Ubuesque Manipulation des Pourcentages (UMP)

Déclaration de l’UMP sur le bouclier fiscal :

« 60% des bénéficiaires ont des revenus modestes »


Ce n’est pas faux. C’est même vrai. Sauf que…


Prenez 100 personnes bénéficiaires du bouclier fiscal. Sur ces 100 personnes, 60 ont des revenus modestes, 40 ont des
revenus importants (ils payent l’ISF).


Vous avez 100€ à répartir. Vous donnez 99€ et 20 centimes aux 40 personnes les plus riches et 80 centimes d’euros aux 60 personnes à revenu modeste. Vous pouvez donc affirmer que votre redistribution bénéficie majoritairement aux personnes à revenu
modeste…

 

Poursuivons. Sur les 40 personnes les plus riches, vous donnez 90€ et 40 centimes aux 28 les plus riches. Vous avez donc
la décomposition suivante :

* Les 57 les plus pauvres se répartissent 80 centimes d’euros

* Les 43 les plus riches se répartissent 99€ et 20 centimes

* parmi ces 43 personnes :

** les 15 les plus pauvres se répartissent 8€ et 80 centimes

** les 28 les plus riches se répartissent 90€ et 40 centimes


Poursuivons encore. Sur ces 28 personnes les plus riches des plus riches, vous donnez 63 euros aux 6 les plus riches des
plus riches. Vous avez donc la décomposition finale suivante :

* Les 57 les plus pauvres se répartissent 80 centimes d’euros

* Les 15 suivants se répartissent 8€ et 80 centimes

* les 22 suivants se répartissent 27€ et 40 centimes

* les 6 derniers se répartissent 63€.


Vous pouvez faire l’addition, ça fait bien 100€. Bien sûr, si ce n’est pas 100 euros mais 585,6 millions d’euros que vous
répartissez, les 6% les plus riches toucheront non pas 63€, mais, en moyenne, 376 000€.

 

Mais tout ceci n’est qu’un détail : nous avons bien 60% des bénéficiaires qui ont des revenus modestes…

 

Source : http://www.lesechos.fr/info/france/afp_00242300.htm?xtor=RSS-2059

 

Related posts:

8 commentaires sur “Ubuesque Manipulation des Pourcentages (UMP)

  1. Bien vu, bien dit !

    Cette petite démonstration sans faille mériterait une large diffusion. L’envoyer au Figaro par exemple ? 🙂

  2. Si ça peut vous rassurer, personne ne se fait réellement rouler par les arguments UMP (ou PS).

    Au moins, avec Sarkozy, l’intérêt, c’est que c’est encore plus gros donc, encore moins difficile à déchiffrer. Avec Aubry ou DSK, ce sera certainement plus chiant, et mieux défendu par un rideau
    de profs désoeuvrés, (mais ça restera du pipo, et il y aura toujours quelqu’un pour l’éclairer, au besoin).

  3. Merci pour ce petit rappel salutaire. C’est impressionnant de voir comment l’esprit critique peut être endormi dès qu’on balance un chiffre ou que des choses sont implicites (ici, je suppose que
    l’effet vient du fait que « bénéficiaire du bouclier fiscal » cache des réalités très différentes, alors qu’on est amenés à croire que c’est égalitaire).

  4. Le bouclier fiscal focalise les critiques au détriment de tous les subterfuges de notre système fiscal. Ce qui est inégalitaire, c’est qu’on peut gagner beaucoup et ne quasiment pas pyer d’impôt.
    Ceux qui voient leur impôt limité à 50% de leurs revenus en paient au moins, des impôts (même s’il y a là aussi des moyens de contournements). Mais, curieusement, aucun politicien ne dit
    explicitement: supprimons les niches fiscales, et tous les moyens de contournement de l’impôt. Pourquoi? Car toutes ces mesures fiscales sont des mesures destinées à s’attirer les bonnes grâces
    de tel ou tel électorat.

    Le principe de base d’un bon impôt: assiette large, taux bas.

  5. Les 63% de 585,6 M€ ne feraient-ils pas plutôt 376 M€, et non 376 k€ comme écrit à la fin de votre article… Pour le reste rien à redire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *