un personnage tout ce qu’on pouvait imaginer de pire « , dit Cabu. Quarante ans après, le Beauf est devenu plus humain, perdu dans un monde de plus en plus complexe, pour lui qui ne cherche que des réponses simples :  » Ce qui l’emmerde le plus, c’est qu’il a toujours du mal avec les filles. La plus conne sera toujours moins con qu’un beauf.  » Le Beauf est toujours aussi horrible, mais on sent poindre une certaine tendresse de Cabu pour son odieux personnage… 300 pages réunissant strips, BD et dessins d’humour, ainsi que des crayonnés et beaucoup d’inédits !

Couverture Gros dégueulasse/Reiser (Glénat). Source : Amazon.fr

Couverture Gros dégueulasse/Reiser (Glénat). Source : Amazon.fr

Résumé de l’éditeur : Inspiré par un personnage réel qui vivait à côté de la rédaction d’« Hara Kiri », Môssieur Gros Dégueulasse se promène dans un slip trop grand à la coloration jaune naturelle et à l’odeur enivrante. Ainsi vêtu, il déambule en ville, proférant de vivifiantes insanités à tous les passants. Quelque part, Gros Dégueulasse se sacrifie pour nous : s’il picole et ne se lave jamais, c’est pour nous faire prendre du recul par rapport à nos préjugés et nos habitudes ! Il n’y a bien que les aveugles, les enfants et les chiens pour ne pas le rejeter ! Au-delà de l’humour piquant et de la provocation, Reiser mène dans les histoires mettant en scène cet attachant personnage une réflexion sur la solitude et sur l’hypocrisie de la société contemporaine. Gros dégueulasse, c’est le Jésus Christ des temps modernes. C’est donc une mission sacrée de lire et de faire lire cet album tel un évangile, et de transmettre la parole de Saint Reiser.

 

 

Related posts:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *