ESSE Galway 2016

slider-bg-1Du 22 au 26 août 2016, participation au Congrès de la European Society for English Studies à Galway dans deux ateliers :

Atelier S52 “Leadership politics in the United Kingdom’s local government”, Seminlar D Tuesday 17.00-19.00 S52 “Leadership politics in the United Kingdom’s local government” sur Les maires élus au Royaume-Uni
‘Bristol fashion ?  Local politics in England and the power of democratically-elected mayors : an epiphenomenon or a national trend?’,
et
Atelier S27 “English Printed Books, Manuscripts and Material Studies”, Seminar G Wednesday 16.30-18.30 S27 “English Printed Books, Manuscripts and Material Studies” sur les Bibliophies économistes et leurs collections au début du 20e siècle
‘Material collections of rare books in English and the digital humanities: bibliophiles, and collectors in Britain, France and the USA at the turn of the 19th century.’  .

L’état de l’Irlande (1640 – 1830) – exposition virtuelle

L’Etat de l’Irlande 1640-1830 (cliquez pour visiter l’exposition)

Dans les quelque neuf cents ouvrages en anglais du Service du Livre ancien de l’Université de Poitiers, cent soixante-deux traitent de l’Irlande. Ils ont été publiés entre 1643 et 1800. Une cinquantaine de ces ouvrages ont été sélectionnés pour l’exposition « L’état de l’Irlande 1640-1830 ». Ils traitent de sujets touchant à la politique économique et à l’économie politique et abordent des sujets variés, qui vont des décisions régulant l’imposition et la taxation au moment de la guerre civile en Angleterre entre parlementaires et royalistes (1643) à un traité sur les considérations sur l’état de l’Irlande au moment de l’incorporation politique (1801).

L’Irlande dans le Fonds Dubois

Les auteurs

Parmi les auteurs des ouvrages on peut dénombrer des hommes politiques (William PITT, Edmund BURKE), des satiristes (Jonathan SWIFT), des « mathématiciens politiques » (William PETTY) et des agronomes (Lord SHEFFIELD, Arthur YOUNG). Certaines œuvres sont anonymes, sans nom d’auteur ou avec des pseudonymes codés : Hiberno Britannus – l’Irlandais britannique (Hibernia : mot latin pour l’Irlande), A Gentleman – Un Gentilhomme, Philopatriae – le patriote.

Les thématiques

Les sujets abordés incluent les principales occupations commerciales et manufacturières, la régulation de l’économie irlandaise par statut, l’exportation du blé et de la laine, la production du lin, les tisserands (pour certains de ces pamphlets politiques Jonathan SWIFT adopta le pseudonyme du Drapier), la dette nationale, la monnaie, les impôts, la propriété terrienne, l’amélioration de l’agriculture, l’industrie du fer, la condition ouvrière, le protectionnisme, les tarifs douaniers et la réglementation des exportations irlandaises. Sont aussi évoqués des problèmes plus politiques tels que la démocratie, la religion, l’exclusion politique des catholiques, la domination anglaise et l’union politique de 1801.

Les problématiques

Pendant plus d’un siècle, à partir de l’annexion de l’île de l’Irlande par l’Angleterre et l’implantation des colons, les questions économiques et politiques furent posées et débattues dans ces pamphlets et ouvrages. Comment administrer l’île ? Comment encourager l’agriculture et l’industrie pour que l’Irlande et ses habitants ne constituent pas un gouffre financier ? Comment accorder une voix aux Irlandais dans la gestion de leurs affaires ? La solution trouvée en 1801 – par les Anglais – fut l’Union des deux parlements.

Crédits

Philippe Cauvet, Pascale Drouet, Susan Finding, Elodie Peyrol-Kleiber, enseignants chercheurs du département d’études anglophones de l’UFR Lettres et Langues de l’Université de Poitiers, membres du MIMMOC (EA 3812) et du FORELL (EA 3816)

Anne-Sophie Traineau-Durozoy et l’équipe du Service du Livre ancien du SCD de l’Université de Poitiers (Jérôme Bonneau, Stéphanie Daude, David Denaud, Marie-Agnès Godefroy, Sandrine Painsard)

Romain Ménard, d’I-Médias

Les étudiants du Master 2 esDoc promotion 2015

L’Ecosse déciderait-elle de l’avenir du Royaume-Uni?

Demain soir les leaders de sept partis politiques participeront à un débat en direct sur la chaîne ITV.

Comme en 2010, aucun parti semble ne pouvoir obtenir une majorité absolue des 650 sièges au parlement de Westminster. Malgré les succès du parti de l’extrême droite UKIP dans des partielles récentes, selon les derniers sondages, les quatre partis qui sortiraient des urnes avec la possibilité de former une coalition seraient les Conservateurs (282), les Travaillistes (279), les Libéraux-démocrates (28) et le parti nationaliste écossais (30) (BBC Newsnight ce soir). Si c’est le cas, même une coalition de deux partis ne suffiront pas à former un gouvernement sûr d’une claire majorité (326 sièges).

Devise du souverain : Honni soit qui mal y pense

L’ironie de la situation est évidente. Il y a six mois, le referendum en Ecosse a rejeté l’indépendance souhaitée par le parti nationaliste SNP. Son leader et le premier ministre de l’exécutif écossais, Alex Salmond, avait alors annoncé son départ. Son successeur Nicola Sturgeon, sera-t-elle, au soir du 7 mai 2015, le leader politique le plus courtisé? Le SNP, ayant perdu son pari d’une Ecosse indépendante, deviendrait-il le parti qui arbitre le gouvernement du Royaume-Uni honni?

Bibliothèques américaines et le Fonds Dubois anglais

Lewis Walpole Library, Yale (Farmington CT)

Lewis Walpole Library, Yale University (Farmington CT)

Dans le cadre de la mission de chercheur invité à l’Université de Yale, du 20 avril au 20 juillet 2014, il a été possible d’effectuer la comparaison des ouvrages en anglais du Fonds Dubois détenus par l’Université de Poitiers (Service commun de documentation, Bibliothèque universitaire Droit-Lettres, Fonds ancien) avec des collections semblables dans plusieurs bibliothèques américaines.

Beinecke Rare Books & Manuscripts Library, Yale University (New Haven CT)

Les bibliothèques américaines concernées par cette mission sont en premier lieu la Beinecke Library (New Haven, CT) et la Lewis Walpole Library (Farmington, CT) de l’Université de Yale; mais également la Baker Library à Harvard, la Butler Library de l’Université de Columbia (New York), la John Carter Brown Library, Brown University (Providence, Rhode Island), la Arnold Bernhard Library à l’Université de Quinnipiac (Hamden, CT) et la Folger Library (Washington D.C.).

Baker Library, Harvard University (Cambridge, MA)

Les collections de livres, léguées aux trois premières universités (Yale, Harvard, Columbia) forment les corpus d’ouvrages anciens traitant de l’histoire de l’économie – domaine que couvre le Fonds Dubois – parmi les plus importants en dehors de la collection du British Library (et de la National Library of Australia, Canberra).

John Carter Brown Library, Brown University (Providence, RI)

La John Carter Brown Library (importantes collections d’ouvrages anciens concernant les Amériques), la Lender Special Collection de la Arnold Bernhard Library, Quinnipiac, et la Folger Library (spécialisée dans les oeuvres du 16-17e siècles autour de Shakespeare) détiennent également des oeuvres sur le sujet. Il a été établi que le Fonds Dubois, tout comme les autre collections, contient des exemplaires de pamphlets et d’ouvrages uniques, présents dans aucune autre collection répertoriée au monde.

Folger Library (Washington D.C.)

Le séjour comme chercheur invité a permis de considérablement élargir le réseau international de chercheurs autour du projet, et en Amérique du Nord et en Europe (notamment l’Irlande), d’approfondir le projet au niveau méthodologique, d’entamer des pourparlers concernant des partenariats internationaux, de faire des recherches dans les archives sur la formation de collections, la philanthropie et la bibliophilie, la prosopographie dans l’histoire de la discipline des sciences économiques, et de faire avancer le travail de recherche appliquée en humanités numériques.

Butler Library, University of Columbia (NYC)

Pendant la mission, une trentaine de collègues de différentes institutions américaines et internationales  (historiens, spécialistes d’études européennes, transatlantiques, britanniques et irlandaises, conservateurs de collections et bibliothécaires responsable de collections de fonds anciens) ont pu être rencontrés pour des discussions autour du projet scientifique.

Barnard College, Columbia University (NYC)

Barnard College, Columbia University (NYC)

Grâce à ces contacts, et aux pistes qui se sont révélées à fur et à mesure de l’avancement des travaux, les objectifs initialement poursuivis par la mission –  examiner les pamphlets et livres pour déterminer si l’édition est conforme ou comment les éditions diffèrent; comparer la méthodologie et les outils de recherche utilisés par les archivistes et les conservateurs pour cataloguer ces collections; et enfin, développer, avec les collègues de Yale, un partenariat pour une bibliothèque virtuelle gratuite des oeuvres dans le Fonds Dubois à Poitiers – se sont étendus et développés.

Arnold Berhard Library, Quinnipiac University (Hamden, CT)

La mission a permis d’identifier plusieurs projets de numérisation et de collaboration déjà opérationnels, et de discuter avec les responsables d’un certain nombre d’entre eux. On retiendra notamment : Mapping Colonial Americas Publishing ProjectBubbles, Panics & Crashes: A Century of Financial Crises, 1830s – 1930s, Harvard Business School, Baker Library; Coin and Conscience: Popular Views of Money, Credit and Speculation, Harvard Business School, Baker Library; European Views of the Americas18thConnect.org, Texas A&M University, projet d’accès ouvert, qui fédère les ressources de plusieurs sites dédiés aux études du 18e siècle ; The Rhetoric of Text Analysis. Il a également été possible de comparer les approches méthodologiques et thématiques du projet avec des manifestations scientifiques tenues pendant la mission, cinq expositions, un colloque, une conférence inaugurale, et deux séminaires.

Expositions : Off to College: Higher Education in the Americas, 1551-1825 à la John Carter Brown Library (Providence R.I.), livres rares, cartes et manuscrits, 15 April-30 June 2014;

The Art of American Advertising 1865-1910Harvard Business School, Baker Library, (Cambridge MA);

Yale Center for British Art

Yale Center for British Art (New Haven CT)

Fame and Friendship: Pope, Roubiliac, and the Portrait Bust in Eighteenth-Century Britain, February 20, 2014–May 19, 2014, Yale Center for British Art (New Haven CT);

Ireland’s Great Hunger Museum, Quinnipiac University (Hamden CT)

Ireland’s Great Hunger Museum, exposition permanente d’oeuvres d’art et de l’histoire de la Grande Famine 1846.

The European Home Front in Posters from the Frankenhuis Collection, June 9-September 12 2014, Rare Books & Manuscripts Library, Butler Library,Columbia University (New York)

 

Quinnipiac University, Great Hunger Symposium 2014

Colloque international : 20th Ulster-American Heritage Symposium: Irish Hunger, Poverty and Migration: A Transatlantic Perspective, June 18-21, 2014, Université de Quinnipiac (Hamden CT) ;

Brown University, 250th Anniversary Inaugural Lecture, John Carter Brown Library

Conférence inaugurale : 250e anniversaire de Brown University en 1764The World is Not Enough: Brown circa 1764 (and circa 2014), donnée par Joyce Chaplin, James DuncanPhillips Professor of Early American History, de l’Université de Harvard, le 22 avril 2014, à la John Carter Brown Library (Providence RI), en présence de la Présidente de Brown University, Christine Paxton (lien vers le vidéo de la conférence);

Mapping Colonial Americas Publishing Project seminar, John Carter Brown Library

Séminaires : Présentation du projet en humanités numériques Mapping Colonial Americas Publishing Project, par Jim Egan, Department of English, Brown University, et Jean Bauer, Digital Humanities Librarian, John Carter Brown Library, Brown University (Providence, R.I.), le 21 mai 2014;

Folger Library (Washington DC), Late-Spring Faculty Weekend (reception), grâce à Pascale Drouet (Professeur à l’Université de Poitiers ) qui y animait un atelier.

Les mémoires et les archives personnelles de six collectionneurs contemporains d’Auguste Dubois (1866-1935) – dont deux professeurs d’économie à New York et à Londres -ont été consultées dans les fonds anciens des bibliothèques Beinecke et Lewis Walpole à Yale, Baker à Harvard, Butler à Columbia :  H. Bancroft (1879-1933) Président du Dow Jones, propriétaire du Wall Street Journal, collectionneur (collection léguée à la Harvard Business School) ;  H.S.Foxwell (1849-1936), Professeur à la London School of Economics & Cambridge University (Kress collection et archives à la Baker Library, Harvard et Goldsmiths Collection à London University); H.R.Wagner, (1862-1957), cadre de la American Smelting and Refining Company, bibliophile qui a fait don de ses collections aux bibliothèques de Yale et la Huntington Library, (archives à la Beinecke Library, Yale University) ; E.R.A. Seligman (1861-1939), Professeur à Columbia University (collection et archives à la Butler Library, Columbia) ; W.S. Lewis, (1897 ?-1979), fondateur de la Lewis Walpole Library, (Yale University, Farmington CT) ; John Carter (1905-1975), collectionneur (collection & archives à la John Carter Brown Library, Providence RI).

Au terme de la misssion, les réalisations suivantes ont été concrétisées :

-la quantification et l’identification d’ une quarantaine d’ouvrages en anglais détenus dans le Fonds Dubois identifiés comme uniques ou très rares à traiter en priorité ;

-la vérification et la correction du catalogue des 900 ouvrages rares en anglais détenus par l’Université de Poitiers dans le Fonds Dubois ;la production de deux indexes – par mots-clés et par auteur – du catalogue, permettant une recherche thématique ; la production d’un catalogue spécifique pour les ouvrages concernant l’Irlande et l’Ecosse permettant de faire connaître les richesses du Fonds dans  ce domaine auprès des spécialistes ;

-la rédaction d’articles sur le contexte de la formation de collections de livres anciens au début du 20e siècle, sur les collectioneurs individuels, et sur Auguste Dubois ; la mise en chantier d’un ouvrage collectif autour du Fonds Dubois (publication prévu en 2015) ;

Et au niveau des collaborations et manifestations scientifiques qui constituent la poursuite du projet, ont été mises en place : la visite retour d’une Professeur invitée américaine au Fonds Dubois à Poitiers en décembre 2014 ; la préparation d’une journée d’étude pour 2015  et d’un colloque international pour 2016, et la participation d’étudiants en Master et Doctorat dans des universités américaines.

Nous tenons à remercier la Région Poitou-Charentes, l’Université de Poitiers et l’équipe de recherche MIMMOC (EA 3812) pour le soutien financier qui a permis cette mission fructueuse aux États-Unis et les responsables du Fonds ancien de la Bibliothèque universitaire de Poitiers (Service commun de documentation) pour leur collaboration.

 

 

3e journée d’études Patrimoine Fonds Dubois, 14 juin 2013

Une douzaine de chercheurs étaient présents le 14 juin 2013 à la 3e journée d’études dans le cadre du projet Patrimoine Fonds Dubois, organisée par les laboratoires MIMMOC-CRIHAM avec le soutien de l’Université de Poitiers, de la MSHS Poitiers, et de Conseil général de la Vienne. Notons la présence de Pierre Le Masne (Université de Poitiers), qui prépare un ouvrage en collaboration avec Romual Dupuy (Université de Tours), sur Victor Riqueti de Mirabeau et François Quesnay, Philosophie ruralequi paraîtra dans la Collection « Naissance de l’économie politique » aux Editions Slatkine en 2014 ; de Karim Ghorbal (Paris VIII) et de Clément Martin (Paris VII) dont les sujets de thèse les ont amenés à découvrir l’intérêt du Fonds Dubois. Des étudiants du Master Recherche Cultures étrangères écoutèrent les interventions des deux invités, Steven Pincus, Bradford Durfee Professor of History, à Yale, et Carl Wennerlind, Associate Professor of History à Columbia.

Le professeur Steven Pincus est venu travailler dans le Fonds Dubois en mars 2012. Sa communication, intitulée « Adam Smith, Slavery, and the Political Economy of Revolution », montre comment les ouvrages de plusieurs auteurs présents dans la collection Dubois – Addison, Trenchard, et Mandeville, mais aussi des auteurs français, les Physiocrates, notamment Quesnay – peuvent être mis en perspective pour mieux comprendre la circulation des idées, mais aussi le contexte global de la situation des pays européens au XVIIIe siècle au sortir de la guerre de Sept Ans (1757-1763).

La position d’Adam Smith envers ce que les britanniques appelèrent ‘la crise américaine’ des années 1760 à 1770, qui divisa profondément la société civile britannique, est celle des ‘Patriotes’, qui soutenait la possibilité pour les colonies britanniques, américaines mais aussi écossaise, irlandaise et indienne, d’être représentées dans le législatif. De même, c’était une erreur de leurs imposer les nouvelles taxes pour résorber la dette encourue suite à la guerre de Sept Ans, car les éléments productifs dynamiques de l’économie – les colonies – devaient subir moins d’imposition que les éléments non-productifs (la terre) selon Smith. Tout  le contraire est l’interprétation que donnent les think-tanksl’Adam Smith Institute et le Cato Institute des théories de Smith comme chantre du néo-libéralisme et de la non-intervention gouvernementale. Dans cette optique, qui prend en compte la globalité de l’empire britannique, la ‘révolution américaine’ ou ‘crise américaine’ ne fut pas uniquement une rébellion coloniale, mais une guerre civile impériale.

Carl Wennerlind, Associate Professor of History, Columbia University, auteur de Casualites of Credit, The English Financial Revolution, 1620-1720, Harvard University Press, 2011, présenta ses travaux dans une communication intitulée “Scarcity or Abundance: the Role of Credit in Early Modern Capitalism”. Le rôle des moyens d’échange avait évolué à partir du milieu du XVIIe siècle (Nicholas Barbon, A Discourse of Trade, 1690) et vit la création de la Banque d’Angleterre en 1694, malgré les faillites en 1720 de part et d’autre de la Manche (système de Law et la South Sea Bubble), commenté par Nicolas Dutot (Réflexions politiques sur les finances et le commerce, La Haye, 1738), et par Daniel Defoe dans plusieurs écrits.

En fin de matinée, Susan Finding (Université de Poitiers) évoqua l’acquisition d’ouvrages pour appuyer les recherches dans le Fonds Dubois, et invite les membres du réseau à suggérer des titres avant fin octobre 2013.

L’après-midi fut consacré à des travaux dans le Fonds ancien du Service commun de documentation de l’Université de Poitiers à la Bibliothèque Droit-Lettres.

Anne-Sophie Durozoy, Conservateur, a fait une présentation de la collection, de son ‘inventeur’, et d’ouvrages choisis du Fonds Dubois. Les chercheurs ont ensuite pu avoir des échanges autour de la consultation d’ouvrages avec la participation de Jean-Paul Bonnet, bibliothécaire retraité, dont la connaissance détaillée du Fonds et des catalogues a permis d’approfondir des pistes sur  la constitution de la collection et des travaux basés sur les ouvrages du Fonds – notamment la direction de thèses et de rééditions annotés d’ouvrages anciens.

La journée a permis de faire avancer le projet de valorisation scientifique autour du Fonds. L’idée est de faire émerger l’essentiel de ces collections exceptionnelles grâce à une mise en parallèle de celles-ci avec d’autres, tout en poursuivant son exploitation par des chercheurs spécialistes du sujet, qui soulignent à chaque fois l’aspect exceptionnel de ce Fonds conservé à l’Université de Poitiers.

Les prochaines étapes sont les suivantes. 

1. Anne-Sophie Durozoy (Conservateur du Fonds ancien) se charge de prévoir un site qui sera pris en charge par la SCD avec l’aide d’I-média, et veillera à la mise en route des premières numérisations. Il s’agit des douze ouvrages en anglais de Josiah Tucker (dont elle a calculé le nombre de pages à reproduire), ainsi que ses ouvrages traduits en français.

L’intérêt spécifique réside dans l’existence de fichiers Word établis par Karim Gorbal, qui termine une thèse sur l’œuvre de Tucker, sous la direction de Philippe Minard (EHESS), texte garanti par la vérification systématique de M. Gorbal, et exploitable par concordancier ; la numérisation se distinguera des versions disponibles sur Early English Books Online ou Inscrite dans la continuité de la base Early English Books Online (EEBO), la base ECCO (Eighteenth Century Collections Online) par l’ajout des traductions (principalement en français).

ECCO compte plus de 180 000 titres (200 000 volumes) imprimés entre 1701 et 1800 au Royaume-Uni et dans ses colonies, à partir des collections du British Library et de 1500 collections publiques et privées, dont la Bodleian à Oxford et les bibliothèques universitaires de Cambridge, au Royaume-Uni, et d’Harvard, Huntington et Yale..

2. Les échanges ont permis de dégager l’idée de faire émerger un projet autour des notions de Crise et dette au XVIIIe siècle – Europe et Amérique du Nord – que les ouvrages du Fonds Dubois (en anglais et en français) mais aussi les archives du Fonds d’Argenson permettent d’explorer en conjonction avec d’autres sources. Un projet scientifique dont les résultats pourraient être mis en parallèle avec les questions de finances publiques et de dette à l’époque contemporaine fédérerait les travaux divers des chercheurs membres du réseau dans un programme d’envergure internationale.

3. La publication d’un premier volume issu des travaux des trois journées d’étude (2012-2013) dans la revue électronique en ligne Mémoire(s), Identité(s), Marginalisté(s) dans le Monde Occidental Contemporain Cahier du MIMMOC, <mimmoc.revue.org>, est prévue pour 2014.

4. Une mission de recherche à l’International Institute of Social History à Amsterdam en juin-juillet 2013, financé par une bourse de la MSHS de Poitiers, permettra à Susan Finding de consulter deux fonds d’archives qui concernent l’histoire du Fonds Dubois : les Archives des Editions Marcel Rivière (Paris) 1904-1986, fondateur et éditeur de la Revue d’histoire des doctrines économiques et sociales, dirigé par Auguste Dubois et Auguste Deschamps ; les archives de la collection des frères D. et L. Kashnor, propriétaires du Museum Bookshop à Londres, de qui il semblerait qu’Auguste Dubois aurait acquis une bonne partie des œuvres de langue anglaise.

5. On rappelle qu’il existe des possibilités de financement pour des séjours à Poitiers – chercheurs invités (post docs en poste dans des Universités étrangères), accords ERASMUS, etc. (Voir le site dubois.hypotheses.org). Mme. Siobhan Talbott (University of Manchester) a obtenu un financement de la Région Poitou-Charentes pour un séjour comme chercheuse invitée au printemps 2013 (qui n’a pas pu être effectué).

Un séjour de recherche à l’Université de Yale au printemps-été 2014, financé par ces moyens, permettra à Susan Finding de travailler à la Beinecke Rare Book and Manuscript Library, poursuivre trois objectifs : examiner les pamphlets et livres pour déterminer si l’édition est conforme ou, si et comment les éditions diffèrent; comparer la méthodologie et les outils de recherche utilisés par les archivistes et les conservateurs pour cataloguer ces collections; et enfin, développer, avec les collègues de Yale, un partenariat pour une bibliothèque virtuelle gratuite des oeuvres dans le Fonds Dubois à Poitiers.

Compte-rendu rédigé par Susan Finding et Audrey Vedel (MIMMOC), le 17 juin 2013.

Auguste Dubois rare books collection, University of Poitiers

On 27 March, 2012, the first day conference dedicated to the Dubois Rare Books collection was organised by the MIMMOC and CRIHAM research teams, the University of Poitiers Documentary Services at the MSHS on and the University Library (Law-Litterature & Languages) on Poitiers Campus. Attending were academics from English studies and history, specialising in English and UK 17th and 18th century history, an archivist, a librarian and an IT specialist from the Universities of Poitiers, Paris VIII, Paris-Diderot, Montpellier, Metz, Bordeaux 3 and Yale. A post-doctoral research grant will enable a researcher from the University of Manchester to spend 3 months working in Poitiers on the collection in 2013 and the library has been able to enrich its collection of recent published research on the period thanks to backing obtained from the Poitou-Charentes Regional Council.

The Auguste Dubois Rare books collection was presented by Mme Traineau-Durozoy, Conservateur, in charge of the Rare books for the Poitiers University Documentary Service. The cyber library of the First Socialisms, on line on the University Library website, was presented by Mme Nathalie Bremand, Librarian at the University of Poitiers History Library, and Eric Planchon, in charge of the digital resources facility at the Maison des Sciences de l’Homme et de la Société (MSHS-CNRS) in Poitiers, presented the digital resources available and the Omeka platform. These presentations helped gauge the significance and size of the Auguste Dubois Rare books collection, the existing means available on campus in Poitiers and the possible uses that have already been successfully implemented here.

The history of the current project was presented by Susan Finding. The idea of linking two projects to make available University of Poitiers collections took shape progressively. The MIMMOC research team first inscribed the project to conserve and research the Valière collection of tape recordings, anthropological oral history of local Poitou folk culture – songs, customs, storytelling – in conjonction with French-speaking Acadian and Cajun researchers in its pluriannual research remit in 2006. The existence of a number of books in English in the rare books collection was known of, but it was the compilation of a specific catalogue by the Library services in April 2008 (and the more recent incorporation into the online catalogue) that revealed the significance of this collection of 900 books and pamphlets in English for historians of the United Kingdom, economic historians and students of political economy. It became obvious that such a collection was important not only for the University of Poitiers but for the international scientific community.

Thanks to preliminary work by Professor Steven Pincus from Yale University on one hand, and by Karim Ghorbal, doctoral student at Paris VIII on the other, it was established that certain works present in the collection are unique and are to be found in no other known collection. Others are first editions (for example Adam Smith). Furthermore, the existence of a parallel collection of archives, the Fonds d’Argenson, which the University of Poitiers Archives also holds, gives a rare opportunity to compare French and English sources on economic history, a real advantage in knowledge about cultural transfers, knowledge circulation and mutual information between the United Kingdom, France and the American colonies in the 18th century. An intellectual biography of Auguste Dubois, Professor of political and economic theory at the University of Poitiers from 1899, co-founder of the Revue d’histoire économique et sociale, predecessor of the Annales, accompanied by research into the way in which the collection of books was built up, would shed light on the history of ideas, the history of Poitiers University, but also the history and teaching of economics in France.

Steven Pincus has shown how the debates on the place and role of trade, banks, the creation of riches, the colonies, the consequences of the unification of the United Kingdom on the British economy, which the Dubois and D’Argenson collections illustrate, are all the more significant given that the paradigms of the first decade of the 21st century are very similar . globalisation, the opening up of markets in the East, public debt, banking, and the issue of British unity and devolution are once again the centre of attention. The content of the two collections is thus important not just for a better understanding of the 18th century debates on economic and political decisions,  but should also help put present day debate into perspective.

The interest the Dubois Rare Books collection has aroused in French, American and British academic circles in extremely encouraging and enables those present at the first day conference to look forward to further collaboration and an ever growing circle of international partners.

This article is an updated translation of the post in French Auguste Dubois Rare Books Collection (Fonds Auguste Dubois).

Politiques sociales (Milan 2011)

http://www.espanet-italia.net/conferenza2011/img/header-2010.jpg

En septembre 2011 (29 sept – 1er oct) s’est tenu le 4e congrès de la section italienne du réseau européen pour l’étude des politiques sociales (ESPANET) au Politecnico di Milano, Dipartimento di Architettura e Pianificazione (DIAP)   

Innovare il welfare Percorsi di trasformazione in Italia e in europa.  L’appel à communications / Call for papers :

« Le transformations en cours dans les systèmes sociaux en Europe, en particulier en Italie, sont l’objet des travaux. La crise économique et les processus de changement social, économique et démographique qui ont touché l’Europe, ont initié des révisions profondes des règles des systèmes sociaux, afin de mieux adapter la protection sociale aux besoins sociaux et la rendre plus durable du point de vue budgetaire.

Pour effectuer la ‘quadrature du cercle’ des améliorations ont été recherchées, avec des modalités plus ou moins explicites et progressives, dont des innovations institutionnelles, qui n’ont en aucun cas remis en cause les modèles sociaux précédents.
En cette phase turbulente, l’Italie brille par une capacité d’innover assez pauvre et une grande difficulté d’introduire des transformations profonds au modelè toujours plus inadéquat et inefficace.
Toutefois, notre pays ne manque pas d’expérience dans l’innovation institutionnelle et politique. La conférence fera le point sur ces thèmes, et invite les chercheurs italiens et européens à s’interroger sur les directions du changement, sur les raisons qui le rendent nécessaire, et sur les obstacles qui en empêchent son développement. »

 

J’ai pu assister aux sessions suivantes et à la plénière de clôture. Je remercie tout particulièrement Giuliana Costa (Politechnico di Milano).  Photo : Susan Finding et Giuliana Costa.

Sessione 10
The effects of the economic crisis on family incomes, inequality and poverty   Présidée par Holly Sutherland, Institute for Social and Economic Research- University of Essex, UK

Flaviana Palmisano, Vito Peragine (Università di Bari)
The distributional incidence of growth: A non-anonymous and rank dependent approach

Manos Matsaganis, Chrysa Leventi (Athens University of Economics and Business)
Distributional implications of the recession and the austerity in

Alberto Tumino, Marina Fernandez Salgado, Francesco Figari, Holly Sutherland (University of Essex)
Unemployment, inactivity and economic crisis: stress testing the welfare systems in Europe

Massimo Baldini (Università di Modena e Reggio Emilia), Emanuele Ciani (Università di Essex, UK)
Inequality and poverty during the recession in Italy

Coordonnée par Manos Matsaganis Athens University of Economics and Business

Sessione 13
Trasformazioni lavorative e familiari e strategie di conciliazione: il ruolo delle politiche sociali   présidée par Laura Balbo, Università di Padova

SESSIONE 13A    Titolo  Percorsi  tra lavoro per la famiglia e lavoro per il mercato

Renata Semenza (degli Studi di Milano), Manuela Samek Lodovici, Daniela Loi, Erika Freschi  (IRS)
Uscite Transitorie. Le dimissioni delle lavoratrici madri nel primo anno di vita del figlio

Tiziana Tesauro  (Irpps-Cnr)
Bisogni di conciliazione e strategie familiari di cura condivisa

Sonia Bertolini, Paola Torrioni (Università di Torino)
Il lavoro atipico e le sue ripercussioni sulle strategie di formazione della famiglia e sui corsi di vita individuali: quali politiche per una flessibilità lavorativa “sostenibile”?

SESSIONE 13B
Titolo: Politiche di conciliazione e divisioni di genere

Rossella Ciccia, Mieke Verloo (Radboud University Nijmegen),
Leave Regulations and Gender Equality in an Enlarged Europe: A Fuzzy Set Ideal Type Analysis

Francesca Bergamante (Isfol)
La conciliazione attraverso lo strumento della riorganizzazione dei tempi di lavoro in Europa e in Italia

Renzo Carriero (Università of Torino)
Perceived Fairness And The Division Of Domestic Labour: A Longitudinal View

Rebecca Zanuso e Giovanni Viganò (Synergia)
Rilevare i bisogni e le aspettative per realizzare politiche di conciliazione efficaci

Elisabetta Donati (Università degli Studi di Torino)
Sconfinamenti  e conflitti di lealtà: lavoro e cura lungo il corso di vita. Il contributo italiano in uno studio comparativo europeo

 http://www.espanet-italia.net/conferenza2011/img/header-2010.jpg

session coordonnée par Manuela Naldini, Università di Torino, Cristina Solera, Università Torino

Sessione 19  The governance of social policy at the European Union level: law and politics coordonnée par Jean-Claude Barbier Università di Parigi I Panthéon Sorbonne CNRS  et Fabrice Colomb Université Paris 1 Panthéon Sorbonne

Stefano Sacchi (University of Milan)
Flexicurity in Action: Flexibility and Worker Security in Advanced Political Economies
The European

Axel van den Berg (McGill University), Jean-Claude Barbier (Université Paris 1 Panthéon Sorbonne)
A Tale of Two Federalisms: Social Policy in Canada and the European Union

Patrik Vesan (University of Valle d’Aosta)
From the Lisbon ‘Growth and Job’ to the ‘Europe 2020’ strategy: The emergence and transformation of the European agenda on flexicurity

Plénière de clôture : Trajectories of institutional change in Europe,  présidé par Jean-Claude Barbier  où les invités suivants ont présenté leurs travaux :

Giuliano Bonoli (Institut des Hautes Etudes d’Administration Publique, Lausanne) ‘Activation policies in Europe’
Sandro Cattacin (University of Ginevra) ‘Politiche d’integrazione degli immigrati in Europa: tra pragmatismo locale e populismo nazionale’
Joakim Palme (Institute for Future Studies, Stockholm) ‘What future for social investment?’
Chiara Saraceno (Wissenschaftszentrum für Sozialforschung – WZB, Berlin) ‘Le politiche della cura’.