Qui gouverne les mégapoles ? Les maires élus au suffrage direct en Angleterre

Manchester Town Hall (Credit: manchester.gov.uk)

Depuis quinze ans au Royaume-Uni les électeurs ont été consultés par référendum sur des changements concernant la dévolution des pouvoirs exécutifs, la création d’un poste de maire de Londres (1997), l’élection des maires au suffrage direct (2002-2012) et, dernièrement, le système électoral (2012). Le poste de maire a une longue histoire au Royaume-Uni. La nouveauté est la manière dont ils sont élus et l’importance accrue de ce poste qui va de pair avec l’autorité qu’apporte le scrutin direct.

London City Hall (Crédit : London.gov.uk) 

Vient de paraître dans le numéro 14 | 2015 : Who Governs in the Americas and in Europe? de la revue en ligne Mémoire(s), Identité(s) et Marginalité(s) dans le monde occidental contemporain Cahiers du MIMMOC, un article intitulé Who governs Britain – Democracy in action? Directly Elected Mayors in England’ qui analyse les débats sur les avantages et les inconvénients de l’élection directe des maires dans le contexte de la problématique de la nature de la démocratie et d’interrogations sur l’efficacité des institutions démocratique au Royaume-Uni. L’article examine les raisons qui expliquent le succès ou non des changements que représente cette nouvelle forme démocratique, en particulier l’échelle à laquelle la démocratie directe semble être opérative.

Related posts:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *