Réunion des Anciens du CEPE à Paris : le 6 avril 2016 au Salon Kazachok des métiers de la licence

Save the date imageComme l’année dernière, nous vous attendons au Salon Kazachok pour la réunion des « Anciens du CEPE ».

Le Kazachok Licensing Forum, c’est 2 jours pour rencontrer les représentants de droits des marques, suivre les tendances, participer à des Pitchs et aussi participer à des conférences !

 

Mercredi 6 avril 2016 à 18h00, tous les anciens du CEPE sont invités à networker et partager autour d’un verre l’expérience professionnelle des anciens élèves du CEPE avec :

  • Géraldine ANTOINE (Ubicollectibles Sales Manager, Ubisoft),
  • Yoan MARFA ANGLADA (Chef de groupe, Ludendo),
  • Sara ACQUIER (France Licence Manager, Studio 100),
  • Julian BIELEC (Compte-Clé Smoby)

et comme Modératrice Inès DE LA VILLE (Directrice du CEPE).

Ce moment d’échange entre diplômés qui ne se sont pas connus au CEPE est fort apprécié et permet aux anciens de parrainer les étudiants actuels qui construisent leurs projets professionnels en leur apportant des astuces,  des infos, des contacts, un soutien…

L’équipe Kazachok offre l’accès GRATUIT au Forum pour tous les étudiants (actuels et anciens)  du CEPE de l’IAE Poitiers, il suffit de renseigner le champs « Code promo » avec le code CEPE_KLF16 dans le formulaire en ligne : http://forumlicence.kazachok.com/index.php?page=BonDeCommande

infos complémentaires : daconceicao@poitiers.iae-france.fr

 

 

 

Consopôle fait découvrir aux étudiants les études consommateurs.

Stéphane Morel 2016Stéphane Morel, co-gérant et directeur de l’institut Consopôle est venu présenter le 4 février 2016 l’univers des études consommateurs aux étudiants du Master 2 Marketing Plurimédia et Consommation – Parcours Management des Marques et Produits Jeunesse du CEPE.

Créé en 2003 et implanté en Bretagne, l’institut Consopôle est spécialisé dans le domaine des tests consommateurs et stratégie innovation. Il accompagne de grands groupes  et plus de 350 marques (Heinz, Coca-cola, Lustucru, Charal, l’Oréal..) dans le développement de produits et packagings sur les cibles enfants. Il s’agit d’un institut de référence sur le marché des études en France puisqu’il compte déjà plus de 3000 projets d’études mis en place depuis sa  date de création.

Avec son équipe de professionnels (ingénieurs, statisticiens, techniciens formés aux techniques sensorielles…), l’institut transpose  des approches,  des outils,  des méthodes  et invente des démarches pour décrypter le comportement des consommateurs.

Stéphane Morel a fait découvrir aux étudiants les différents types d’études qu’il organise comme le face à face avec les interviews en laboratoire, le home use test, les panels online ou bien encore les études quali-sensorielles. Il a également expliqué les différentes techniques et outils d’analyse de manière à ce que les étudiants sachent mener à bien l’intégralité d’une enquête consommateur.

De plus, à travers son expérience de chef de produit, il a délivré les secrets de la réussite d’un packaging destiné à la cible enfant qui sont selon lui de proposer de nouveaux gestes de consommation, faire intervenir une mascotte dans laquelle l’enfant se projette et de penser à l’interactivité ludique à travers des thèmes attractifs comme les animaux.

Pour clore cette journée, un challenge a été proposé aux étudiants afin de mettre en application les différents points abordés durant son intervention.  L’objectif était de concevoir un plan d’étude dans un but de donner une image innovante à la marque BN dans son rayon et de réussir à créer de la valeur auprès des 6-12 ans.

Nous remercions Stéphane Morel pour son intervention qui a permis aux étudiants du CEPE de comprendre les enjeux des études de consommateurs pour un responsable marketing ; domaine pour lequel  une majeure partie de la promotion se destine.

Article rédigé par Agathe HAMAIDI, étudiante en Master 2 « Marketing Plurimédia et Consommation, parcours Management des Marques et Produits Jeunesse ».

 

 

Rémy Cointreau au CEPE

CaptureMercredi 27 janvier 2016, la classe de Master 2 Design de Communication & Packaging a accueilli Eleonore Routoulp Project Manager Innovation chez Rémy Cointreau.

Rémy Cointreau est considéré comme étant un petit groupe dans le monde des spiritueux avec un chiffre d’affaires qui s’élève à 965 millions d’euros entre 2014 et 2015. Ce groupe familial a plus de 1800 employés dans le monde qui ont pour ambition chaque jour de promouvoir la perfection, l’authenticité, la créativité, l’artisanat et la dimension humaine de leurs produits. Durant cette journée d’intervention, les étudiants ont effectué plusieurs exercices afin de mieux comprendre les enjeux du secteurs des spiritueux et plus particulièrement ceux en lien avec le cognac.

Eleonore a expliqué la structure de marché du cognac et les différentes étapes pour conduire un projet de A à Z tel que le lancement d’une nouvelle bouteille. Le marché du cognac est détenu à 99% par 4 marques qui sont Hennessy, Rémy Martin, Martell et Courvoisier. Chacune de ces marques mettent en place soit une stratégie de volume, soit une stratégie de valeur.

Pour nous expliquer le développement d’un nouveau produit, Eleonore a pris comme étude de cas la marque Rémy Martin pour laquelle elle travaille « L’innovation calendar” a pour objectif de développer le lancement d’un nouveau produit. Il est composé des 4 étapes suivantes : définition du projet, faisabilité, prototypage/industrialisation et lancement. Lors de la définition du projet la marque doit respecter 3 critères.

Le premier est d’être focalisé sur le consommateur, ses besoins et ses attentes. Ainsi, l’un des enjeux des entreprises est d’inscrire leurs produits dans une des tendances consommateurs. Cette année, il y a 4 grandes tendances : la spiritualité, le refus des excès, l’expression de soi et le progrès. Le second critère est les tactiques et stratégies sur le court ou le long termes mise en place par les marques. Le dernier critère est le calcul du retour sur investissement du projet. La faisabilité permet de savoir si le produit est techniquement viable et rentable, à la suite de cette étapes la phase de production débutera ainsi que le lancement commercial.

En partageant, ses connaissances et ses expériences, Eleonore a permis aux étudiants d’avoir une vision globale des problématiques présentes dans le secteur des spiritueux. Nous remercions Eleonore pour ses conseils sur les réalités de ce secteur.

Article rédigé par Juliette ESNAULT, étudiante en « Master 2 Marketing Plurimédia et
Consommation, parcours Desing de Communication & Packaging ».

Packaging et produit, le groupe Carrefour

Charlotte Piquet 2016Lundi 25 janvier 2016, le CEPE accueillait Charlotte PIQUET. Ancienne étudiante du CEPE, elle est aujourd’hui Chef de produit rayon Bazar chez Carrefour. Avant d’occuper ce poste, elle fut chef de projet packaging, pour le même groupe, et a ainsi pu nous délivrer une vision des deux postes.

Carrefour, aujourd’hui numéro 1 Européen et numéro 2 mondial de la grande distribution, développe depuis 1976 ses propres produits à marques d’enseignes, afin de proposer à leurs clients des produits à prix compétitifs, respectant le cahier des charges du groupe. Au fil des années les marques estampillées Carrefour se sont développées et déclinées en marques propres. Carrefour déploie son ambition de design exclusif Carrefour. Ainsi, Charlotte s’est attardée sur deux métiers essentiels à la réalisation des produits Carrefour, à savoir le chef de projet packaging et le chef de produit.

Le chef de projet packaging va, comme son nom l’indique, être responsable de la création des packagings du début à la fin. Il travaille en lien étroit avec le chef de produit (prise de brief), mais également avec les personnes des pôles Design et Qualité, les fournisseurs ainsi que les pays où est vendu le produit en question.

Charlotte Piquet 2Le chef de projet packaging est garant de la charte graphique de chacun des produits, il doit toujours vérifier que ces derniers la respectent. Il est également chargé de la bonne conduite de projet (rétro-planning, budget, faisabilité), des premiers éléments de création (BAT) et du contrôle des impressions qu’il doit attester et approuver.

En d’autres termes, le chef de projet packaging est un concepteur, il doit suivre et respecter toute la démarche packaging, expliquée dans les éléments ci-dessous.

Charlotte Piquet 3Le chef de produit, travaille en collaboration avec le Category Manager qui lui gère l’assortiment Marque Nationale. Sa mission va consister à surveiller les tendances et les innovations sur le marché dans sa catégorie de produit afin de pouvoir proposer des nouveautés. Pour cela il va devoir analyser le marché, faire de la veille concurrentielle, affiner sa stratégie. Un chef de produit doit toujours se poser les questions suivantes : Quel produit je vends ? Quel produit je veux vendre ? Ma cible ? Comment le mettre en avant dans le linéaire ? A quel prix ?

Lors de la création d’un nouveau projet, le chef de produit va travailler en collaboration avec les Designers, chargés des tendances et des usages actuels, ainsi qu’avec les Ingénieurs (internes/externes), qui seront responsables de la faisabilité industrielle et des tests produits en amont du lancement.

Nous remercions Charlotte pour son intervention durant cette journée. Son cours s’est révélé très intéressant, ces deux postes étant, pour la plupart d’entre nous, les métiers que nous souhaitons exercer ; ainsi que ses conseils et sa disponibilité dans notre recherche de stage.

Article rédigé par Emmanuelle Darthout et Nicolas Dauge, étudiants en Master 2 Marketing Plurimédia – Design de Communication et Packaging »