A quoi rêve-t-on avant d’en arriver là…?

                Crédit photo Allociné

Crédit photo Allociné

Avec la rentrée sort un film qui sonne comme une alerte pour chacun d’entre nous, à peine revenus de vacances et parfois déjà en apnée professionnelle…
« Near Death Experience », c’est l’histoire de Paul, employé d’une plateforme téléphonique, qui, un vendredi 13 et après le JT de 13h, plaque sa famille, enfourche son vélo et s’enfuit dans la montagne pour « se retrouver »…

« Je m’étais fait à l’idée d’une gentille petite vie comme la plupart des gens. Pénard en famille. Pénard au boulot. Pénard dans ma tête. J’ai même réussi à aimer mes collègues, moi qui n’aimais pas l’amitié. Je souriais aux plaisanteries de bureau. Un miracle, en somme. Mais tout ça s’est effondré. Le trop-plein, le trop-vide… »

L’article du Huffingtonpost ci-après évoque les dimensions possibles des besoins que nous étouffons parfois dans un coin, jusqu’à ce qu’ils se rappellent à nous de manière impérieuse et souvent violente… Besoin de sens à son travail, besoin de calme, besoin de concret, besoin d’activités pour soi, besoin d’une vie personnelle qui ressource, besoin d’espace…

La rentrée, c’est maintenant…
Belle opportunité de replacer certains de nos besoins les plus essentiels au cœur de nos priorités de vie ! Belle rentrée à chacun…

Pour aller plus loin :
http://www.huffingtonpost.fr/2014/09/10/near-death-experience-michel-houellebecq-burn-out-reve_n_5789938.html?ncid=webmail_fr2

Related posts:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *