Le récit d’un enseignant qui a piégé ses élèves plagiaires

Une enseignant de Lettres au lycée a parsemé le web d’informations éronées et de faux commentaires sur un poème baroque du XVIIe siècle, introuvable ou presque sur le web. L’auteur en est Charles de Vion d’Alibray.” Il va jusqu’à écrire différentes contributions véridiques sur Wikipédia pour ensuite modifier la notice concernant l’auteur. Il glisse que « son amour célèbre et malheureux pour Mademoiselle de Beaunais donne à sa poésie, à partir de 1636, une tournure plus lyrique et plus sombre. »

Il rédige également quelques corrigés pour les sites de corrigé en ligne (type oboulo et oodoc) où il y précise le prénom de Mlle de Beaunais (Anne) : Anne de Beaunais = Bonnet d’âne.

Enfin, après avoir “pourri le web”, comme il l’écrit, il donne à ses élèves un commentaire à rédiger à la maison sur le poème de Charles de Vion d’Alibray.

Le résultat tombe : “sur 65 élèves de Première, 51 élèves – soit plus des trois-quart – ont recopié à des degrés divers ce qu’ils trouvaient sur internet, sans recouper ou vérifier les informations ou réfléchir un tant soit peu aux éléments d’analyses trouvés, croyaient-ils, au hasard du net.”

La conclusion qu’en tire cet enseignant c’est que les élèves n’ont sans doute pas la maturité nécessaire pour se servir du numérique de façon intelligente pour les cours.

Nous vous invitons à lire l’ensemble de l’expérience relatée : http://www.laviemoderne.net/lames-de-fond/009-comment-j-ai-pourri-le-web.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Captcha loading...