Profil

© R. Esteves

Diplômée de l’Université Paris IV-Sorbonne, Professeur de littérature britannique des 16e et 17e siècles à l’Université de Poitiers, Pascale Drouet a publié de nombreux articles sur la représentation de la marginalité et les rapports de force marge/centre dans l’Angleterre de la Renaissance.

Elle a dirigé et codirigé plusieurs ouvrages collectifs sur le théâtre de Shakespeare (Shakespeare au XXème siècle : Mises en scène, mises en perspective de King Richard II, PUR, 2007 ; The Spectacular In and Around Shakespeare, CSP, 2009 ; « The true blank of thine eye » : Approches critiques de King Lear, PUPS, 2009 ; Le Bannissement et l’exil en Europe aux XVIe et XVIIe siècles, PUR, 2010; La Foule au théâtre, Cahiers Forell, 2015).

Elle est l’auteur de quatre ouvrages critiques: Le vagabond dans l’Angleterre de Shakespeare, ou l’art de contrefaire à la ville et à la scène (L’Harmattan, 2003), Mise au ban et abus de pouvoir. Essai sur trois pièces tragiques de Shakespeare (PUPS, 2012), et De la filouterie dans l’Angleterre de la Renaissance. Études sur Shakespeare et ses contemporain (PUM, 2013), Shakespeare’s Love’s Labour’s Lost (Atlande, 2014).

Elle est le « textuel editor » de King Henry VIII (Norton Shakespeare, Third Series, 2015).

Elle dirige depuis 2007, dans le cadre des Cahiers en ligne de La Licorne, les Cahiers Shakespeare en devenir et son supplément L’Œil du spectateur (http://shakespeare.edel.univ-poitiers.fr).

Elle traduit, par ailleurs, du théâtre pour la scène contemporaine – Howard Barker, Ce qui évolue, ce qui demeure (Éditions Théâtrales, 2011), Je me suis vue (Éditions Théâtrales, 2014); David Greig, Dunsinane (PUM, « nouvelles scènes », 2016).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *