3 questions à Jia Yingxue, ancienne étudiante au CEPE

jia

Pourriez-vous nous parler de votre parcours ?

Née à Jinan, la capitale de la province de Shandong, je suis restée dans cette ville jusqu’à l’obtention de mon diplôme de licence. Après le bac, j’ai choisi de faire des études spécialisées en langue anglaise. J’ai ainsi découvert l’Europe et décidé, après ma licence, d’y continuer mes études dans le domaine du marketing et de l’économie qui sont mes spécialités préférées. J’ai choisi de poursuivre mes études en France car c’est un pays puissant économiquement et riche d’expériences diverses.

 

Pourquoi avez-vous choisi le CEPE ?

Le CEPE est un centre d’expertise spécialisé sur le marché des enfants. On fait aujourd’hui de plus en plus attention aux besoins des enfants car ils jouent un rôle important dans notre société. Surtout en Chine, une nouvelle politique permet aux familles chinoises d’avoir un deuxième enfant. Le marché des enfants a donc un grand potentiel de développement en Chine. Puisque j’étais très intéressée par les produits destinés aux enfants, j’ai donc choisi le CEPE pour pouvoir travailler dans le domaine du licensing après mon Master.

 

Quel choix avez-vous fait pour votre stage longue durée de 6 mois ?

J’ai fait mon stage chez 2d3D Animations qui est un studio d’animation situé à Angoulême. Le thème de mon stage était de contribuer à la conception et à la diffusion d’un produit transmedia pour apprendre aux enfants à protéger les océans. Grâce à mon stage, j’ai pu allier les connaissances théoriques à la pratique et ainsi mettre directement en œuvre sur un projet concret les outils qui m’ont été enseignés.

 

Et pouvez-vous préciser quelles sont vos missions sur votre poste actuel chez

Dargaud ?

Je travaille chez Dargaud depuis Avril 2016 au sein de l‘antenne implantée à Shanghai. Ma mission principale est de présenter les bandes dessinées publiées par Dargaud, Dupuis et Le Lombard aux maisons d’édition chinoises. Je rédige également des contrats. D’ailleurs, afin de faire connaitre les Bandes Dessinées franco-belges, nous invitons chaque année plusieurs dessinateurs français ou belges à venir faire des séances de dédicace en Chine. Je suis chargée de contacter les dessinateurs et co-organisateurs (par exemple, l’Alliance française et l’Ambassade de Wallonnie Bruxelles) pour élaborer les déplacements et je participe également aux salons professionnels dédiés aux livres pour rencontrer des clients.

Des stages variés dans toute la France pour les étudiants du CEPE

Chaque année les étudiants du CEPE partent en stage de fin d’année (3 mois en master 1 et 6 mois en master 2).

Le CEPE enseigne à ses étudiants les enjeux d’un marketing responsable envers la jeunesse. Du comportement de l’enfant utilisateur au e-marketing, en passant par la gestion de projets soumis par les entreprises partenaires, les étudiants sont amenés à réfléchir à la responsabilité des marques envers la jeunesse et à faire preuve de prudence pour choisir les meilleures modalités de valorisation de la marque qu’ils sont appelés à gérer.

C’est pourquoi la formation bénéficie d’une solide réputation auprès des employeurs. Les étudiants de master 2 se voient ouvrir les portes d’entreprises telles que Famosa, Dorel, Chouette Box, Spin Master, Nova Child, Pébéo, Planeta Junior, Millimages, Newshoot, Kazachok pour leurs stages de pré insertion professionnelle de 6 mois, avec des missions de stage très variées comme : gestion des licences internationales, assistant chef de projet éveil artistique, assistant marketing et social média, assistant licences et produits dérivés, assistant marketing et communication …

 

Quant aux M1, ils sont aussi accueillis par de belles entreprises comme France TV Publicités, Mako Créations, Milan Presse, VTech, Scutella Editions, Fygostudio, Gutenberg Networks, avec des missions telles que : assistant chef de projet médias, campagnes marketing direct, développement et élaboration d’une ou plusieurs gammes de produits, développement marketing et commercial …

Les soutenances de stage de Master 2 auront lieu le 22 septembre 2016. Elles sont publiques afin de permettre à la promotion entrante de découvrir les missions effectuées par les futurs diplômés.

Réunion des Anciens du CEPE à Paris : le 6 avril 2016 au Salon Kazachok des métiers de la licence

Save the date imageComme l’année dernière, nous vous attendons au Salon Kazachok pour la réunion des « Anciens du CEPE ».

Le Kazachok Licensing Forum, c’est 2 jours pour rencontrer les représentants de droits des marques, suivre les tendances, participer à des Pitchs et aussi participer à des conférences !

 

Mercredi 6 avril 2016 à 18h00, tous les anciens du CEPE sont invités à networker et partager autour d’un verre l’expérience professionnelle des anciens élèves du CEPE avec :

  • Géraldine ANTOINE (Ubicollectibles Sales Manager, Ubisoft),
  • Yoan MARFA ANGLADA (Chef de groupe, Ludendo),
  • Sara ACQUIER (France Licence Manager, Studio 100),
  • Julian BIELEC (Compte-Clé Smoby)

et comme Modératrice Inès DE LA VILLE (Directrice du CEPE).

Ce moment d’échange entre diplômés qui ne se sont pas connus au CEPE est fort apprécié et permet aux anciens de parrainer les étudiants actuels qui construisent leurs projets professionnels en leur apportant des astuces,  des infos, des contacts, un soutien…

L’équipe Kazachok offre l’accès GRATUIT au Forum pour tous les étudiants (actuels et anciens)  du CEPE de l’IAE Poitiers, il suffit de renseigner le champs « Code promo » avec le code CEPE_KLF16 dans le formulaire en ligne : http://forumlicence.kazachok.com/index.php?page=BonDeCommande

infos complémentaires : daconceicao@poitiers.iae-france.fr

 

 

 

Consopôle fait découvrir aux étudiants les études consommateurs.

Stéphane Morel 2016Stéphane Morel, co-gérant et directeur de l’institut Consopôle est venu présenter le 4 février 2016 l’univers des études consommateurs aux étudiants du Master 2 Marketing Plurimédia et Consommation – Parcours Management des Marques et Produits Jeunesse du CEPE.

Créé en 2003 et implanté en Bretagne, l’institut Consopôle est spécialisé dans le domaine des tests consommateurs et stratégie innovation. Il accompagne de grands groupes  et plus de 350 marques (Heinz, Coca-cola, Lustucru, Charal, l’Oréal..) dans le développement de produits et packagings sur les cibles enfants. Il s’agit d’un institut de référence sur le marché des études en France puisqu’il compte déjà plus de 3000 projets d’études mis en place depuis sa  date de création.

Avec son équipe de professionnels (ingénieurs, statisticiens, techniciens formés aux techniques sensorielles…), l’institut transpose  des approches,  des outils,  des méthodes  et invente des démarches pour décrypter le comportement des consommateurs.

Stéphane Morel a fait découvrir aux étudiants les différents types d’études qu’il organise comme le face à face avec les interviews en laboratoire, le home use test, les panels online ou bien encore les études quali-sensorielles. Il a également expliqué les différentes techniques et outils d’analyse de manière à ce que les étudiants sachent mener à bien l’intégralité d’une enquête consommateur.

De plus, à travers son expérience de chef de produit, il a délivré les secrets de la réussite d’un packaging destiné à la cible enfant qui sont selon lui de proposer de nouveaux gestes de consommation, faire intervenir une mascotte dans laquelle l’enfant se projette et de penser à l’interactivité ludique à travers des thèmes attractifs comme les animaux.

Pour clore cette journée, un challenge a été proposé aux étudiants afin de mettre en application les différents points abordés durant son intervention.  L’objectif était de concevoir un plan d’étude dans un but de donner une image innovante à la marque BN dans son rayon et de réussir à créer de la valeur auprès des 6-12 ans.

Nous remercions Stéphane Morel pour son intervention qui a permis aux étudiants du CEPE de comprendre les enjeux des études de consommateurs pour un responsable marketing ; domaine pour lequel  une majeure partie de la promotion se destine.

Article rédigé par Agathe HAMAIDI, étudiante en Master 2 « Marketing Plurimédia et Consommation, parcours Management des Marques et Produits Jeunesse ».

 

 

Portes ouvertes du CEPE : Samedi 5 mars 2016

Samedi 5 mars 2016, de 10h à 17h00, le CEPE organise ses Portes Ouvertes.
Le CEPE est l’une des 11 écoles/formations du Campus Image, qui comprend 1 000 étudiants et une vingtaine de formations de la prépa au doctorat.

affiche-portes-ouvertesLa journée « Portes Ouvertes » des écoles du Campus Image d’Angoulême est l’occasion de rencontrer de manière conviviale enseignants, membres du personnel et étudiants qui prodigueront des conseils personnalisés sur des formations, des parcours, des cursus, des métiers…

Jeu vidéo, médias interactifs, arts graphiques, dessin d’animation, 2D, 3D, relief, stop motion, documentaire, marketing, plurimedia, manga, création sonore…toutes les formations aux métiers de l’Image seront représentées et accueilleront les intéressés tout au long de la journée afin de répondre aux questions notamment sur les études, la procédure d’admission, le contenu des enseignements dispensés, les débouchés, l’environnement…

Les écoles du Campus :

Ecole des Métiers du Cinéma d’Animation (EMCA)
Ecole européenne Supérieure de l’Image (EESI)
Ecole Nationale du Jeu et des Médias Interactifs Numériques (ENJMIN)
L’Atelier, école de cinéma d’animation
Filière Documentaire de Création – Université de Poitiers (CREADOC)
Centre Européen des Produits de l’Enfant – Université de Poitiers (CEPE)
Lycée de l’Image et du Son d’Angoulême (LISA)
Institut Universitaire de technologie d’Angoulême – Université de Poitiers, IUT
Université de Poitiers et Conservatoire du GrandAngoulême
Ecole d’Art du GrandAngoulême
Human Academy, école japonaise de manga, anime, jeux vidéo

Connaître les normes en vigueur dans les industries de l’enfant, un gage de professionnalisme …

Martial DoumercMartial DOUMERC est responsable du Service Technique (sécurité, qualité, contrefaçon) de la Fédération des Industries Jouet – Puériculture (FJP), qui représente 85% des entreprises des marchés jouet/puériculture. Il est intervenu au CEPE le mardi 12 janvier à la fois auprès des étudiants du Master 2 Management des Marques et Produits Jeunesse et de ceux du Master 1 Marketing Plurimédia et consommation pour partager son expérience.

Au cours de cette intervention, Martial DOUMERC a présenté les différentes normes nationales et européennes qui s’appliquent dans le domaine de jouet et de la puériculture.

Les futurs responsables marketing désireux de travailler dans le domaine du jouet ou de leur emballage doivent maîtriser les normes que les industriels sont tenus d’appliquer pour mettre leurs produits sur le marché. En effet, ces normes ont pour but principal de protéger les enfants d’un certain nombre de substances potentiellement nocives et d’assurer leur sécurité pendant qu’ils utilisent ou s’amusent avec les objets qui leur sont destinés.

Cette intervention était très riche et a proposé une sélection d’une série de vidéos montrant les principaux tests en laboratoire effectués sur les jouets pour savoir s’ils sont conformes aux normes en vigueur. En outre, Martial DOUMERC a illustré à l’aide de nombreux exemples les dangers et accidents qui peuvent survenir en cas de non-respect des normes et les conséquences juridiques que les entreprises encourent puisqu’en cas de problème, la RSE (responsabilité sociétale et environnementale) de l’entreprise qui commercialise le jouet est engagée.

Par ailleurs, Martial DOUMERC a souligné que les jouets sont aussi victimes de pratiques de contrefaçon. Cette dernière n’a pas que des effets économiques en créant un manque à gagner pour l’ensemble de la profession, mais elle a aussi des effets sur la sécurité et la santé des enfants qui peuvent leur être fatales. Il fait en outre savoir que dans la plupart des cas, des enfants sont exploités par des organisations mafieuses et terroristes pour produire ces contrefaçons, ce qui explique en partie les prix dérisoires des produits contrefaits.

Enfin, Martial DOUMERC a expliqué comment les industries du Jouet et de la Puériculture s’efforcent de diminuer l’impact environnemental de leurs activités en renouvelant les matières utilisées dans la fabrication de ces produits, en améliorant les modalités de transport, et en incluant la possibilité de recyclage du jouet lui-même ou de son emballage.

Article rédigé par Islem Ben Soltant, étudiante en Master 2 « Marketing Plurimédia et Consommation ».

Le processus de licensing, un levier de développement à l’international …

Vendredi 27 novembre 2015, le CEPE a accueilli Sébastien Fillion, Category Manager Chez Biplano, une des plus grandes agences de licence en Europe qui compte des bureaux à Barcelone, Madrid, Paris et Lisbonne. Au sein de l’équipe Biplano, Sébastien Fillion s’occupe plus particulièrement des secteurs du jouet et de l’édition.

D’entrée, il a évoqué les deux qualités qui selon lui permettent de réussir dans le domaine de la licence :  savoir s’exprimer et savoir vendre. Il a également souligné l’importance de bien maîtriser les langues étrangères dans un métier très international.

Après quelques mots sur son propre parcours et sur son entreprise, Sébastien Fillion nous a présenté la chaîne de la valeur de la licence en précisant qu’il est indispensable de bien connaître son fonctionnement pour travailler dans ce domaine.

Il a évoqué les différentes relations qui existent entre l’ayant-droit (le propriétaire de la licence), l’agent de licence et le licencié. Le rôle d’un agent de licence est de mettre en place la politique locale de licence pour le compte de l’ayant-droit. Nous avons étudié avec lui les différents aspects du « Deal-Mémo » contrat qui lie l’ayant-droit, l’agent de licence et le licencié. En fin d’intervention, il a expliqué quelques notions plus complexes et nous a donné des repères comme le taux de royauté qui est en moyenne entre 8 et 12 % selon le type de produits et le territoire d’exploitation de la licence.

Sébastien a utilisé plusieurs cas concrets comme Masha et Mischka, Hello Kitty ou encore Bob l’Eponge pour nous expliquer les principaux enjeux de l’internationalisation d’une licence.

Avant de conclure, Sébastien Fillion nous a lancé un défi : nous allons devoir imaginer une stratégie marketing pour permettre à une licence de réussir dans un nouveau pays. C’est pourquoi, nous l’accueillerons à nouveau prochainement et cette fois-ci, ce sera à nous de jouer pour lui présenter notre plan de développement !

Nous remercions Sébastien Fillion pour sa disponibilité et ses précieux conseils pour nous aider à affiner notre recherche de stages.

 

Article rédigé par Marvin MENOU, étudiant en « Master 2 Marketing Plurimédia et Consommation, parcours Management des Marques et Produits Jeunesse ».

 

Asobo Studio plonge les étudiants dans les arcanes du marketing du jeu vidéo…

Lundi 11 janvier, Fabrice Chaland, le producteur d’Asobo Studio est venu proposer un exercice original aux étudiants du Master 2 Marketing Plurimédia et Consommation – Parcours Management des Marques et Produits Jeunesse du CEPE.

Fabrice Chalan 2016 2Ce studio, implanté à Bordeaux, est devenu en une douzaine d’années le premier développeur de jeux vidéo français. Parmi les jeux développés par Asobo Studio, nous pouvons citer : The Crew, Fuel, des jeux de Racket Sports sur Wii ou encore des jeux d’adaptation de grand films Pixar comme Wall-E, Là-Haut ou Toy Story 3.

Le secteur des jeux vidéo est un secteur important de la cible jeunesse et possède une chaîne de valeur qui lui est propre. Son étude est particulièrement importante pour les étudiants du CEPE et l’intervention de Fabrice Chaland leur a permis d’approfondir leur connaissance du fonctionnement de ce marché.

L’exercice proposé sous forme de jeu consistait à élaborer la stratégie de communication d’une vingtaine de jeux d’un éditeur de jeux vidéo sur une année avec des contraintes budgétaires fortes. Chaque décision étant destinée à atteindre des objectifs précis pour chaque jeu, les étudiants ont pu apprécier les leviers à prendre en compte pour mettre en place une stratégie marketing afin de gérer un portefeuille comportant différents types de jeux vidéo. L’autre objectif était de comprendre que lorsqu’un levier marketing était activé, d’autres devaient obligatoirement prendre la suite pour que l’action marketing gagne en efficacité.

En partageant ses connaissances spécifiques du marché et les problématiques très récentes auxquelles est confronté le marketing des jeux vidéo, Fabrice Chaland a permis aux étudiants du CEPE de réfléchir de manière concrète sur les pratiques marketing en cours dans l’industrie du jeu vidéo. Une intervention déterminante pour les étudiants qui visent une insertion professionnelle dans les secteurs du digital, du jeu vidéo, des applications mobile ou des serious games.

Article rédigé par Alex LAMBERT, étudiant au CEPE en Master 2 Marketing Plurimédia et Consommation des Produits et Marques Jeunesse.

 

Faudrait-il demander à papa & maman l’autorisation pour accéder à Facebook, si vous avez moins de 16 ans ? Qu’en pensez-vous ?

Maryke Hanneman 2015Nous remercions Maryke Hanneman, MLH Bruxelles, Maryke.hanneman@mlhglobal.com, intervenante au CEPE, pour son article.

Il y a en Europe une directive sur la protection des données personnelles, datant de 1995. Cette directive est en train d’être mise à jour et deviendra un règlement, c’est-à-dire un texte qui devra être appliqué tel quel, sans modifications.

Le texte proposé par la Commission Européenne en janvier 2012, a traversé de très longues discussions et négociations entre des représentants du Parlement, de la Commission et du Conseil, qui ont abouti, mardi 15 décembre 2015, à une proposition consolidée.

Le texte doit encore être approuvé par Parlement Européen en session plénière et par le Conseil des Ministres de tous les 28 pays membres, en 2016.

Ce projet définit comme « données personnelles », dans l’Article 4(1), le prénom, nom, sexe, âge, adresse e-mail, adresse postale, état de santé, etc…

Les entreprises ne seront pas autorisées à utiliser ou divulguer les informations personnelles reçues à une fin particulière sans l’accord de la personne concernée. Les consommateurs devront faire part de leur consentement par une action claire et affirmative pour l’utilisation de leurs données.

Malheureusement, les États membres ne sont pas parvenus à se mettre d’accord pour fixer la limite d’âge à 13 ans, proposée dans le projet initial, en ce qui concerne l’accord parental qui doit être donné afin que les enfants puissent utiliser des média sociaux comme Facebook ou Instagram, ou autres sites media ou d’entreprises. Les États membres seront libres de fixer leurs propres limites entre 13 et 16 ans (Article 8).

L’âge de 13 ans a été proposé par la Commission Européenne, pour accommoder les règles UE sur la protection des données aux règles des USA, car cette règle est déjà appliquée là-bas aux sites pour les enfants de moins de 13 ans, suivant les règles de “COPPA” (Children’s Online Privacy Protection Act).

Quant à la portée de ce règlement, l’Article 3 étend le devoir de l’application aux sites web situés géographiquement en dehors de l’Union Européenne, pendant leur interaction commerciale ou informative avec des habitants de l’UE. C’est pourquoi il ne sera pas possible d’éviter la limite des 13 ans, puisqu’obligatoire aux USA.

Je suis personnellement interloquée par l’idée que des adolescents de 15 ou 16 ans demanderaient l’autorisation à leurs parents, avant d’accéder à des sites web. Je suis sûre qu’ils le ne le feront pas, mais qu’ils trouveront le moyen de contourner cette demande.

Qu’en pensez-vous ? Pensez-vous que l’idée de devoir protéger des adolescents jusqu’à 16 ans est utile ? A quel âge pensez-vous qu’un enfant ou adolescent réalise l’importance de ne pas donner ses données personnelles à n’importe qui et trop facilement ?