Conflits et territoires

Je participe mardi prochain, de 13h à 15h,  au séminaire mensuel CNRS/INRA « Conflits et
Territoires ». Titre de ma présentation : « Un approfondissement du modèle exit-voice par l’économie de proximité », avec application aux conflits agriculteurs – ostréiculteurs sur le
Bassin Versant de la Charente. 
 

Résumé : Nous développons dans cet article une grille d’analyse des conflits d’usage environnementaux, qui croise les apports du
modèle exit/voice d’Hirschman (1970) et les développements récents de l’économie de la proximité. Nous montrons notamment que les possibilités d’exit et de voice dépendent de la situation des
acteurs dans l’espace physique (rôle de la proximité géographique), dans l’espace des ressources, et dans l’espace des dispositifs de coordination (rôle de la proximité
organisée).

Nous appliquons ensuite cette grille de lecture au cas des conflits d’usage autour de la ressource en eau sur le bassin versant de la Charente, en nous
focalisant sur le conflit entre agriculteurs irrigants et ostréiculteurs. Jusqu’au début des années 2000, la conjonction d’une proximité géographique subie, la faiblesse de la proximité
organisée, et l’inégalité spatiale et institutionnelle des deux collectifs d’acteurs ne laissait entrevoir quasiment aucune issue au conflit. Depuis, la mise en place du PGE à l’initiative de
l’Institution Fleuve Charente a permis de renforcer la proximité organisée entre acteurs, et de pallier au moins partiellement les problèmes quantitatifs rencontrés.

N’hésitez pas à télécharger, lire et commenter l’article
présenté (version provisoire)
.


Related posts:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *