Le récit d’un enseignant qui a piégé ses élèves plagiaires

Une enseignant de Lettres au lycée a parsemé le web d’informations éronées et de faux commentaires sur un poème baroque du XVIIe siècle, introuvable ou presque sur le web. L’auteur en est Charles de Vion d’Alibray. » Il va jusqu’à écrire différentes contributions véridiques sur Wikipédia pour ensuite modifier la notice concernant l’auteur. Il glisse que « son amour célèbre et malheureux pour Mademoiselle de Beaunais donne à sa poésie, à partir de 1636, une tournure plus lyrique et plus sombre. » « 

Il rédige également quelques corrigés pour les sites de corrigé en ligne (type oboulo et oodoc) où il y précise le prénom de Mlle de Beaunais (Anne) : Anne de Beaunais = Bonnet d’âne.

Enfin, après avoir « pourri le web », comme il l’écrit, il donne à ses élèves un commentaire à rédiger à la maison sur le poème de Charles de Vion d’Alibray.

Le résultat tombe : « sur 65 élèves de Première, 51 élèves – soit plus des trois-quart – ont recopié à des degrés divers ce qu’ils trouvaient sur internet, sans recouper ou vérifier les informations ou réfléchir un tant soit peu aux éléments d’analyses trouvés, croyaient-ils, au hasard du net. »

La conclusion qu’en tire cet enseignant c’est que les élèves n’ont sans doute pas la maturité nécessaire pour se servir du numérique de façon intelligente pour les cours.

Nous vous invitons à lire l’ensemble de l’expérience relatée : http://www.laviemoderne.net/lames-de-fond/009-comment-j-ai-pourri-le-web.html

Sur le même thème :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *