Expérience de délocalisation

Voilà, c’est ici que je suis désormais installé. Ça change de mon ancienne localisation, n’est-ce pas? WorPress me semble plutôt pas mal, je ne fais que commencer à l’utiliser, plutôt envie de profiter de cette délocalisation pour innover (la délocalisation comme moteur d’innovation, joli sujet, tiens…). N’hésitez pas à poster des suggestions. Merci à l’équipe de l’Université de Poitiers pour l’accompagnement!

Related posts:

10 commentaires sur “Expérience de délocalisation

  1. Bien, bien… J’essaie de convaincre mes collègues en charge du site ouèbe de mon université de permettre des pages personnelles/blogs, mais c’est pas gagné… Je vois que l’UP n’a pas les mêmes préventions… Comment avoir son gravatar dans les commentaires ?

  2. J’aimerais bien continuer à recevoir vos billets dans ma mail box. est ce que cela sera fait automatiquement ? Dois je faire quelque chose pour cela ? (désolée, je suis archi nulle avec l’ordinateur).
    bon vent à vous !
    mirabelle, ex-étudiante à Poitiers dans des temps préhistoriques (je ne suis même pas certaine de me souvenir de mon pseudo d’une fois sur l’autre, chez vous !)

    • je ne sais pas trop, je n’ai que partiellement la main sur le blog, j’ai envoyé un mail pour savoir s’il y avait un système de newsletter, je vous dis dès que j’ai l’info!

  3. Mis à part l’aspect général du site aussi austère que le réfectoire d’une abbaye —on se croirait à Ligugé il y a une cinquantaine d’années— les textes sont toujours captivants.
    Mais qu’importe le flacon… il suffit qu’il ne vous influence pas pour conserver l’ivresse.

    Quant à la newsletter, si elle doit advenir, une copie des adresses de vos abonnés leur permettra de la recevoir.
    En attendant le fil rss fonctionne parfaitement.

    Au plaisir de vous lire.

  4. Toc! Toc!
    Pardon, c’est encore moi.
    Pour vous dire que je suis surpris de la modération, à priori, des commentaires (vous pouvez désactiver cette fonction dans les réglages du blog, si vous le souhaitez), d’autant que rien ne nous en prévient avant.

    D’autre part les blogs WordPress sont modifiables à l’infini sous 3 conditions :
    -que le webmaster vous permette l’accès aux fichiers
    -que vous maîtrisiez le HTML
    -que vous ne comptiez pas votre temps

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *