Découvrir les auteurs canadiens anglophones

Source : Flickr commons

Source : Flickr commons

La littérature canadienne anglophone n’est pas très connue en France. Mis à part quelques auteurs qui se sont fait connaître notamment grâce à l’adaptation cinématographique d’une de leur œuvre (Adaptations : La servante écarlate de Margaret Atwood (1990), Le patient anglais de Michael Ondaatje (1996) ou The Stone angel de Margaret Laurence (2007)), la plupart des écrivains anglophones du Canada n’ont été que très peu publiés en France.

Suite au don reçu en 2013 de la part du Centre Culturel Canadien de Paris, la bibliothèque universitaire Droit-Lettres a vu ses collections largement enrichies dans le domaine de la littérature canadienne anglophone. C’est avec bonheur que le traitement documentaire de ce don a commencé, nous faisant découvrir des auteurs jusqu’alors inconnus de nous et dont nous souhaitons faire partager les œuvres.

Des auteurs connus et d’autres

Si des auteurs tels que Margaret Atwood, Mavis Gallant, Margaret Laurence ou Michael Ondaatje ont vu leurs œuvres largement traduites et publiées en France, de nombreux auteurs qui font référence dans le monde anglo-saxon ne nous sont que peu voire pas du tout connus.

Nous vous invitons à venir découvrir ces auteurs en langue original et/ou dans les traductions en français :

Stephen Leacock (1869-1944), enseignant, politologue, économiste, écrivain et humoriste canadien, cet auteur fut considéré de 1915 à 1925 comme l’humoriste anglophone le plus connu du monde. Il a laissé une importante œuvre littéraire encore peu connue en France.

Morley Callaghan (1903-1990), peu publié en France, les traductions dont nous disposons ont été éditées à Montréal pour le plus grand plaisir des francophones.

Hugh Maclennan (1907-1990), cet écrivain, professeur et journaliste québécois de langue anglaise s’est inspiré dans ces romans du clivage linguistique de sa région.

Robertson Davies (1913-1995), romancier, dramaturge, critique et journaliste, Davies fait partie des auteurs ayant fait l’objet de nombreuses traductions en langue française mais reste néanmoins peu connu.

Matt Cohen (1942-1999), romancier trop tôt disparu dont les romans traversent le temps.

Mordecai Richler (1931-2001), écrivain, essayiste, scénariste qui aimait l’humour et la provocation.

Timothy Findley (1930-2002), acteur de théâtre, dramaturge, critique et journaliste dont les thèmes de prédilection sont la destruction des liens affectifs, la solitude, la folie.

Carol shields (1935-2003), poétesse et romancière de la vie ordinaire.

Richard Rohmer (1924-….), écrivain militaire.

Léonard Cohen (1934-….), Poète, romancier et auteur-interprète.

Jane Urquhart (1949-….), poétesse, romancière et nouvelliste.

Niel Bissoondath (1955-….), écrivains de romans à caractère social et psychologique.

Yann Martel (1963-….), romancier, grand voyageur dont l’œuvre est empreinte de la quête de soi.

Vous pouvez suivre le cycle des articles consacrés à ces auteurs connus ou inconnus sur la page Facebook de la bibliothèque Droit-Lettres.

Related posts:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *