La Campagne Déchiffrée


C’est titré "La Campagne déchiffrée", sous-titré "quatre économistes donnent les clés pour comprendre la campagne" (ça aurait pu être sous-titré "Les Quatre fantastiques", mais ce n’était pas à la hauteur de notre talent…), c’est un nouveau blog, et c’est sur le site de Libération, à cette adresse.

La dream team est composée de Bruno AmableAlexandre Delaigue, Pierre-Yves Geoffard et moi-même. Je connaissais Alexandre Delaigue via Econoclaste, Bruno Amable via, notamment, son ouvrage sur les Cinq Capitalismes (et ses travaux antérieurs), je ne connaissais pas Pierre-Yves Geoffard, je viens de parcourir ses pages, j’ai bien aimé les titres de certains de ses billets "grand public" : 1994, dans Libération "Balladur, arrête de décoter!"  ; "Le poids de l’obésité" (Libération, 2004) ; et surtout, 1997, dans Le Monde, "Faut-il tuer les vieux à la naissance?"…

Il y a déjà trois billets, n’hésitez pas à découvrir, commenter et faire suivre l’information!

Related posts:

7 commentaires sur “La Campagne Déchiffrée

  1. Je viens également de lire des choses de Todd… ça me semble parfois être une sorte de pataphysique, son truc.J’imagine qu’il doit pondre parfois des choses biens. Mais là j’ai lu des interviews de lui au sujet de l’économie, c’était bizarre. On lui invente des compétences qu’il n’a visiblement pas.Un peu genre :"Je suis sociologue, historien, anthropologue, essayiste, économiste, démographe, je sais aussi réparer les toilettes défectueuses et je fais des tours de magie avec des pièces de monnaie."Il est encensé par les médias qui jugent son parcours "atypique" (Science Po, me semble t’il, c’est ‘achement original de nos jours pour un intellectuel médiatique.), sortant du carcan universitaire, trop étroit, et le fait qu’il avait prédit la chûte du système soviétique. Youpi.’fin sur la Wiki, j’ai pu voir qu’il développait une sorte de lecture de l’Histoire qui peut être intéressante… (En résumé, ça a l’air bien.)Sinon, par rapport au blog hébergé par Libération, les commentaires affichés sont déjà sympathiques. :oDRespectueusement,AJC

  2. Sur E. Todd, je crois qu’il ne faut pas juger ses travaux a partir des ses interview (celle de telerama est vraiment ignoble, c’est une honte, et je ne crois pas le personnage manipule par les journalistes malgre lui).Ce serait comme juger Bourdieu (j’implique pas que Todd ait la meme envirgure scientifique que Bourdieu) a partir de ses articles du Monde diplomatique. C’est assez courant les scientifiques qui parlent d’un domaine qui n’a rien a voir avec ce dont ils parlent et y racontent alors beaucoup d’anneries (non pas que je les excuse). Ca ne rend pas forcement tout leur discours caduc.

  3. Je ne peux que vous souhaiter bon courage.
    Au vue de pas mal de commentaires moins sympatiques qu’ici vous allez avoir du boulot et vous aurez besoin de beaucoup de patience et de sang froid.

  4. Pour Todd, comme je l’ai déjà dit, j’attends de voir, hein…Sinon, me semble que Bourdieu ne disait pas tant de conneries que ça et qu’il continuait à disposer d’une grande maîtrise de la langue et de son discours, qu’il soit en public ou non.La preuve : les différents recueils de discours, de question-réponse, disponibles à l’heure actuelle… (Et ses interviews et articles stockés également par les cercles de Bourdieusiens.)Non, vraiment. Me semble que comparer Todd et Bourdieu par rapport aux médias me semble dangereux. Surtout que Bourdieu avait l’intelligence d’avoir compris -et il a développé des pensées critiques à ce sujet- que les médias constituaient un champ bien particulier.Il me semble plutôt que Todd, au premier abord, est une forme d’intellectuel médiatique. (Pour reprendre le langage et le sens Bourdieusien de ce concept.)Au premier abord, hein. Comme je l’ai déjà dit, il me semble avoir une lecture de l’Histoire intéressante. Mais ça serait bien qu’il reste dans son domaine.Amicalement,AJC

  5. Je ne comparais pas Bourdieu et Todd globalement (ma formulation n\\\’etait pas tres heureuse), ; je l\\\’avais cite pour la critique similaire de la science economique, avec les articles souvent cites de Bourdieu sur le neo liberalisme dans le diplo : la science economique est basee sur des preceptes totalement faux, ce sont des formulations mathematiques sans fondements, ou encore la critique habituelle en France de sa deconnection avec le "social". Bref, le blabla habituelhttp://www.monde-diplomatique.fr/1998/03/BOURDIEU/10167 Sinon, bien sur que Todd et Bourdieu, en tant que "figure intellectuelle", ne sont absolument pas comparables. Ce n\\\’est pas du tout le meme niveau, et Bourdieu etait tres critique des intellectuels "omniscients" (il ne s\\\’est d\\\’ailleurs implique que tardivement dans la vie de la cite).Tout ca pour dire que comme vous, je pense que Todd a des choses a dire, mais lorsqu\\\’il se cantonne a l\\\’histoire et a la demographie. Toutes ces interviews, et visiblement son (ses ?) dernier bouquin, c\\\’est du blabla..

Répondre à AJC Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *