Global Kids Media Congress 2016 – Les mutations de la télévision

Logo-GKMC

Dans le cadre de nos cours en master Marketing Plurimedia et Consommation, nous avons participé à une rencontre professionnelle qui a réuni des groupes médias, des entreprises du digital, des licences et des nouvelles technologies du secteur jeunesse. Ce congrès fut une réelle opportunité pour nous, étudiants, de participer à Angoulême à une conférence en anglais réunissant des spécialistes du secteur jeunesse.

Deux présentations ont plus particulièrement attiré notre attention.

D’une part, l’intervention de Joëlle Caroline – Ubisoft Motion Pictures qui soulevait deux questions : « Should all future kids contents be intercative ? What are the best games and TV coproduction models ? ». Ubisoft est aujourd’hui le 3ème éditeur indépendant de jeux vidéo, cette société internationale est présente dans 87 nationalités à travers le monde. Le jeu vidéo est la 4ème industrie de loisir après le livre et les jeux et il regroupe trois grandes parties : le high end (console + PC games), le digital (free to play and socialement) et le mobile (games) avec 792 applications téléchargées chaque seconde. La moyenne d’âge des joueurs de jeux vidéo est de 31 ans. Joëlle Caroline explique lors de sa présentation les conditions de succès d’un jeu. Par exemple, le jeu Just Dance représente aujourd’hui la plus grande licence pour Ubisoft avec près de 56 millions de jeux vendus. Le buisness model ne peut être crée que par le biais d’un univers fort autour du jeu. Il faut que le consommateur puisse développer des expériences lors de sa consommation du jeu. Egalement, l’entreprise privilégie la stratégie 360° dans sa communication grâce à l’utilisation des réseaux sociaux. Le passage d’une marque en série télévisée permet une réelle exposition de cette dernière et accroît fortement sa notoriété. Ce qui est vrai dans le cas des Lapins crétins (présent sur France 3, France 4, Youtube) qui sont aujourd’hui le 3ème plus grand succès d’Ubisoft avec près de 14 millions de jeux vendus.

D’autre part, l’intervention de Barbara Chazelle – France TV présentant le « Digital preteens : evolutions and global trends ? ». Cette présentation nous a permis de mieux comprendre la réalité du marché de l’audiovisuel chez les préadolescents. En effet, aujourd’hui les jeunes ont pris le pouvoir avec la télévision à la demande, le streaming devient de plus en plus important (Netflix) avec 22h par semaine de visionnage de vidéos en ligne aux Etats-Unis chez les 13-20 ans. Le mobile devient quant à lui un élément indissociable des réseaux sociaux étant donné que les jeunes vont en moyenne 14 fois par jour sur Facebook. Plusieurs éléments sont à retenir dans ces global trends avec tout d’abord une pluralité de plateformes pour visionner des photos et vidéos (Youtube, Snapchat, Facebook, Twitter, Instagram, Netflix, Huluplus, Whatsapp ou encore Roku). Egalement, les formats vidéo sont souvent courts mais permettent de créer un réel storytelling. Une autre dimension est perçue comme fondamentale sur ce marché, il s’agit de la personnalisation avec le passage d’un MassMedia à un Media personnalisé ciblant un individu à la fois. Enfin, ce marché tend à permettre aux jeunes consommateurs de s’immerger réellement dans le contenu visionné grâce au casque virtuel qui est vu comme la future grande révolution technologique en cours.

En résumé, ces deux jours nous ont permis à la fois de connaître les dernières tendances du marché, les différences culturelles à prendre en considération pour le développement de contenus destinés à la cible jeunesse et aussi d’avoir une vision future sur les nouvelles révolutions technologiques à venir. Ces deux jours nous ont permis d’approcher et de discuter avec des directeurs de programmes télé ou des responsables de licences travaillant sur des grandes chaînes de télévisions françaises. Ces contacts sont en effet essentiels pour un futur parcours dans le secteur des produits de l’enfant.

Article rédigé par Anaëlle MAUBLANC, étudiante en Master 1 « Marketing Plurimédia et Consommation»

Joelle Caroline Barbara Chazelle

Des stages variés dans toute la France pour les étudiants du CEPE

Chaque année les étudiants du CEPE partent en stage de fin d’année (3 mois en master 1 et 6 mois en master 2).

Le CEPE enseigne à ses étudiants les enjeux d’un marketing responsable envers la jeunesse. Du comportement de l’enfant utilisateur au e-marketing, en passant par la gestion de projets soumis par les entreprises partenaires, les étudiants sont amenés à réfléchir à la responsabilité des marques envers la jeunesse et à faire preuve de prudence pour choisir les meilleures modalités de valorisation de la marque qu’ils sont appelés à gérer.

C’est pourquoi la formation bénéficie d’une solide réputation auprès des employeurs. Les étudiants de master 2 se voient ouvrir les portes d’entreprises telles que Famosa, Dorel, Chouette Box, Spin Master, Nova Child, Pébéo, Planeta Junior, Millimages, Newshoot, Kazachok pour leurs stages de pré insertion professionnelle de 6 mois, avec des missions de stage très variées comme : gestion des licences internationales, assistant chef de projet éveil artistique, assistant marketing et social média, assistant licences et produits dérivés, assistant marketing et communication …

 

Quant aux M1, ils sont aussi accueillis par de belles entreprises comme France TV Publicités, Mako Créations, Milan Presse, VTech, Scutella Editions, Fygostudio, Gutenberg Networks, avec des missions telles que : assistant chef de projet médias, campagnes marketing direct, développement et élaboration d’une ou plusieurs gammes de produits, développement marketing et commercial …

Les soutenances de stage de Master 2 auront lieu le 22 septembre 2016. Elles sont publiques afin de permettre à la promotion entrante de découvrir les missions effectuées par les futurs diplômés.

7ème édition de la conférence Child and Teen Consumption

4 enseignants chercheurs du Cepe ont fait des communications scientifiques lors de la 7ème édition de la conférence Child and Teen Consumption qui s’est déroulée du 27 au 29 avril à l’Université d’Aalborg au Danemark. Elle a réuni près de 100 enseignants chercheurs venus de Nouvelle-Zélande, de Pologne, des Etats-Unis, d’Italie, d’Irlande, du Canada, du Brésil, d’Israël, du Pakistan, de Turquie, de France, du Royaume-Uni, de la République Tchèque, des Pays-Bas, d’Australie, de la République Slovaque, de la Norvège, du Portugal et du Danemark.

« Kids and their retailing expériences : a high consciousness of the security surveillance » – par Nathalie NICOL et Valérie-Inés de LA VILLE

« What makes responsible markting towards children possible ? Exploring the marketing managers’ perpective » – par Laetitia CONDAMIN

« Playing companies: the factors involved in serious game design when communicating with young people » – par Olivier RAMPNOUX

« Introducing seafoods to french children… A lost cause ? » – par Valérie-Inés de LA VILLE et Sofia MESTARI

 

La conférence d’Aalborg a été une grande réussite puisque 90 communications ont été sélectionnées et que 3 keynotes ont présenté des réflexions passionnantes :

  • Linda L. PRICE (Underwood Family Professor of Marketing, Eller College of Management, University of Arizona, USA) : How Families are Shaped by their Emerging Adult Children : Consumption and the Open-ended Project of Becoming Family
  • Allison PUGH (Associate Professory, University of Virginia, USA) : From reciprocity to compassion : Children, Consumer Culture and What we owe each other
  • Anna SPARRMAN (Professor of Childhood Studies, Linköping University, Sueden) : Practices of Child Consumption _ Money, Money and more Money

Cette conférence, créée par le Cepe en 2004 à Angoulême, a été reprise tous les 2 ans par une université européenne. L’historique de l’ensemble des conférences est disponible sur https://childandteenconsumption.org. Pour être dans l’ambiance conviviale de cette dernière édition nous vous proposons cette vidéo :

[youtube]https://youtu.be/kk9jSfCCe58[/youtube]

 

Réunion des anciens du CEPE à Paris : le 6 avril 2016 au Salon Kazachok des métiers de la licence

Lors de ce salon une rencontre entre diplômés du CEPE était organisée afin de réunir plusieurs diplômés de la promotion 2001 jusqu’à la promotion 2016 dans une ambiance conviviale afin de faire vivre notre réseau et de créer des contacts au-delà des 3 promotions qui cohabitent pendant leurs études dans les locaux du CEPE.

4 anciens étudiants ont fait découvrir leur parcours professionnel et témoigné de leurs expériences :

  • Yoan MARFA ANGLADA (Chef de groupe, Ludendo) – promo 2000,
  • Sara ACQUIER (France Licence Manager, Studio 100) – promo 2002,
  • Julian BIELEC (Compte-Clé Smoby) – promo 2006,
  • Géraldine ANTOINE (Ubicollectibles Sales Manager, Ubisoft) – promo 2009,

Ces témoignages ont encore une fois confirmé que l’enseignement dispensé au CEPE permet à différents profils d’acquérir de solides connaissances en marketing qui ouvrent ensuite à une large variété de métiers émergents et passionnants. Les diplômés s’épanouissent professionnellement en abordant diverses fonctions et en ayant la possibilité d’évoluer en terme de carrière dans des entreprises de réputation internationale.

Voici quelques photos de la rencontre :

Ambiances-601Crédit photo : Sébastien CHAMPEAUX

Inés de LA VILLE – Professeur des Universités et Directrice du CEPE

Ambiances-604Crédit photo : Sébastien CHAMPEAUX

Yoan MARFA-ANGLADA – Chef de groupe LUDENDO

Ambiances-607Crédit photo : Sébastien CHAMPEAUX

Ambiances-636Crédit photo : Sébastien CHAMPEAUX

La rencontre s’est poursuivie de façon conviviale autour d’un verre de l’amitié offert par le Pôle Image Magelis.

La prochaine édition de cet événement aura lieu en avril 2017 !