relocalisations : une bulle médiatique?

Depuis quelques mois, je reçois régulièrement mails et coups de fils au sujet des relocalisations. Les derniers en dates
: M6, Metro, Challenge, Marianne, TF1, RFI, Terra Eco, France 2, etc, etc… Avec toujours les mêmes questions : les relocalisations pèsent-elles beaucoup? (réponse : non) vont-elles se
développer fortement? (non) Est-ce un remède à la crise? (non) Que pensez-vous des primes à la relocalisation proposées par Estrosi? (c’est du marketing politique). Auparavant, c’était les
délocalisations qui retenaient l’attention des médias.

Question : l’emballement médiatique s’explique-t-il par une accélération du phénomène réel ou s’agit-il de quelque chose ressemblant à du mimétisme médiatique (machin et truc en ont parlé, donc
on en parle)? Pour en juger, il faudrait disposer de données sur l’importance du phénomène et de données sur l’importance de la médiatisation du phénomène. Difficile sur le premier point, car on
n’a pas de statistiques régulières sur les délocalisations/relocalisations.

Pour l’approcher un peu, cependant, je me suis appuyé sur les statistiques de la Banque de France sur les IDE sortants de France, en calculant la part des IDE à destination des pays hors de la
Triade (Etats-Unis, Japon, UE à 15) sur l’ensemble des IDE sortants. C’est bien sûr insatisfaisant, car tout IDE n’est pas une délocalisation, car on a des formes de délocalisation non prises en
compte dans les IDE (fermeture d’un site + sous-traitance internationale), etc… mais à ma connaissance, on n’a pas mieux.

J’ai également collecté de l’information sur les articles de presse incluant le terme de délocalisation pour trois grands quotidiens : Le Monde, Les Echos et le Financial Times (pour ce dernier,
j’ai mis comme mot-clé « relocation or offshoring »). Résultat des courses sous forme graphique :

statsdeloc
Résultat intéressant, non? La courbe des IDE sortant hors triade évolue peu, alors que le nombre d’articles dans les trois quotidiens connaît un pic important en 2004. Plus généralement, les
courbes « nombres d’articles » semblent très bien corrélées sur toute la période.

A l’occasion, je collecterai l’information sur l’item relocalisation, ça ne m’étonnerait pas qu’on observe un pic en 2009…

Related posts:

Un commentaire sur “relocalisations : une bulle médiatique?

  1. Le pic de  2006, c’était pas Samas, entreprise d’ameublement, qui avait très bien géré sa com’ à l’époque? Un papier en presse régionale, repris par Le Parisien, Libé, Le Monde… Le cercle
    médiatique, quoi (auquel j’avais contribué, je l’avoue…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *