Rentrée des classes

C’est la rentrée à la Faculté de Sciences Economiques de Poitiers, pour les 1ères années jeudi dernier (7 septembre), et aujourd’hui 11 septembre pour les autres années (information importante pour ceux qui pensent encore, peut-être, que l’année universitaire commence en novembre…)

Ce matin, j’ai démarré avec les 3ème années de la Licence d’Economie Appliquée. La réunion de rentrée a été l’occasion de présenter aux étudiants un travail d’enquête qu’ils doivent réaliser par groupes de 4 : définition d’une problématique, rédaction d’un questionnaire, production des résultats statistiques sous Spad, analyse et interprétation des résultats. Ce travail doit faire l’objet d’une restitution écrite sous forme de dossier et d’une restitution orale – utilisation impérative d’un diaporama (Information importante pour ceux qui pensent encore, peut-être, qu’à l’Université on ne fait que de l’abstraction pure…)
 
Le choix du sujet est libre. J’ai cependant suggéré une ou deux idées (je ne sais pas si elles trouveront preneurs), notamment l’une portant sur le profil des lecteurs de blogs d’économie. Si un groupe est intéressé, je vous en reparlerais, puisque le questionnaire serait transmis via mon blog. Si certains économistes bloggeurs sont intéressés (econoclasteceteris paribusleconomiste? etc…), n’hésitez pas à me contacter par mail ou via un commentaire, on pourrait échanger sur la définition du questionnaire par exemple. Autre suggestion formulée : enquête sur les connaissances en économie soit auprès d’étudiants de différentes filières, soit auprès d’une population plus large. En évitant les travers de l’enquête du Codice dénoncés par Econoclaste

Enfin, premier cours de Stratégies de localisation, avec présentation de faits stylisés relatifs à l’ampleur et l’évolution des disparités spatiales et la tendance à l’agglomération des activités économiques. Et ce à différentes échelles spatiales : Monde (via gapminder, dont j’ai déjà parlé ici), Europe (statistiques Eurostat) et France (statistiques Insee).

Juste un résultat ici : les disparités régionales dans l’Europe à 25, mesurées par le PIB par habitant des régions en 2003 (source Eurostat, voir ce document pour la liste complète) :

Sans surprise, les 10 régions les plus "riches" sont en Europe de l’Ouest, les 10 régions les plus "pauvres" dans les Pays d’Europe Centrale et Orientale. Le rapport entre la région la plus riche (Inner London, UK) et la région la plus pauvre (Lubelskie, Pologne) est d’environ 8,5 pour 1. Pour se donner un ordre de grandeur, le rapport du PIB/H des Etats-Unis et de la Chine est de 7/1. Il y a donc quelque chose qui ressemble à un problème régional en Europe…

Autre résultat important, insuffisamment pris en compte dans la réflexion, y compris des économistes : la tendance à la convergence des PIB par habitant des pays de l’UE à 25, d’un côté, et au maintien, voire à l’accroissement, des disparités entre régions, toujours en termes de PIB par habitant, d’autre part. Bref, un double processus de convergence et d’agglomération, coeur du problème que doit traiter l’économie spatiale (voir ce document de travail de Geppert et al. (2005) pour des précisions sur les méthodes statistiques mobilisables et les résultats obtenus pour l’UE25).

Related posts:

8 commentaires sur “Rentrée des classes

  1. Aucun problème en ce qui me concerne pour recevoir le questionnaire, répondre à des questions, etc. Sinon, je serais assez preneur d’un petit billet sur l’état de l’enseignement universitaire de l’économie en France.

  2. @leconomiste : pour le questionnaire, ok, c’est noté! pour l’état de l’enseignement de l’économie en France, j’avais bien noté aussi sur mes tablettes! (je n’arrive plus à mettre la main sur le rapport Fitoussi "l’enseignement supérieur de l’économie en question", si vous pouvez vous le procurer, n’hésitez pas, ca permettra de patienter!)

  3. A noter deux choses :* Que sur le Gapminder, la pauvreté continue de baisser depuis 1970 en prenant le même seuil depuis cette époque. (1$)Cela aurait été étonnant que la Banque Mondiale estime que son boulot avait été moins impressionnants, en comptant par exemple un seuil de pauvreté de 1$ pour 1970 et 2$ ou 3$, voire plus, pour l’an 2000… :o)Faudrait voir le seuil utilisé en 1970… et la manière dont ils l’ont choisit. C’était quand même pas au pif…? La Banque Mondiale, ça doit pulluler d’économistes là-dedans, ils ont dû faire attention au coût de la vie ou ce genre de choses… non ?* Le fait que pour les enquêtes, il faut éviter de prendre des sous-populations trop ciblées, du type "médecin" ou "islandais"… (Et comme vous l’avez dit vous-même, pas un truc pire du type "médecin islandais".) mais il est clair que "les lecteurs de blogs économiques" ne représentent pas du tout une cible trop "particulière" ! :oDSûr que les étudiants qui vont se lancer dans une telle enquête ne vont pas galérer à trouver des lecteurs de blogs d’économistes ou développant des visions et discours au sujet de l’économie. :o)AJC

  4. @ Pagrave : oui, oui, je ne les ai pas tous cités, mais optimum est dans la liste!@ AJC : les lecteurs de blogs d’économie sont facilement enquêtables : il suffit de mettre en ligne sur les blogs le questionnaire à nous retourner! Autrement dit, la passation de l’enquête, ce sera du velours…

  5. M. je viens de lire le fait que vous ayez sois disant soumis l’idée d’un dossier sur l’audience des blogs, or lors de cette rentrés vous n’avez rien dis… peut être que je dormais à ce moment ou bien  etes vous un mytho???

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *