Les trajectoires de délocalisation

Je vous en avais parlé, je participe à un
workshop sur les délocalisations demain et après-demain sur Bordeaux.
Le programme est téléchargeable ici

Il y aura notamment deux conférences : l’une jeudi, assurée par Mouhoud el Mouhoub (Université de Paris Dauphine), intitulée « Fragmentation des processus productifs et division spatiale du
travail » ; l’autre vendredi, assurée par Fabrice Hatem (AFII), sur « La localisation des centres de R&D en Europe ».  

Sont également programmées différentes sessions, je participe à la première pour présenter un texte co-écrit avec Marie Ferru et intitulé « Les centres d’appels : unicité ou diversité des
trajectoires organisationnelles et spatiales? ». Texte encore en version provisoire (le titre a d’ailleurs un peu évolué), dans lequel nous montrons que l’idée selon laquelle tous les centres
d’appels sont voués à être délocalisés est à relativiser fortement. Je le posterai ici sous peu. J’essaie aussi de poster des comptes rendus de certains des textes présentés.

Related posts:

3 commentaires sur “Les trajectoires de délocalisation

  1. @ Olivier : voilà une façon intéressante de partager tes recherches avec le ‘grand public’ : mettre en ligne le fruit de tes recherches et suciter le débat…un petit résumé des idées fortes permettrait aux non initiés des contributions scientifiques de se faire une opinion et de réagir…ps : mes amitiés à Marie et Yannick …

  2. Le conférencier s’appelle El Mouhoub Mouhoud. El Mouhoub, c’est son prénom, Mouhoud, c’est son nom. Evidemment, tout le monde n’a pas la chance d’avoir un nom aussi simple qu’Olivier Bouba-Olga… Sans rancune, et mes amitiés à E2M.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *