Ouverture des commerces le dimanche

Via le blog de Philippe Moati, je
découvre une étude du Credoc sur l’ouverture des commerces le dimanche. La première partie reprend les résultats d’une enquête
pour cerner l’opinion des français sur le sujet. La deuxième partie est une simulation des effets attendus.


Dans cette dernière partie, les auteurs considèrent que plusieurs effets sont à prendre en compte,
notamment :

* un effet de cannibalisme : les achats en plus dans les commerces qui ouvriraient maintenant le dimanche réduisent les
achats réalisés les autres jours (ou le dimanche dans les commerces ouvrant déjà). Si l’on suppose que ce sont les enseignes les plus productives qui se mettraient à ouvrir le dimanche, on peut
s’attendre à un effet favorable sur les prix (par suite sur le pouvoir d’achat) et à un effet défavorable sur l’emploi

* un effet d’exposition à l »offre : les ménages peuvent piocher dans leur épargne pour accroître leur consommation, sur
la partie commerce non-alimentaire tout au moins. D’où un effet favorable sur l’emploi


Bilan des courses (c’est le cas de le dire…)? Selon les hypothèses, le bilan en termes d’emplois peut être positif (au
maximum 8000 emplois créés)… ou négatif (au pire 21600 emplois détruits). Dans tous les cas, l’effet est limité (pour mémoire, 1,8 millions de personnes travaillent dans le
secteur).

7 commentaires sur “Ouverture des commerces le dimanche

  1. J’ai du mal à comprendre comment l’effet de cannibalisme pourrait amemer une baisse des prix.
    J’aurai plutot tendance à penser que si il n’y a pas de consommation supplémentaire les coûts supplémentaires liés aux horaires élargies devrait plutôt pousser les prix à la hausse.
    À moins que le mécanisme soit plus compliqué?

  2. @ lordphoenix : l’hypothèse est que l’ouverture va conduire à un transfert des enseignes moins productives vers des enseignes plus productives, capables de rendre le même service à moindre coût. A l »échelle du secteur, on aura donc des gains de productivité, qui peuvent se traduire par des prix en baisse (ou plutôt en augmentation moins rapide).

  3. Voilà, tout est dit…Ce sont encore les gros qui vont  bouffer les petits…
    Pourtant, ce sont les gros qui licencient en masse…
    Je suis viscéralement contre le travail du dimanche..Ceux ou celui qui ont pondu cette loi, se foutent royalement des salariés…Ce ne sont que des égoïstes qui ne pensent qu’à leur pomme..
    Relancer l’économie, tu parles Charles…..On dit : « ça ne concernera que les villes de plus d’un million d’habitants »..Tu parles…Comme si les autres villes vont être d’accord..Si cette loi passe, et, je crois qu’elle passera..la majorité des députés la voteront parce qu’ils n’y comprennent rien eux-même et qu’eux aussi s’en foutent royalement de la vie familiale des français..
    Productivité, relance…Mon oeïl….D’abord, si nous n’avions pas autant de charges qui augmentent, autant d’impôts, de taxes nouvelles, nous pourrions un peu plus consommer…On nous noie sous de nouvelles taxes, on arrête pas d’augmenter l’essence, le fuel, le gaz..Bon, d’accord, l’essence a UN PEU diminué, mais pour combien de temps…
    Au lieu de vouloir emmerder les salariés du commerce, leur pourrir la vie, les séparer de leurs enfants, qu’on diminue donc un peu plus nos impôts et qu’on supprime certaines taxes…
    Ce n’est pas la peine de me répondre…J’atterris ici par hasard, vous êtes en 1er page d’over-blog, forum économie et ne suis pas sûr de repasser par ici…
    De toute façon, je ne suis qu’une française avec un petit QI qui ne comprends rien à vos savants calculs..
    Je voulais juste vous dire que le dimanche, j’ai déjà donné, que je donne encore…Mais, plus pour longtemps, car en tant que petite commerçante et bientôt à la retraite, tout ça ne me concernera plus…Mais, je pense aux autres pauvres petits commerçants et employés du commerce qu’on veut tuer….
    Vous, il n’y a rien que les chiffres qui vous intéresse..A la place de votre cerveau, vous n’avez qu’une calculette, enfin un ordi …Vous n’avez pas d’enfants ? Vous vous en foutez que vos enfants travaillent le dimanche ?

  4. Au delà des calculs ce qui compte le plus à mon avis, c’est la possibilité de faire ses courses quand on veut. Finalement on bosse 5 jours par semaine et il ne nous reste que le samedi pour « consommer ». Et comme tout le monde est dans la même situation, il faut « lutter » pour acheter quoi que ce soit. Pour résumer, je suis pour.

  5. Principalement un transfert des ventes des autres jours vers le dimanche ; ne pas oublier une masse salariale plus importante ; et tous les emplois induits (et oui, les informaticiens, les électriciens, les hotliners en tous genres, ce sera votre tour de bosser pour que les magasins puissent fonctionner)… Au final de l’activité, certes, mais un surcout non négligeable répercuté sur l’acheteur DE TOUTE LA SEMAINE ! Mais quelle excellente idée le travail le dimanche !

  6. D’accord avec l’effet très incertain sur l’emploi. Notamment si le surcroît de travail est effectué en heures supplémentaires.Mais en ce qui concerne l’effet sur les prix, j’aurais plutôt tendance à penser le contraire. Certes, au niveau global, on peut s’attendre théoriquement à des gains de productivité, (le supermarché remplaçant la superette) mais l’ouverture le dimanche va également engendrer des coûts supplémentaires importants, notamment en matière d’énergie et de salaires (surtout si les salaires sont doublés ce jour-là). Vu le faible niveau de concurrence sur ce marché, on voit mal pourquoi les distributeurs ne répercuteraient pas ces hausses de coûts sur les prix…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *