Tatouage numérique

En réponse aux très controversées DRM (techniquement plus lourdes) s’est développée la méthode du Watermarking ou tatouage numérique. Elle consiste à intégrer au ebook les identifiants personnels de son acquéreur. Visibles ou non, ces informations incorporées à l’ebook au moment de l’achat ne peuvent être supprimées. Ce tatouage a un caractère dissuasif, le propriétaire du document directement retraçable n’étant pas tenté de mettre son document sur des plateformes d’échange ou de téléchargement payant.

Isidore

ISIDORE est une plateforme et un moteur de recherche permettant la recherche et l’accès aux données numériques et numérisées de la recherche en sciences humaines et sociales (SHS) développée par l’infrastructure Huma-Num, infrastructure de recherche dédiée aux lettres, sciences humaines et sociales et aux humanités numériques. Elle est mise en œuvre par le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche1 et portée par le Centre national de la recherche scientifique, Aix-Marseille université et le Campus Condorcet.

Biennale du numérique

Manifestation organisée tous les deux ans par l’ENSSIB autour des problématiques sur l’impact du numérique, à la fois pour les professionnels du livre, les usages de la lecture, le devenir de l’édition numérique, les innovations en matière de production et de diffusion des contenus, ou encore les évolutions de l’accès à l’information.

Voir aussi Prix de l’Innovation numérique en bibliothèque

Bibdoc

BIBDOC est le nom du portail de la formation continue des métiers des bibliothèques et de la documentation.

Cette plate-forme en ligne répertorie l’ensemble des formations proposées aux professionnels de l’information.

Maintenue par l’ENSSIB, elle regroupe des opérateurs de formation continue publics – ou financés largement sur fonds publics – œuvrant dans le domaine des professionnels des bibliothèques, de la documentation et de l’information scientifique.

http://www.formations-bibdoc.fr/

Bibliodiversité

En réaction au phénomène de concentration éditoriale qui en de nombreux aspects  a pu donner lieu à une standardisation des contenus, la notion de bibliodiversité renvoie à une nécessaire diversité des productions mises à la disposition des lecteurs dans un environnement donné.

Bibliothèque inclusive

Si l’intégration demande à l’individu de fournir des efforts pour s’adapter à la société dans laquelle il vit, l’inclusion reverse les rôles et invite la société, et donc la bibliothèque, à accueillir les  publics avec leurs différences culturelles, physiques ou sociales. La bibliothèque favorise le vivre ensemble et l’échange entre personnes ayant des besoins documentaires spécifiques.

http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/documents/67095-80-bibliotheques-et-inclusion.pdf

Bibliothèque Hors les Murs

“Les BHLM regroupent l’ensemble des actions menées dans l’espace public ou dans des bâtiments autres que des bibliothèques, par des professionnels et/ou des militants, à destination de publics dits « empêchés », qu’ils soient en situation de handicap, de dépendance, en milieu hospitalier, sous main de justice ou encore éloignés du livre et de la lecture.”

Définition mise à jour en juin 2020 et proposée par Amélie Bario (https://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/documents/67412-bibliotheques-hors-les-murs-histoire-typologie-et-enjeux.pdf)

OAI-PMH

Le protocole OAI-PMH (Open Archives Initiative – Protocol for Metadata Harvesting) est un protocole d’échanges de métadonnées défini par l’Open Archives Initiative. Il permet à plusieurs institutions d’échanger librement leurs métadonnées sur internet. Ce protocole met en relation deux types d’acteurs. Les fournisseurs de données qui déposent leur métadonnées dans des entrepôts en ligne et les fournisseurs de services qui vont moissonner ces données.

Archival Resource Key

ARK est un système d’identifiants mis au point en 2001 par John Kunze de la California Digital Library. Ce système a vocation à identifier les objets de manière pérenne sur la base de la norme URI. Il peut s’agir d’objets de tous types physiques (livres, tables…), numérique (livre numérisé…), ou immatériels (concepts…).

Journal Citation Reports

Le Journal Citation Report est une publication de l’Institute for Scientific Information qui paraît deux fois par an. Cette publication donne des informations d’ordre bibliographique (éditeur, titre abrégé, pays, langue, ISSN) et  bibliométrique (facteur d’impact, indice d’immédiateté, demi-vie des citations) sur les revues scientifiques. Il existe deux éditions : une spécialisée dans les sciences exactes (JCR Science Edition), une autre spécialisée dans les sciences sociales (JCR Social Sciences Edition). Le JCR est uniquement consultable sur le web.

Initiative d’excellence en information scientifique et technique

Développée dans le cadre du Programme des Investissements d’avenir, ISTEX est une plateforme qui offre une bibliothèque scientifique numérique donnant l’accès à un corpus de plus de 21 millions de ressources documentaires (articles, chapitres d’ouvrages, e-books, bases de données, …) couvrant tous les champs scientifiques. Ces ressources sont pérennes, accessibles et exploitables par la communauté de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Lien : http://www.istex.fr/

QR Code

Un QR Code ou “Quick Responses” Code est un code-barre 2D au même titre que le Flash code. Il est régulièrement utilisé en bibliothèque car il permet, une fois scanné à l’aide d’un smartphone ou d’une tablette, d’accéder à un contenu en ligne. Il permet d’assurer une continuité entre collections physiques et collections numériques.

Bibliothèque universitaire des langues et civilisations

La bibliothèque universitaire des langues et civilisations (BULAC) est une bibliothèque universitaire et patrimoniale, ouverte à tous, et spécialisée dans les langues et civilisations des aires culturelles du monde non occidental. Ses collections concernent l’Europe balkanique, centrale et orientale, le Moyen-Orient, l’Afrique du Nord, l’Asie centrale, l’Afrique subsaharienne, l’Asie, l’Océanie, les Amériques et le Groenland (civilisations autochtones). Elles couvrent plus de 180 pays, 350 langues et 80 écritures. Ces régions sont représentées à travers des documents aussi bien en langues occidentales (français, anglais, allemand…) qu’en langues vernaculaires, dans les disciplines des sciences humaines et sociales, en particulier : la littérature, l’histoire, la géographie, l’apprentissage de la langue et la linguistique, la philosophie, la religion, les sciences sociales…

site internet : www.bulac.fr.

Open Access

Le libre accès est la mise à disposition en ligne de contenus numériques, qui peuvent eux-mêmes être soit libres soit sous un des régimes de propriété intellectuelle. L’open access est principalement utilisé pour les articles de revues issus de recherches universitaires et sélectionnés par des pairs. Il existe deux types de libre accès avec de nombreuses variations. Dans la publication en libre accès, également connue comme la voie en « or » du libre accès, les revues rendent leurs articles directement et immédiatement accessibles au public. Ces publications s’appellent des « revues en accès ouvert» (« Open access journals »).  En ce qui concerne le libre accès par auto-archivage, aussi appelée la voie « verte » du libre accès, les auteurs déposent des copies de leurs articles sur une page personnelle ou une archive ouverte.

Directory of Open Access Journals

Le Directory of Open Access Journals (DOAJ) est un annuaire de revues scientifiques en libre accès (Open Access) couvrant tous les champs de la recherche. Cet annuaire, publié par l’Université de Lund en Suède, permet le repérage, le signalement et la valorisation des revues scientifiques publiées intégralement en libre accès et proposant également les avis, commentaires et évaluations de comité de lecture pertinents.