Connaître les normes en vigueur dans les industries de l’enfant, un gage de professionnalisme …

Martial DoumercMartial DOUMERC est responsable du Service Technique (sécurité, qualité, contrefaçon) de la Fédération des Industries Jouet – Puériculture (FJP), qui représente 85% des entreprises des marchés jouet/puériculture. Il est intervenu au CEPE le mardi 12 janvier à la fois auprès des étudiants du Master 2 Management des Marques et Produits Jeunesse et de ceux du Master 1 Marketing Plurimédia et consommation pour partager son expérience.

Au cours de cette intervention, Martial DOUMERC a présenté les différentes normes nationales et européennes qui s’appliquent dans le domaine de jouet et de la puériculture.

Les futurs responsables marketing désireux de travailler dans le domaine du jouet ou de leur emballage doivent maîtriser les normes que les industriels sont tenus d’appliquer pour mettre leurs produits sur le marché. En effet, ces normes ont pour but principal de protéger les enfants d’un certain nombre de substances potentiellement nocives et d’assurer leur sécurité pendant qu’ils utilisent ou s’amusent avec les objets qui leur sont destinés.

Cette intervention était très riche et a proposé une sélection d’une série de vidéos montrant les principaux tests en laboratoire effectués sur les jouets pour savoir s’ils sont conformes aux normes en vigueur. En outre, Martial DOUMERC a illustré à l’aide de nombreux exemples les dangers et accidents qui peuvent survenir en cas de non-respect des normes et les conséquences juridiques que les entreprises encourent puisqu’en cas de problème, la RSE (responsabilité sociétale et environnementale) de l’entreprise qui commercialise le jouet est engagée.

Par ailleurs, Martial DOUMERC a souligné que les jouets sont aussi victimes de pratiques de contrefaçon. Cette dernière n’a pas que des effets économiques en créant un manque à gagner pour l’ensemble de la profession, mais elle a aussi des effets sur la sécurité et la santé des enfants qui peuvent leur être fatales. Il fait en outre savoir que dans la plupart des cas, des enfants sont exploités par des organisations mafieuses et terroristes pour produire ces contrefaçons, ce qui explique en partie les prix dérisoires des produits contrefaits.

Enfin, Martial DOUMERC a expliqué comment les industries du Jouet et de la Puériculture s’efforcent de diminuer l’impact environnemental de leurs activités en renouvelant les matières utilisées dans la fabrication de ces produits, en améliorant les modalités de transport, et en incluant la possibilité de recyclage du jouet lui-même ou de son emballage.

Article rédigé par Islem Ben Soltant, étudiante en Master 2 « Marketing Plurimédia et Consommation ».

Related posts:

Les commentaires sont fermés.