Impact économique du confinement : quels territoires sont les plus touchés ? (épisode 27)

C’est le titre d’un petit article rédigé pour la Revue L’actualité Nouvelle-Aquitaine, que vous pouvez lire ici. Je reprends ce que j’avais expliqué dans ce billet, en détaillant sur la méthode en annexe, et en présentant surtout une carte à l’échelle des intercommunalités.

Vous pouvez télécharger le fichier excel avec les pertes d’activité par département et par intercommunalité en cliquant ici.

 

6 commentaires sur “Impact économique du confinement : quels territoires sont les plus touchés ? (épisode 27)

  1. Ping : Impact économique du confinement : quels territoires sont les plus touchés ? (épisode 27) – Pour une info rouge et verte dans la Vienne

  2. Bonjour,

    Je suis responsable du service Fiscalité et Dotations de la CA Pays Basque et j’anime le réseau des fiscalistes de l’AFIGESE. La carte qui est présentée m’intéresse beaucoup car les fiscalistes territoriaux manquent cruellement de données relatives relatives à la baisse d’activité par secteur d’activité à minima à l’échelle départementale pour évaluer les pertes à venir de fiscalité économique locale (CVAE, CFE, VM). Les données sont sourcées Insee mais je ne trouve pas de données à l’échelle des EPCI sur leur site. Avez-vous retravaillé les données nationales pour aboutir à cette représentation ? Savez-vous de quand datent ces chiffres et s’ils font l’objet d »une mise à jour régulière ? Merci par avance pour vos précisions.

    • En fait, il faut utiliser les données du recensement, disponibles à la commune, puis agréger avec une table de passage communes/intercommunalités. Les données utilisées sont celles du recensement millésime 2016, c’est-à-dire qu’elles couvrent la période d’interrogation 2014-2018.

  3. Il serait me semble-t-il pertinent de regarder les chiffres d’établissements industriels et des services fermés par département combinés avec le taux de population des habitants de 0 à 16ans ( âgé d’obligation scolaire) et du nombre de foyer fiscal monoparental. La covariation de la situation départementale en multivariable permettrait de voir ce qui se passe dans des départements à ruralite importante ou encore la situation des territoires des centre-villes ou encore des territoires ultramarins, territoires qui ont sans doute été fragilisés par l’amuse en chômage technique partiel et par la paralysie de la fourniture des services aux entreprises et aux consommateurs.

  4. Bonjour,
    J’ai appliqué la méthode aux données emplois recensement 2016 (comme vous à priori) et je ne retrouve pas exactement les taux de perte. par exemple pour Paris, j’obtiens un taux de perte de -37,3 et vous -38.7; j’avoue ne pas comprendre cet écart.

    • je ne sais pas si c’est l’explication, mais il faut pondérer par les productivités sectorielles nationales pour pouvoir parler de baisse d’activité, je l’explique dans l’annexe du document lié à mon billet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Captcha loading...