prévision de croissance : correction

Correction des questions du billet précédent.

Question 1. Petite précision d’abord. Le journaliste a déclaré « [Le gouvernement] reconnaît désormais
implicitement viser les 2 %. Et encore. Pour y parvenir, la France doit enregistrer une croissance d’au moins 0,8 % au cours des deux prochains trimestres. » Il convient donc de vérifier
que 0,8% aux trimestres 3 et 4 permet d’atteindre 2% de croissance sur l’année.
 

Si on note T le taux de croissance annuel et t1, t2, t3 et t4 les taux de croissance trimestriels, on a la relation suivante :

 

1+T = (1+t1)(1+t2)(1+t3)(1+t4)

 

 En supposant que t3 et t4 ont la même valeur, on réécrit comme suit :

 

1+T = (1+t1)(1+t2)(1+t)²

 

 On connaît t1 (0,5%) et t2 (0,3%), on vise 2% pour T, on en déduit donc t, égal à 0,59%, non pas 0,8% comme annoncé dans le
Figaro.

 

 Le chiffre de 3,2% correspond au rythme annuel d’un taux trimestriel de 0,8%. La formule de calcul est la suivante :

 

1+T= (1+t)4

 

 Le rythme annuel correspondant à 0,59% est donc 2,4%, plus facilement atteignable que les 3,2% calculés par le Figaro (pour
atteindre 2,25% sur 2007, il faudrait un taux trimestriel de 0,71% comme dit dans certains commentaires, soit 2,9% en rythme annuel). Bon, l’erreur du journaliste n’est pas catastrophique, on a
vu pire en la matière… Les propos faisant l’objet de la question 2 me dérangent plus, comparativement.

 

 Question 2. La comparaison entre croissance française et croissance mondiale n’a aucun sens. Je ne développe pas,
mais je renvoie à un billet sur le sujet.

 

 Complément. Il semble que le gouvernement ne vise pas explicitement les 2%, si l’on en juge par les propos de
Fillon, qui  reste sur 2,25% pour 2007 et 2,5% pour 2008, ou
par la déclaration, ce jour, de l’Elysée.

6 commentaires sur “prévision de croissance : correction

  1. Et si on rendait des SES (pas "les SES" d’aujourd’hui forcément) obligatoires au lycée ? (Pardon Gizmo pour ainsi profiter honteusement de votre commentaire…)On pourrait d’ailleurs en profiter pour apprendre aux gens que les délocalisations c’est pas Satan et Méphistophélès réunis ! (et ça c’est pour que le maître des lieux ne vire pas mon commentaire…)

  2. Désolé, mais le Figaro a raison et votre calcul est faux.Car le gouvernement (comme les conjoncturisres) raisonnent en taux de croissance en moyenne annuelle (et non en glissement).Et c’est bien 0,8% de croissance en T3 et T4 qui sont nécessaires pour obtenir 2% de croissance en moyenne annuelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *