Cumul des mandats : une statistique

Dans Les Echos, j’apprends que Gérard Longuet considère le non-cumul des mandats comme « une erreur totale », « Nous avons besoin d’avoir des parlementaires qui aient un ancrage sur le terrain et qui connaissent la vie locale et qui exercent des reponsabilités » (l’ancrage local, une façon efficace d’apprendre à faire des bras d’honneur, sans doute). Christian Jacob redoute, avec la fin du cumul, l’émergence d’une « Assemblée nationale peuplée d’apparatchiks, déconnectés des réalités, sans la légitimité du scrutin uninominal ». Valérie Pécresse renchérit, en affirmant qu’avec une telle réforme « On va déconnecter le député du mandat électif d’un territoire, c’est-à-dire des électeurs ».

En France, 85% des députés sont cumulards. En Angleterre, ils sont 13%. En Italie, 16%. Espagne? 15%. Belgique? Idem… Mais bon, quelle importance… Gérard, Christian et Valérie le savent bien, un seul pays compte, aujourd’hui : l’Allemagne.

En Allemagne, cette proportion est de 10%… Ça manque drôlement d’ancrage local, en Allemagne…

Source : Cahuc et al., 2011, « La machine à trier », Eyrolles, p. 62.

3 commentaires sur “Cumul des mandats : une statistique

  1. En fait, les parlementaires européens (non Français) sont idiots ou, selon la terminologie économique, non rationnels. Ils se privent de moyens légaux de cumuler des rémunérations et idemnités. Les nôtres (Français) sont bien plus malins, ils ont trouvé un filon et gageons qu’ils ne vont pas le lâcher de sitôt ! Nous avons des parlementaires mâlins et nous voudrions les clouer au pilori…

  2. Si on laisse toujours les mêmes représentants au sommet de l’état, je doute que l’on puisse dire que nous sommes dans une démocratie. Le renouvellement assure une certaine stabilité à notre république. Aujourd’hui, le débat se pose pour les parlementaires qui siègent pour plusieurs années tout en exerçant qu’à moitié leur mandat : ils ont bien souvent une autre activité professionnelle et privilégient celle-ci. Si les députés et autres représentants de l’état ne veulent pas partir c’est parce qu’ils ont des privilèges.

Répondre à Mutuelle France Conseil Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *